Sud Horizons
Search
Mercredi 02 Décembre 2020
Journal Electronique

L'édito

Ensemble contre l’ingérence

La résolution de la honte, votée par 35 eurodéputés (sur les 135 que comptent le parlement européen) a connu le triste sort réservé aux faussaires de l’histoire qui se recrutent dans un conglomérat de nostalgiques du passé colonial, à jamais révolu, et des extrémistes prêchant la haine et la discrimination raciale, significative de la tumeur qui enfle dans l’Europe en crise. Cette précision de taille, évoquée par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Chérif, renseigne sur la mystification d’une minorité parlementaire européenne, relayée en Algérie par l’autre minorité politique en crise de représentativité et qui n’existe que par le truchement des médias de la complaisance. L’exemple frappant nous vient du trublion Robert Menard, héritant d’un père membre de la secte criminelle de l’OAS, élu maire de Béziers sur les listes du Front national (actuellement Rassemblement national, après son passage aux mains de la fille indigne) et cofondateur de Reporters sans frontières aux ramifications douteuses. «Ces agressions verbales empruntent plusieurs voix : le Parlement européen, les ONG et les rares relais médiatiques et politiques ainsi que les réseaux sociaux et leurs «influenceurs» parisiens», a indiqué le ministre de la Communication, porte- parole du gouvernement, Ammar Belhimer, pointant le doigt les commanditaires de la nébuleuse RSF, bénéficiant du soutien, sous une forme ou une autre, d’une multitude d’agences et d’institutions françaises et, last but not least, de la NED, investie de la mission de destruction sous l’alibi de la démocratisation du Moyen-Orient et du Maghreb. La chaîne de la conjuration révèle incontestablement la complicité de certaines associations nationales dites autonomes, le silence coupable du Pacte de l’alternative démocratique, voire le soutien d’un de ses membres à la résolution du Parlement européen, unanimement dénoncée par la classe politique, toutes tendances confondues, les organisations et les syndicats. Le front interne se renforce pour mettre en échec une attaque en règle contre l’Etat national, ses institutions et le peuple voué à la tribalisation. L’Algérie souveraine saura, comme elle l’a toujours fait dans les dures épreuves, relever le défi de l’ingérence destinée à imposer une transition chaotique aux antipodes du respect de la volonté populaire qui a déjà prévalu dans le choix du président de la République et la nouvelle Constitution. Sur les réseaux sociaux, la Toile patriotique, «de haute facture professionnelle», organise une riposte adéquate au «cyberharcèlement» émanant des usines à trolls étrangères, notamment israéliennes et marocaines, avec un soutien technologique français, a souligné le porte-parole du gouvernement. L’Afrique solidaire, dénonçant «un comportement paternaliste criant et rarement égalé», conforte le poids de la nouvelle Algérie en refondation démocratique. L’Assemblée consultative de l’Union africaine a ainsi invité le Parlement européen à «reconsidérer son attitude à l’égard des pays africains» et à «reconnaître que les pays africains sont résolument engagés dans une optique de développement multidimensionnel». La messe est dite pour les retardataires de l’Histoire.
 Horizons

L'entretien

    • Cherif Negri, DG de l’Institut national des sols,de l’irrigation et drainage : «Les quantités des pluies sont suffisantes pour l’agriculture»

      Entretien réalisé par Wassila Ould Hamouda 
      Les deux épisodes de pluviosité, enregistrées en novembre, notamment au Centre et à l’Est, ont été très bénéfiques pour l’agriculture. Le secteur est à l’aise, du moins jusqu’à janvier. Les sols ne sont pas secs. C’est ce qu’a expliqué le directeur général de l’Institut national des sols, de l’irrigation et drainage. Cherif Negri affirme que les quantités déjà emmagasinées suffisent pour lancer la campagne agricole. Il a précisé que, pour l’heure, l’Algérie n’est pas en stress agro-météorologique. Optimiste, il dira que le mois de décembre sera généreux en pluie.

Stress hydrique : Lancement d’un programme d’urgence

    • Le ministre des Ressources en eau a fait le point sur la situation hydrique du pays lors d’une conférence de presse tenue, mardi , au siège de son département, à Alger.


