Imprimer

Outre MCA-MCO, la septième journée du championnat, qui a été  étalée sur trois jours, sera  aussi marquée par un classique du football national. Il s’agit d’un Clasico qui opposera la JSK à l’USMA. Le 86e dans l’histoire des confrontations entre les deux clubs, après l’annulation de celui de la saison dernière pour cause de Covid-19. Pour l’heure, la JSK part avec un avantage de 29 victoires contre 25 pour son rival et 31 nuls. Pour demain lundi  , le stade de Tizi-Ouzou accueillera deux équipes qui vivent un début de saison difficile. Deux équipes qui semblent avoir perdu quelque peu de leur aura en rentrant dans les rangs alors que jusque-là elles ont  été  les animatrices de ce championnat.  Une rencontre qui sera la première du nouveau coach de la JSK Denis Lavagne. Un Denis Lavagne qui, avant même d’arriver en Algérie, avait demandé à ses dirigeants de lui préparer tous les CD des matches disputés jusque-là par l’USMA notamment le dernier gagné face au NAHD. En fait il a sa petite idée sur son adversaire pour avoir eu à visionner la rencontre CSC-USMA. «Oui j’ai vu cette équipe elle est très difficile à jouer». En fait pour lui c’est plutôt le temps imparti à la préparation de cette rencontre qui est relativement court. « C’est un  match qui arrive rapidement». Il veut surtout motiver ses joueurs pour tenter de garder le cap des derniers résultats. «On fera tout pour motiver les gars pour rester sur la bonne dynamique». S’agissant de ce match, Lavagne tentera, comme il le dit, de corriger certains aspects insuffisants qu’il a eu à relever dans les visionnages de rencontres de la JSK. Ainsi il dira qu’il a axé son travail sur l’organisation de l’équipe avec un resserrement des rangs et des lignes. «On fera en sorte d’avoir un groupe plus compact bien en place avec le resserrement des lignes où les joueurs n’auront pas à effectuer trop de courses inutiles». Il veut surtout voir ses joueurs faire preuve de rationalité «en étant plus efficaces avec des lignes plus proches les unes des autres pour attaquer et bien défendre». Il reste que Lavagne ne pourra disposer de la totalité de son effectif. En effet, après Hamroune, Nezla, Mekideche et Kerroum placés en isolement sanitaires suite à leur contamination à la Covid-19, deux autres joueurs Souyed et Harrouche pourraient aussi manquer à l’appel de ce lundi. Ainsi, Lavagne entame son travail avec beaucoup d’absences. Mais, il reste optimiste. «La victoire est dans nos cordes, nous avons le potentiel pour» conclut-il. Enfin, les joueurs ont été sensibilisés par les dirigeants pour remporter le gain du match et offrir ainsi un beau cadeau d’anniversaire à l’ancien coach de l’équipe, le Polonais Stefan Zywotko qui vient de fêter son 101e anniversaire.
 Rachid Hammoutène