Handball -Yacine Aliout, président de la JSE Skikda  :  «Favorable à la création  d’un syndicat des joueurs»
Search
Vendredi 15 Janvier 2021
Journal Electronique

Le flou qui entoure la reprise du championnat d’Algérie de handball a engendré un désarroi total. En effet, plusieurs acteurs de la scène nationale de la petite balle, dont des présidents et des joueurs, s’interrogent sur le silence radio côté fédération.

 

Pour le président de la JSE Skikda et futur candidat pour la présidence de l’instance fédérale, Yacine Aliout, il est temps d’inciter les joueurs à créer leur syndicat. «Je comprends le cris de dépit de plusieurs joueurs qui sont pour la plupart des pères de famille. Si à la JSE Skikda, nous avons veillé au versement de tous les salaires de nos protégés durant les mois de confinement, d’autres clubs n’ont pas les moyens pour le faire. Les joueurs sont les principaux acteurs. Donc, ils doivent être considérés par la FAHB qui doit proposer des solutions en attendant la reprise du championnat. La proposition d’un fonds de solidarité en étroite collaboration avec le ministère de la Jeunesse et des Sports est possible.
Mais, la fédération a choisi de rester en mode silencieux, alors que plusieurs sélectionnés en équipe nationale sont issus du championnat. De ce fait, ils sont en méforme à moins de deux mois du mondial 2021 prévu en Egypte» a-t-il estimé. Dans le même cadre, Aliout n’a pas caché son étonnement par rapport à la manière avec laquelle procède la fédération. «J’aurais souhaité qu’on pense à l’intérêt du handball algérien. Il ne faut pas oublier que ce n’est pas que les seniors qui sont touchés. Les jeunes catégories sont également dans l’expectative. Et, la reprise sera très dure à réaliser si on ne donne pas du temps à nos jeunots, notamment par rapport à la préparation. De notre part, nous n’allons pas mettre en péril la santé de talents en pleine croissance. Hélas, nous sommes toujours en attente d’un signe du côté de la FAHB pour rouvrir le débat sur la saison écoulée et la nouvelle saison 2020-2021.» Concernant la formule qu’il préconise pour la reprise, Aliout a indiqué qu’il est encore tôt de faire des propositions tant que la fédération continue à ignorer les clubs. «Je sais que cette situation arrange certains pensionnaires de l’élite par rapport à d’autres. Ce n’est pas aux présidents de club de réfléchir à la place de la fédération. Si nous serons convoqués à une réunion à distance, nous sommes prêts à enrichir les débats avec des propositions intéressantes. Actuellement, nous sommes malheureusement en période de spéculation.» Interrogé sur ses projets avec son club, Aliout a fait savoir qu’il prônera la stabilité en matière d’encadrement et d’effectif.
«Notre politique au niveau de la JSES est de travailler sur le long terme. Depuis des années, nous sommes arrivés à faire progresser presque toutes les catégories du club. Concernant les seniors, le coach Farouk Dehili a toujours carte blanche. Depuis son retour, il a réussi à galvaniser ses troupes. Avec des joueurs du cru, la JSES ne va pas revoir ses ambitions à la baisse. D’ailleurs, nous comptons jouer dès la saison prochaine sur tous les fronts, dont les compétitions régionale et africaine. Au vu de notre effectif et de la compétence de notre entraineur, nous avons tous les ingrédients pour le faire.»

L’équipe nationale doit voir loin lors du mondial 2021
Abordant les chances de l’équipe nationale senior durant le mondial 2021 en Egypte, Aliout pense que la qualification au tour principal est une formalité. «Nous aurons à battre le Maroc pour nous qualifier au prochain tour. Je pense que notre sept national ne doit pas se contenter d’un seul tour, sachant que ce sera la première édition à 32 équipes. Hormis l’équipe marocaine, il est clair que l’Islande et le Portugal ne seront pas faciles à manier. Malgré le déclin de notre handball sur les plans national et africain, l’Algérie restera toujours une grande nation avec son passé glorieux en championnats du monde. De ce fait, il faudra se présenter au Caire avec un esprit de gagneur et sans aucun complexe.» Après avoir affiché son habituel optimisme, notre interlocuteur a insisté sur le manque de préparation dont va souffrir la sélection nationale.
«Nous sommes le seul pays mondialiste qui n’a pas encore repris son championnat. Outre cet aspect, les cas positifs au coronavirus découverts en équipe nationale ont coûté à l’équipe plus d’un mois de préparation.» En sa qualité de défenseur de la compétence locale, Aliout aurait souhaité que la FAHB puisse donner l’occasion aux entraîneurs algériens au lieu d’aller recruter un entraîneur français pour 10.000 euros. «Quand j’ai appris que sept équipes africaines seront qualifiées au mondial cairote, je me suis posé la question de savoir comment la fédération est allée jusqu’à engager un technicien étranger. Un tel objectif aurait pu être facilement atteint par un coach algérien et avec un salaire nettement inférieur. Malheureusement, l’instance fédérale a fait le mauvais choix notamment sur le plan financier, vu que les impayés ne cessent de s’accumuler depuis le mois de juillet 2019.»
 Adel K.

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Environnement

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de l’Agriculture

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdehamid Hamdani, présidera, le 16 janvier , à 10h, au siège du ministère, la cérémonie de mise en place du Haut-Conseil de la pêche et de ses richesses.

Ministère de l’Enseignement supérieur

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, présidera, 16 janvier à 9h, au siège du ministère, les travaux de la première session de la Conférence nationale des établissements publics à caractère scientifique et technique 2021.