      S’exprimant en marge du lancement de l’application électronique du guichet unique des services du secteur, Arezki Barraki a estimé qu’il est encore «très prématuré» d’annoncer l’état de catastrophe naturelle sécheresse, en dépit d’un inquiétant déficit pluviométrique. «Il est prématuré de décréter un état de sécheresse. Nous sommes encore au printemps. Nous aurons une idée plus claire et plus précise d’ici au mois de mars», a-t-il soutenu. «Les nouvelles précipitations sont salutaires. Des quantités importantes de pluie ont été enregistrées. Il est tombé l’équivalent de deux mois de pluie», a indiqué le ministre, optimiste. Berraki a ajouté que le gouvernement a pris ses dispositions et anticipé pour s’assurer l’approvisionnement de l’eau potable si la pénurie d’eau venait à persister. «Nous ne voulons pas être mis devant le fait accompli. Un programme d’urgence a été tracé. Il consiste en la réalisation de nouveaux forages pour assurer la continuité de l’approvisionnement en eau potable dans toutes les wilayas du pays, en fonction des eaux souterraines», a-t-il fait savoir. En outre, un groupe de travail ministériel est en train de travailler à l’élaborationd’un programme complémentaire pour assurer l’approvisionnement en eau au profit notamment de l’industrie, l’agriculture et les services. «Le programme en question sera soumis au gouvernement la semaine prochaine», a souligné le ministre. Par la suite, Berraki a rappelé que le taux de remplissage des barrages en exploitation à travers le territoire national a atteint 39% à la faveur des dernières précipitations. Il a précisé que sur les 80 barrages existants, seulement 20 ont un niveau de remplissage égal ou inférieur à 20%.

      Read more Stress hydrique, remplissage des barrages, factures impayées : Les explications du ministre

Saga des Entrerprises

    • The Address coworking space  :  Une entreprise au service… des entreprises ! 

      Il y a quelques années, le concept du coworking était inconnu en Algérie, mais grâce à l’entreprise The Address coworking space, créée en 2016, cette notion est non seulement introduite sur le marché national, mais attire de plus en plus de chefs d’entreprise et de start-up. C’est même devenu une tendance sur le marché, comme les cybercafés à une certaine époque.

    • A propos du coworking

      Le coworking ou le «cotravail» est un espace de travail partagé, favorisant l’échange et l’entraide. Il constitue l’un des piliers de l’économie collaborative et de l’innovation. Les espaces de coworking sont en pleine expansion dans le monde. Ce concept est né à San Francisco en 2005 aux Etats-Unis et en 2008, il était déjà répandu dans les autres états des USA.

       F. B.

    • Mohamed Sayoud , Le symbole  d’une diaspora entreprenante 

      Dans un contexte de mondialisation de plus en plus effrénée, la participation de la diaspora algérienne au développement de son pays s’avère plus que nécessaire.    

      Dossier réalisé par Assia Boucetta

Brèves infos

Médias :  L'APS souffle sa 59e bougie

Lire la suite

Accidents de la circulation :17 morts et 1.078 blessés en une semaine

Lire la suite

Lots de livres distribués gratuitement à Alger 

Lire la suite

Bientôt une application culturelle sur mobile à Tizi Ouzou 

Lire la suite

Mines antipersonnel :  2.200 morts,  et 5.500 blessés en 2019

Lire la suite

Syrie: Reprise des pourparlers

Lire la suite

Tizi Ouzou  : 281 permis de conduire retirés au mois d’octobre 

Lire la suite

Afghanistan : 26 membres des forces de sécurité tués à Ghazni

Lire la suite

Manche : Accord Royaume-Uni/France pour freiner l’immigration clandestine

Lire la suite

Soudan : Saisie de grandes quantités d’armes dans l’Etat oriental de Kassala

Lire la suite

HORIZONS, VOTRE JOURNAL EN PDF

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Environnement

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

 

Cinémathèque algérienne
La Cinémathèque algérienne rend hommage sur son site web et sa page facebook aux grands cinéastes du cinéma mondial qui ont dans le passé fréquenté sa salle obscure dans le cadre des cycles et festivals qu’elle a organisés.

 

 Assemblées virtuelles au TNA
Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi organise, durant le mois de novembre, des «assemblées virtuelles» (Al-Majaliss al-Iftiradhiya) animées par le journaliste et écrivain Abderrazak Boukkeba. Il s’agit de rencontres hebdomadaires, qui se tiennent tous les samedis du mois .

 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Hebergement/Kdhosting : kdconcept