Imprimer

Les présidents de 23 fédérations nationales de vovinam viet vo dao, issues des continents d’Afrique et d’Asie, se réuniront demain en visioconférence pour s’accorder sur la désignation du président de l’Union de la solidarité islamique de la discipline, dont la création est prévue en février prochain. Cette démarche, une fois concrétisée, permettra l’inscription du vovinam viet vo dao dans le programme de compétitions des Jeux de la solidarité islamique-2022, a appris l’APS auprès du président de la Fédération algérienne de cette discipline, Mohamed Djouadj. Ce dernier a précisé que «pour gagner du temps, nous allons procéder, au cours de notre réunion en visioconférence, à la désignation d’un président de l’Union, mais également à l’installation d’un comité provisoire pour la gestion des affaires de l’Union, et ce, comme prélude à sa reconnaissance par la Fédération sportive de la Solidarité islamique et par ricochet l’admission du vovinam viet vo dao au programme des prochaines joutes de la Solidarité islamique». «Pour la présidence de l’Union de la solidarité islamique de vovinam, j’ai proposé aux responsables des fédérations nationales d’Asie et d’Afrique la désignation du Libyen Bachir El Ardaoui. La proposition a été acceptée par certains, mais la majorité a opté pour ma désignation au poste de président. Les choses seront tirées au clair jeudi(  ndlr)». «La concrétisation de ce projet sportif va nous permettre, par la suite, de mettre en place une stratégie de travail, pour organiser des sessions de formation et des compétitions dans cette discipline au profit des athlètes des pays islamiques», a-t-il ajouté. Concernant la création de cette instance, Djouadj a révélé que la proposition lui a été faite en 2019, en marge des Championnats du monde de la discipline disputés au Cambodge, lorsque les présidents de fédération de certains pays islamiques, tels que le Pakistan, le Bangladesh, l’Iran, le Maroc et la Libye, l’avaient interpellé pour lui soumettre ce projet.