Naissance d’une coordination syndicale des musiciens d’Alger - Objectif : La reconnaissance du métier d’artiste
Search
Mercredi 02 Décembre 2020
Journal Electronique

Les musiciens de la wilaya d’Alger ont pris l’initiative de se fédérer autour d’une coordination syndicale, sous l’égide de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA).

 

C’est ce qui a été annoncé, mardi dernier, lors d’une conférence de presse au siège du secrétariat général de la section de l’UGTA de la wilaya d’Alger, en présence d’Idir Boukabous, secrétaire général de la section. Le chargé de communication, Arfi Mohamed, a déclaré que la coordination a été créée lors d’une assemblée générale le 03 octobre dernier, qui a réuni pas moins de 300 musiciens de la wilaya d’Alger. L’assemblée générale a permis l’élection d’un bureau pour une durée de 3 années et est composé de 7 membres dont Mkachiche Keireddine, secrétaire général, Hamza Mekki, secrétaire organique, Mohamed Arfi, chargé de communication, Sadmi Sofiane, chargé des affaires sociales, Djeddaya Nacer, chargé de la solidarité en plus de 2 membres du conseil que sont Slim Abderahmane et Rafik Merzouga. L’initiative, selon Arfi, remonte au mois d’août, initiée par un groupe de musiciens et motivée par leur situation lors de la période du confinement, où ils se sont retrouvés, pour la plupart, sans travail et sans revenu. «Cette période nous a incités à réfléchir à notre situation et notre avenir», a confié Arfi.«La seule voix légale pour nous faire entendre est de créer une coordination qui représente l’ensemble des musiciens», a-t-il ajouté. Le SG de la coordination Mkachiche, pour sa part, a affirmé que «le syndicat national des artistes n’a pas pu satisfaire les réelles revendications des musiciens, c’est ce qui nous a poussés à créer cette coordination au niveau de la wilaya d’Alger, en espérant que les autres wilayas suivront pour qu’on puisse arriver à la création d’une coordination nationale». «Nous espérons, à travers cette organisation, faire connaître les véritables problèmes socioprofessionnels des musiciens et les porter au niveau des instances concernées», a ajouté Mkachiche. «Notre premier objectif est l’élaboration d’un statut de l’artiste», a-t-il déclaré . «Nous espérons être la locomotive pour les autres artistes et les encourager à se mobiliser et s’organiser».Idir Boukabous, saluant cette initiative,se dit, en sa qualité de représentant de l’UGTA, prêt à soutenir et accompagner cette coordination dans ses missions et objectifs. Boukabous rappelle à la coordination que le statut de l’artiste doit être porté par les artistes eux-mêmes et que l’initiative de la coordination est un début pour l’aboutissement de ce projet. «Les artistes doivent s’organiser et arracher leur droit à un statut», déclare-t-il. Mkachiche rappelle la situation sociale archaïque dans laquelle se retrouvent actuellement un grand nombre d’artistes. «Beaucoup d’entre nous n’ont pas de couverture sociale et la pandémie de Covid-19 leur à causé beaucoup de torts», a-t-il affirmé.«L’indemnisation proposée par le ministère de la Culture n’a malheureusement pas été distribuée à tous, et beaucoup n’ont en pas bénéficié», a-t-il déploré. «Nous devons redonner à l’artiste la considération qu’il mérite et rompre avec la marginalisation dont il souffre depuis des années», a soutenu Mkachiche. En plus du statut revendiqué, les membres de la coordination se fixent comme objectif de rétablir dans leurs droits leurs aînés et même les disparus. Pour se faire, la coordination envisage d’emblée de rendre hommage à tous les artistes de l’ancienne génération et propose des actions rétroactives pour ceux qui n’ont pas bénéficié de couverture sociale. La coordination syndicale des musiciens de la wilaya d’Alger appelle, enfin, tous les artistes, de toutes les disciplines, à s’organiser et unir leurs forces afin de redonner à ce métier le statut qui lui sied et la reconnaissance qu’il mérite, rappelant le rôle des artistes durant les diverses périodes difficiles qu’à connues l’Algérie telles que la guerre d’indépendance et la décennie noire.
 Hakim Metref

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Environnement

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

 

Cinémathèque algérienne
La Cinémathèque algérienne rend hommage sur son site web et sa page facebook aux grands cinéastes du cinéma mondial qui ont dans le passé fréquenté sa salle obscure dans le cadre des cycles et festivals qu’elle a organisés.

 

 Assemblées virtuelles au TNA
Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi organise, durant le mois de novembre, des «assemblées virtuelles» (Al-Majaliss al-Iftiradhiya) animées par le journaliste et écrivain Abderrazak Boukkeba. Il s’agit de rencontres hebdomadaires, qui se tiennent tous les samedis du mois .

 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept