Le Dr Mohamed Lahcen Zeghidi à Horizons : «Ce n’était pas des événements spontanés»
Search
Vendredi 05 Mars 2021
Journal Electronique

Entretien réalisé par Assia Boucetta

 

 Il y a 58ans, des manifestations ont éclaté dans plusieurs villes du pays. Des milliers d’Algériens sont sortis réaffirmer pacifiquement leur soutien au FLN et leur droit à l’indépendance. Le Pr Mohamed Lahcen Zeghidi revient dans cet entretien sur ces événements qui ont mené à des négociations officielles entre le GPRA et le gouvernement français.

Quel est l’impact des événements du 11 décembre 1960 sur les plans national et international?
Ces manifestations sont une victoire politique très importante qui ont eu un effet aussi bien sur le plan national qu’international. L’année1960 a commencé par l’explosion d’une bombe atomique au sud du pays pour finir par un soulèvement populaire historique. Cette année rappelle le succès des essais nucléaires français dans la région de Reggane. Une réussite technologique qui a aussitôt été voilée par l’effondrement des troupes militaires françaises sur le terrain. L’Armée de libération nationale continuait, pour sa part, d’enregistrer au cours de cette année des victoires dans les différentes batailles à travers l’ensemble du territoire national. Ce qui a largement contribué à la généralisation de la révolution pour devenir une réalité internationale. D’ailleurs, la 15e session des Nations unies, en novembre 1960, a été consacrée à la Révolution algérienne. Cette question a connu une adhésion sans précédent au sein du Conseil de sécurité. Une résolution demandant l’autodétermination de l’Algérie sur la base de son droit à l’indépendance et son intégrité territoriale a même été votée.

Quelles ont été leurs répercussions politiques sur l’opinion publique française ?
Les Etats-Unis se sont rétractés dans leur soutien à la France, et des divisions sont apparues dans l’opinion publique française. L’élite était particulièrement favorable au droit du peuple algérien à l’autodétermination. Le discours du général De Gaulle le 4novembre 1960, qui a insisté sur la nécessité de résoudre cette question a également largement contribué à accentuer les divisions dans les rangs des militaires français présents en Algérie. Pour sa part, la diplomatie algérienne, très active en cette période très décisive, a connu un franc succès puisqu’elle a réussi à obtenir le soutien des gouvernements de plusieurs pays ainsi que de la société civile. En somme, les manifestations du 11 décembre ont réaffirmé la position du peuple algérien quant à sa détermination à obtenir son indépendance. Elles ont eu le mérite d’éclairer l’opinion internationale sur la justesse de la cause algérienne.

Pour certains, ces événements sont spontanés, pour d’autres, ils seraient l’œuvre du FLN. Cette question a toujours suscité un grand débat. Quel est votre avis ?
Ils ne pouvaient en aucun cas être spontanés car cela sous entend que la population n’est ni organisée ni structurée. Ce qui est incompatible avec une révolution qui a duré six ans et qui a prouvé son assiduité. Le congrès de la Soummam a restructuré le Front de libération pour connaître une extraordinaire adhésion de la population à la Révolution à travers l’ensemble du territoire national. Il n’existe pas dans une révolution aussi organisée que la guerre de Libération des événements non planifiés ou involontaires. Toute action sur le terrain est soigneusement préparée et minutieusement dirigée par les acteurs de la Révolution. C’est le cas lors de la visite du général de Gaulle à la ville d’AïnTémouchent le 9 novembre1960. Le FLN avait au préalable préparé la population à répondre à son discours par des slogans hostiles à la colonisation, à savoir «Algérie algérienne». Le lendemain, c’était autour de la population oranaise de sortir dans la rue avec le drapeau algérien et affichant son soutien au GPRA. Le 11 décembre, c’était au tour d’Alger d’être envahie par des milliers de manifestants, drapeaux et banderoles à la main, réclamant l’indépendance.

La recherche historique a-t-elle tout dévoilé de ces manifestations ?
Ces événements ont été largement médiatisés par les médias anglophones, notamment américains. C’est cette médiatisation qui a contribué à mobiliser l’opinion publique au sein des Nations unies, mais aussi à soutenir la cause algérienne et son droit à l’autodétermination. Les autorités françaises ont ainsi été invitées à engager des négociations sans condition préalable avec le GPRA. Des thèses de doctorat et de magistère ont même été réalisées sur ce soulèvement populaire. Les témoignages vivants relatant le déroulement de cette autre forme de lutte sont nombreux et suffisent largement à assurer leur rôle transitionnel. Des recherches ont été parallèlement menées par des historiens sur les revendications très explicites de ces événements et sur cet épisode important de la guerre de Libération.
A. B.a

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de la Santé
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le Pr Abderrahmane Benbouzid, présidera, le 04 mars à partir de 8h30, à l’hôtel Sofitel, la célébration de la Journée mondiale contre l’obésité qui aura pour thème «L’obésité, un facteur de risque redoutable, notamment avec la Covid-19».

Radio DGSN
L’émission Li Amnikoum de l’espace radio de la Sûreté nationale, diffusée sur les ondes de la Chaîne 1 à 15h, sera consacrée le 04 mars au «danger de l’angle mort et l’importance de l’usage des rétroviseurs externes».

Palais de la culture
Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme, le Palais de la culture, Moufdi-Zakaria organisera, le 6 mars à 13h, deux expositions, l’une artisanale et, l’autre, de beaux-arts féminins.


Opéra d’Alger
L’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh lance des ateliers d’initiation au chant ouverts dans les répertoires traditionnels et universels. Les inscriptions auront lieu jusqu’au 15 mars 2021.


DGF
La Direction générale des forêts célébrera, le 3 mars à 9h30, à la réserve de chasse de Zéralda, la Journée mondiale de la vie sauvage.

UGCAA
L’UGCAA organisera, le 3 mars à 9h30, au siège de l’Union, une conférence sur l’impact de la Covid-19 sur les crèches et les maternelles.

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept