Imprimer

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a affirmé que l’avenir est dans l’industrie de transformation. «L’avenir est dans l’industrie de transformation et nous œuvrons à assainir le domaine de l’investissement des intrus pour permettre aux compétences d’émerger», a précisé le Premier ministre en marge de l’inauguration, à la zone industrielle Kechida, dans la ville de Batna, d’une raffinerie des huiles usagées de l’entreprise Sam Industrie, réalisée dans le cadre d’un investissement privé.

In situ, Djerad a salué l’initiative de l’investisseur, affirmant que ce projet était «important et s’inscrit dans le cadre du programme du président de la République qui a ordonné d’octroyer tous les moyens et les facilités aux investisseurs dans le domaine de l’industrie de transformation notamment. Le Premier ministre a instruit le wali de Batna ainsi que les cadres centraux du ministère de l’Industrie à l’effet d’apporter «toute l’aide et l’accompagnement» à cet investisseur dans son projet d’exportation d’huiles régénérées. La raffinerie récupère 25% des huiles usagées à l’échelle nationale depuis les 48 wilayas et ambitionne d’atteindre 50% de taux de récupération «dans six mois», a-t-on souligné. Elle est dotée d’une capacité de stockage de 6.000 m3 des huiles usagées et de 4.000 m3 des huiles régénérées. Auparavant, le Premier ministre avait procédé à la baptisation de la cité 1.000 logements de la formule location-vente de l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (Aadl), au nom du Chahid Bennoui Saïd. Il a également procédé à la baptisation de deux groupes scolaires de la même cité, située au centre-ville du chef-lieu de wilaya, des noms de deux doyens des directeurs d’école primaire de la ville de l’Algérie indépendante, Kheznadar Djallaleddine Ahmed Abdettaki et Mokdad Messaoud. Dans la commune de Ouyoune El Assafir, Djerad a demandé à ce que les branchements individuels de l’alimentation en eau portable (AEP) soient réalisés parallèlement à l’extension des réseaux. «Cette mesure répond aux préoccupations largement soulevées par les habitants de nombreuses zones d’ombre», a précisé le Premier ministre lors de la mise en service de la tranche d’urgence du projet de renforcement en AEP de la région de Oued Abdi, à partir du barrage de Koudiet Lamdaouar. Il a, dans ce sens, donné des directives aux services concernés par ce volet pour «coordonner et œuvrer à répondre à cette préoccupation». Selon les explications fournies, ce projet, pour lequel un montant de 7,8 milliards DA a été alloué pour concrétiser la première et la deuxième tranches, vise à renforcer les besoins de la population en AEP dans la région d’Oued Abdi à travers six communes dont Ouyoun El Assafir, Oued Taga, Theniet El Abed, au profit de 208.817 âmes.  Auparavant, le Premier ministre avait présidé, au siège de la wilaya, une cérémonie de remise de 15 bus destinés au transport scolaire pour plusieurs communes, outre l’octroi de 15 chèques au profit de porteurs de projets dans le cadre de l’Angem.