Constantine : La torpeur culturelle aggravée par la Covid-19
Search
Samedi 23 Janvier 2021
Journal Electronique

Les espaces voués aux actions et à l’animation culturelles sont comme frappés par la malédiction du virus au point d’annuler toute expression. Libre cours est laissé aux essais virtuels dont le baromètre des audiences reste pour la plupart peu fiable. «Il y a eu interaction avec le public au début de la crise sanitaire lorsque certains organismes (théâtre, maison de la culture) proposaient des programmes on line. Malheureusement, certains internautes ont fini par lâcher», confie un animateur. Le livre est à l’agonie même si quelques lecteurs téméraires continuent d’acquérir des ouvrages. Mais pas de bousculade devant les rares librairies dont le nombre se compte sur les doigts de la main. La culture va mal, très mal ! L’annulation de la majorité des activités a plongé la cité millénaire dans une torpeur rarement connue. Constantine, qui pendant plus d’une décennie a vécu au rythme de festivals musicaux internationaux comme «le Dima Jazz» ou celui du Maalouf, sombre dans la désolation. « C’est vraiment dramatique ce que l’on vit à cause de cette crise sanitaire. Il faudra chercher des solutions pour faire bouger les plateaux et redonner du sang neuf aux sites virtuels ayant servi depuis le début de la pandémie. Pour les programmes en salle, ce sera difficile car il y a longtemps que la population tourne le dos à la culture», soutient un féru du quatrième art. Constantine s’appuie toujours sur les remakes en matière de programmation artistique et culturelle. Forte de ses infrastructures comme le Zénith, le TRC, la maison de la culture, la capitale de l’Est peine à donner vie à ces espaces même si la plupart sont ouverts pour la forme. Chacun est en attente d’initiatives qui tardent à s’amorcer. L’absence d’une véritable stratégie de reconversion de la feuille culturelle en une toile génératrice de richesses est pesante. Constantine recherche un nouveau souffle mais la conjoncture reste difficile sur le double plan financier et sanitaire. Constantine est contrainte d’attendre.
Nasser Hannachi

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Environnement

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

Hebergement/Kdhosting : kdconcept