Forum d’Echaâb

Le forum d’Echaâb recevra, 16 janvier à 11h, au siège du journal, Mustapha Zebdi, président de l’Apoce, et Ali Hamani, président de l’Apab, ainsi que le consultant en économie Mahfoud Kaoubi pour une conférence-débat sur l’augmentation des prix des produits de large consommation.

Commune d’Alger-Centre

La commune d’Alger-Centre célébrera le 18 janvier, à partir de 8h, la Journée nationale des communes.

Sports Divers

    • HANDBALL-Mondial 2021 :  groupe F - Algérie 24-Maroc 23  , Les Verts ont eu leur «remontada»

      L'équipe nationale de handball a trouvé toutes les peines du monde pour venir à bout de son homologue marocaine (victoire 24-23, mi-temps 8-15) pour le compte de la 1re journée du Championnat du monde 2021 jouée jeudi dernier au soir à la salle principale du Caire. Après une première demi-heure cauchemardesque, le Sept national a dû puiser dans ses ressources pour revenir de très loin et éviter une défaite qui aurait compromis ses chances de se qualifier au tour principal. 


      En première période, les Verts, pourtant archi-favoris pour remporter haut la main le match, ont eu un pourcentage de réussite trop bas en attaque. Les coéquipiers de Hadj Sadok ont buté sur un gardien marocain des grands jours, en l'occurrence Yacine El Idrissi. Ce dernier a eu le luxe devant la stupéfaction du banc algérien de bloquer cinq jets de sept mètres sur six en première période. Des parades qui ont donné de la confiance et de l'assurance à ses coéquipiers. De la 1re à la 9'minute, l'équipe marocaine avait pris quatre buts d'écart (6-2). Les minutes s’égrainent et El Idrissi continue à faire son show face à des joueurs algériens déboussolés. Avec une défense 6-0, puis rarement 5-1, les poulains du Français Alain Portes continuaient d’enchaîner les pertes de balles faciles, dont les passes, les mauvais tirs et les erreurs techniques de débutants comme le marché. Dans ce scénario inattendu, le septuple champion d'Afrique enchaînait ses maladresses et l'écart est passé de la 22' (10-05) à six buts à la 27' (08-14), avant que les Harchaoui et consorts ne le creusent à sept buts (15-8) avant la pause. Les plus optimistes ne s'attendaient pas à un renversement de situation. Mais, le réveil de l'équipe nationale, dont son coach Portes, a eu lieu en seconde période. Avec le changement du système de défense pour passer en 5-1 offensive, Portes a également incorporé durant la majorité de la seconde période l'arrière droit Ayoub Abdi. Ce dernier a été le baroudeur par excellence en inscrivant 7 buts sur 11 tirs. L'écart a commencé au fur et à mesure à diminuer dès la 2' de jeu (10-16), (13-18) à la 10', puis (15-19) dès la 14'. Le second souffle algérien n'allait pas être possible n'était la bonne seconde période faite par le gardien Ghedbane. Ce dernier a fait des arrêts dans les moments cruciaux du match. Surpris par le retour en force de l'équipe nationale, les joueurs marocains commençaient à douter. Ils ont d'ailleurs perdu des balles, notamment en duels face au gardien Ghedbane. Ce qui a donné du tonus aux Chahbour and Co pour continuer leur remontada jusqu'à revenir à deux buts d'écart (21-23), puis égaliser à deux minutes de la fin du match (23-23), avant de l'emporter dans la douleur (24-23). A la fin des débats, la joie fut immense dans le camp de l'équipe nationale, alors qu'il fallait voir l'état d'hystérie dans lequel était l'entraîneur marocain, Noureddine Bouhaddioui. Ce dernier ne croyait pas d'avoir raté une occasion en or de décrocher dès le premier match une qualification historique au tour principal. Qualifiés quant à eux quel que soit l'issue des autres matches, les Verts vont animer la prochaine rencontre avec un autre moral, après avoir joué avec le feu face au Maroc. Le second client de ce Mondial sera l'Islande ce soir à 20h30 heure algérienne. A la salle principale du Caire, le Sept national doit pratiquer son handball sans pression face à des Islandais en pleine reconstruction, mais les qualités intrinsèques existent au sein d'une sélection qui vise au moins les quarts, et ce, en dépit de sa défaite lors du premier match face au Portugal (25-23). Un second rendez-vous durant lequel la sélection nationale devra soigner ses maux en attaque, mais aussi en défense, où le système 6-0 est devenu très difficile à appliquer par des joueurs formés avec la défense avancée 3-3.

      L'ombre d'un entraîneur des gardiens de but
      Tous ceux ou celles qui ont suivi sur le petit écran le match Algérie-Maroc ont remarqué le rendement décevant des gardiens de but, en l'occurrence Benmenni et Ghedbane. Le premier malgré ses années d'expérience, n'a pas été le dernier rempart tant souhaité. Pour sa part, Ghedbane qui joue régulièrement avec son club espagnol Ademar Léon, notamment en Champions League d'Europe, a eu du mal à accomplir sa mission, notamment en première période. Même s'il s'est racheté en seconde mi-temps, il a montré avec Benmenni des signes que l'ombre d'un entraîneur des gardiens de but de l'équipe nationale planait au Caire. Sans un guide qui sait comment diriger les portiers et les aider à surmonter leurs pires passages dans un match, les deux goalkeeper des Verts ont vécu une soirée exténuante comme s'ils manquaient d'un spécialiste en-la matière pour les remettre totalement dans le vif de leur sujet.
      Adel K.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept