focus  : Les fondateurs
Search
Mercredi 02 Décembre 2020
Journal Electronique

Des hommes ont décidé, un 1ernovembre 1954, de forcer le destin avec pour seul et unique idéal : libérer le pays du joug colonial. S’ils furent des militants de la première heure, rien, à cette époque, ne les prédisposait à tenir les commandes du combat libérateur. Leurs positions subalternes au sein du Ppa-Mtld, l’échec de la première action armée engagée par l’Organisation secrète dont ils avaient été les initiateurs, sous la bannière du vieux parti indépendantiste, livré, lui, à une guerre larvée entre deux camps farouchement hostiles, rien, vraiment rien ne portait à croire au lancement imminent d’une Révolution qui allait marquer le monde jusqu’à nos jours. Larbi Ben M’hidi, Mohamed Boudiaf, Mustapha Ben Boulaïd, Didouche Mourad, Rabah Bitat, Krim Belkacem, Ahmed Ben Bella, Hocine Aït- Ahmed, Mohamed Khider, Abdelhafid Boussouf, Amar Ouamrane, Boudjemaâ Souidani, Ramdane Benabdelmalek, Lakhdar Bentobbal, Badji Mokhtar et d’autres parmi ces leaders avaient, dès la dissolution de l’OS, en 1951, compris qu’ils ne pouvaient compter que sur l’engagement armé pour en découdre avec la puissance coloniale. Toutes les politiques ayant échoué devant l’entêtement et les tripatouillages électoraux de l’administration française. Ces hommes, ces fondateurs, ont héroïquement fait fi de l’étendue de la guerre de libération qu’ils allaient entreprendre et des risques encourus. Avec des moyens rudimentaires, abandonnés par leur ancien parti, mais avec conviction, courage et détermination, ils réussirent, après la courte expérience du Crua, et, plus tard, la rencontre des 22 et des 6, à s’unir, en octobre 1954, au sein d’un nouveau bloc solide et uni, le Front de libération nationale, par lequel, ils parviennent, sept ans plus tard, à libérer le pays d’un système oppresseur, génocidaire qui aura duré 132 ans. Que dirait-on de ces héros, nos héros, grâce au combat, aux sacrifices et aux souffrances desquels, l’Algérie, toute entière, célèbre, aujourd’hui, comme chaque année, en grande pompe, le 66e anniversaire de l’acte fondateur de l’Etat algérien, dûment mentionné dans la déclaration du 1er novembre 1954. Gloire à nos martyrs.
 Amine Goutali

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Environnement

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

 

Cinémathèque algérienne
La Cinémathèque algérienne rend hommage sur son site web et sa page facebook aux grands cinéastes du cinéma mondial qui ont dans le passé fréquenté sa salle obscure dans le cadre des cycles et festivals qu’elle a organisés.

 

 Assemblées virtuelles au TNA
Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi organise, durant le mois de novembre, des «assemblées virtuelles» (Al-Majaliss al-Iftiradhiya) animées par le journaliste et écrivain Abderrazak Boukkeba. Il s’agit de rencontres hebdomadaires, qui se tiennent tous les samedis du mois .

 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Hebergement/Kdhosting : kdconcept