Hausse des prix des pâtes, couscous, spaghettis : Illégale, juge le ministère du commerce 
Search
Mercredi 02 Décembre 2020
Journal Electronique

Les prix des pâtes, de spaghettis et autres variétés de couscous se sont envolés depuis quelques semaines. Certains commerçants et producteurs n’ont pas attendu l’entrée en vigueur du décret exécutif 20-25 du 31 août 2020 portant fixation des prix aux différents stades de la distribution des farines et du pain ainsi que la distribution des semoules de blé dur. Cette hausse des prix est accompagnée par la disparition de ces produits sur les étalages. Une situation que dénonce le ministère du commerce. Selon directeur de l’organisation des marchés et des activités commerciales au ministère, Ahmed Mokrani, les services de contrôle ont relevé, après enquête, une augmentation des prix des pâtes et autres produits. «L’Etat a les moyens de frapper d’une main de fer pour préserver les produits alimentaires de base subventionnés de la spéculation. Nous allons exiger la facture aux grossistes et aux détaillants », a-t-il averti. Selon lui, ledit décret n’est pas encore appliqué et toute augmentation des prix est passible d’une sévère sanction. Toutefois, le responsable a affirmé que, lors des visites inopinées dans les minoteries, les enquêteurs n’ont relevé aucune hausse du prix de la farine ou de la semoule. «Même s’il y a une augmentation du prix des pâtes, elle ne dépasserait pas les 5 DA selon les producteurs eux-mêmes», a-t-il tempéré.

Fabrication de 11.000 tonnes de farine par jour
Selon le représentant du ministère du commerce, le blé tendre est toujours disponible. Il est distribué aux 424 minoteries pour la fabrication de la farine blanche destinée aux boulangeries ou à la vente au détail. Il rappelle au passage que le prix du blé tendre subventionné est vendu à 1.285 dinars le quintal aux transformateurs. «Les 424 minoteries fabriquent 11.000 tonnes de farine blanche par jour. C’est énorme et suffisant», a assuré Mokrani, qui reconnaît, toutefois, que l’importation du blé tendre est inévitable. «Depuis deux années, l’Algérie a atteint l’autosuffisance en matière de protection de blé dur. Mais elle enregistre un énorme déficit pour le blé tendre, avec seulement 0,6 millions de tonnes par an», a-t-il expliqué. Le pays importe l’équivalent de 7 millions de tonnes par an. La différence est très grande entre la production locale et les besoins du marché national et le ministère de l’agriculture a mis en place un programme d’action pour intensifier la production du blé tendre. Mokrani n’a pas manqué de préciser que le blé dur destiné aux 148 minoteries ne sera plus subventionné mais sera vendu au prix réel pour les transformateurs. A ce propos, il a indiqué que le ministère a récemment invité tous les patrons des minoteries pour expliquer la mesure portant la levée de la subvention sur le prix du blé dur.
 Mokhtar Benkeddada

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Environnement

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

 

Cinémathèque algérienne
La Cinémathèque algérienne rend hommage sur son site web et sa page facebook aux grands cinéastes du cinéma mondial qui ont dans le passé fréquenté sa salle obscure dans le cadre des cycles et festivals qu’elle a organisés.

 

 Assemblées virtuelles au TNA
Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi organise, durant le mois de novembre, des «assemblées virtuelles» (Al-Majaliss al-Iftiradhiya) animées par le journaliste et écrivain Abderrazak Boukkeba. Il s’agit de rencontres hebdomadaires, qui se tiennent tous les samedis du mois .

 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept