Sud Horizons
Search
Dimanche 06 Décembre 2020
Journal Electronique

L'édito

Un partenariat mondial inclusif

Le retour au multilatéralisme est une exigence incontournable. C’est l’un des enseignements majeurs révélés par l’impact de la pandémie. Aucun pays n’a été épargné par cette terrible tragédie qui a mis à nu les limites de la globalisation et de l’unilatéralisme. La crise sanitaire a frappé de plein fouet les économies des pays les plus développés autant qu’elle a sévi durement dans les pays en développement et, plus encore, dans les pays les plus pauvres de la planète, en victimes d’un ordre inique et injuste. Il n’y a pas d’autre issue à cette crise collective en dehors d’une «solution globale et coordonnée», fondée sur un «partenariat mondial renforcé, revitalisé et inclusif». Cette vision cohérente et pragmatique, défendue par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, lors de la session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies sur la lutte contre la pandémie, privilégie les vertus de la solidarité, de l’entraide et de la responsabilité collective qui traduisent la quintessence des valeurs humanitaires. Que sont donc devenus les apôtres du «devoir humanitaire» murés dans un silence assourdissant face au drame qui frappe les populations les plus vulnérables de la planète, livrées au dénuement le plus total dans les camps de réfugiés, souffrant des affres de la malnutrition et de la famine endémique ? L’égocentrisme et l’indifférence tuent aussi sûrement que cette pandémie révélatrice de la précarisation de la vie des sociétés et l’aggravation des fractures entre les pays développés et le reste du monde. «L’interdépendance économique, la corrélation des situations et les politiques adoptées imposent d’accorder un intérêt particulier aux besoins des peuples et des pays marginalisés», a affirmé le Premier ministre, revendiquant un «accès rapide et équitable de l’ensemble des Etats et peuples au vaccin». Cette responsabilité collective est le premier défi qui attend le monde de l’après-Covid qui mobilise les efforts de l’Algérie attentive à toutes les initiatives et solidaire, depuis le déclenchement de la crise, avec les pays démunis des moyens de prévention et de protection. La contribution aux fonds des Nations unies pour la riposte mondiale contre le virus, l’envoi des aides et des équipements médicaux aux pays voisins et la mise en place d’un hôpital pour les réfugiés sahraouis abandonnés par la communauté internationale, marquent un attachement aux valeurs de la solidarité et des droits humains inaliénables.
Horizons

Djerad: La zone de libre-échange, un choix

    • «pour l’Algérie, la Zlecaf est un choix stratégique, exigeant une conjugaison des efforts pour aller de l’avant dans la concrétisation des objectifs de développement de notre continent et de nos pays et la consolidation de la paix et de la sécurité, étroitement liée aux progrès du développement économique».

      Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a réaffirmé, hier, que la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf), dont le lancement effectif est prévu début 2021, constituait pour l’Algérie «un choix stratégique», appelant à «davantage d’efforts pour aplanir les difficultés qui persistent et régler les questions en suspens». Dans son allocution aux travaux de la 13e session extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) tenus par visioconférence, Djerad a déclaré que «pour l’Algérie, la Zlecaf est un choix stratégique, exigeant une conjugaison des efforts pour aller de l’avant dans la concrétisation des objectifs de développement de notre continent et de nos pays et la consolidation de la paix et de la sécurité, étroitement liée aux progrès du développement économique». Le Premier ministre a estimé que «l’avancement» réalisé aujourd’hui dans l’activation de la Zlecaf, dont le lancement sera effectif à partir de janvier 2021 avec le début des échanges de marchandises et de services, sans restrictions entre les pays membres, «nous incite à consentir davantage d’efforts pour aplanir les difficultés qui persistent et régler les questions en suspens». Estimant que ces difficultés et questions «peuvent impacter l’activation totale de la Zlecaf», Djerad a cité, notamment, celles ayant trait aux règles d’origine, aux tarifs douaniers et aux listes d’engagements relatifs au commerce de services. Il a souligné, dans ce sens, «l’adhésion de l’Algérie au consensus enregistré au niveau des instances de négociation concernant les questions en suspens en lien avec les règles d’origine», assurant que «l’élaboration des offres tarifaires du commerce des biens et des services et des offres préliminaires des secteurs prioritaires pour le commerce de services algérien est en voie de finalisation»

      Read more Conférence des chefs d’État et de gouvernement africains: Djerad  La zone de libre-échange, un choix stratégique

Saga des Entrerprises

    • The Address coworking space  :  Une entreprise au service… des entreprises ! 

      Il y a quelques années, le concept du coworking était inconnu en Algérie, mais grâce à l’entreprise The Address coworking space, créée en 2016, cette notion est non seulement introduite sur le marché national, mais attire de plus en plus de chefs d’entreprise et de start-up. C’est même devenu une tendance sur le marché, comme les cybercafés à une certaine époque.

    • A propos du coworking

      Le coworking ou le «cotravail» est un espace de travail partagé, favorisant l’échange et l’entraide. Il constitue l’un des piliers de l’économie collaborative et de l’innovation. Les espaces de coworking sont en pleine expansion dans le monde. Ce concept est né à San Francisco en 2005 aux Etats-Unis et en 2008, il était déjà répandu dans les autres états des USA.

       F. B.

    • Mohamed Sayoud , Le symbole  d’une diaspora entreprenante 

      Dans un contexte de mondialisation de plus en plus effrénée, la participation de la diaspora algérienne au développement de son pays s’avère plus que nécessaire.    

      Dossier réalisé par Assia Boucetta

Monde

Brèves infos

Décès du moudjahid et ancien ministre Djelloul Baghli

Lire la suite

Solidarité avec le Sahara occidental :  Caravane d’aide alimentaire au profit des réfugiés

Lire la suite

Médias :  L'APS souffle sa 59e bougie

Lire la suite

Accidents de la circulation :17 morts et 1.078 blessés en une semaine

Lire la suite

Lots de livres distribués gratuitement à Alger 

Lire la suite

Bientôt une application culturelle sur mobile à Tizi Ouzou 

Lire la suite

Mines antipersonnel :  2.200 morts,  et 5.500 blessés en 2019

Lire la suite

Syrie: Reprise des pourparlers

Lire la suite

Tizi Ouzou  : 281 permis de conduire retirés au mois d’octobre 

Lire la suite

Afghanistan : 26 membres des forces de sécurité tués à Ghazni

Lire la suite

HORIZONS, VOTRE JOURNAL EN PDF

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Environnement

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Ministère des Ressources en eau 

Le ministre des Ressources en eau, Arezki Barraki, effectuera, le 05- décembre , une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Mascara. 

Cinémathèque algérienne
La Cinémathèque algérienne rend hommage sur son site web et sa page facebook aux grands cinéastes du cinéma mondial qui ont dans le passé fréquenté sa salle obscure dans le cadre des cycles et festivals qu’elle a organisés.

 

 Assemblées virtuelles au TNA
Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi organise, durant le mois de novembre, des «assemblées virtuelles» (Al-Majaliss al-Iftiradhiya) animées par le journaliste et écrivain Abderrazak Boukkeba. Il s’agit de rencontres hebdomadaires, qui se tiennent tous les samedis du mois .

 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept