Imprimer

Abderrahmane Hammad a été élu aujourd'hui (samedi )à la tête du Comité olympique et sportif algérien (COA), à l’issue de l’assemblée générale élective (AGE), tenue au siège de l’instance olympique à Ben Aknoun (Alger).

 

 

L’assemblée générale a décidé de confier les rênes du COA à Hammad qui a raflé le mise haut la main avec 105 voix pour, soit 60 voix des fédérations olympiques, qui chacune possède 4 voix, et 45 voix des fédérations non olympiques qui chacune possède une seule voix. De leur côté, les deux autres candidats à la présidence du COA, Mabrouk Kerboua, ex-président de la Fédération algérienne de cyclisme (FAC), et Soumia Fergani, ex-députée à l’Assemblée populaire nationale (APN) et première arbitre internationale de football, ont récolté respectivement 32 voix (24 voix des fédérations olympiques), et 5 voix (4 voix des fédérations olympiques). Quant à Sid-Ali Lebib, ancien ministre de la Jeunesse et des Sports et ex-président du COA, il avait annoncé son retrait de la course la veille dans une lettre adressée au secrétariat général du Comité olympique. L’ex-ministre de la Jeunesse et des Sports a motivé sa décision de dernière minute par l’absence des mesures et des conditions sanitaires exigées par les pouvoirs publics dans ce genre d’évènement, ce qui a été catégoriquement démenti par le secrétaire général du COA. Ancien champion d’Afrique du saut en hauteur et médaillé de bronze aux JO-2000 de Sydney, Hammad succède, ainsi, à Mustapha Berraf dont la démission avait été entérinée le 12 mai dernier par le bureau exécutif. Il aura à gérer le reste du mandat olympique qui s’étalera jusqu’après les Jeux olympiques 2021 de Tokyo (2017-2020).

«Ramener la stabilité au sein de l’instance olympique»
Sitôt élu, le désormais 14e président de COA n’a pas caché sa satisfaction et sa joie de se retrouver à la tête de l’instance olympique. «Je suis content et heureux à la fois. Je peux vous dire que je ferai tout pour être à la hauteur de la confiance placée en moi. Mon élection va m’encourager à œuvrer davantage en faveur du sport algérien et du mouvement sportif national», a-t-il déclaré d’emblée. Et d’ajouter : «Je vous promets que je vais tout faire pour assurer la stabilité et redynamiser l’activité au sein de notre instance olympique qui a traversé dernièrement des moments difficiles», tout en précisant qu’«il faudra éviter de tomber dans les erreurs du passé». Concernant les grands axes de son programme, Hammad s’est engagé «en premier lieu à assurer une bonne gouvernance et à prendre en charge les athlètes qualifiés pour les échéances internationales, dont les JO 2021 de Tokyo». «C’est l’une de mes priorités», a-t-il précisé. A noter que les travaux de cette AG élective se sont déroulés en présence de 80 membres sur les 90 que compte l’assemblée générale du COA dont 22 fédérations olympiques. Autant dire que le quorum a été largement atteint. Il est à rappeler qu’après le retrait de Mustapha Berraf, la présidence par intérim du COA avait été confiée à Mohamed Meridja.
 Mehdi F.