Salon des produits du terroir à la Safex : la tradition comme valeur économique 
Search
Dimanche 24 Janvier 2021
Journal Electronique

Abdelhamid Hamdani a encouragé les agriculteurs présents à s’organiser en coopératives pour une meilleure organisation afin de pallier aux contraintes de chaque filière. «Un arsenal juridique est disponible pour restructurer les filières de la production locale», a annoncé le ministre de l’Agriculture. 

Le catalogue des produits du terroir, tant attendu, sera disponible prochainement. L’annonce a été faite hier par le ministre de l’Agriculture, Abdelhamid Hamdani, lors d’une visite au Salon des produits du terroir organisée par l’Association nationale des produits du terroir (ANDT), à la Chambre nationale d’agriculture, à Alger. «Ce catalogue pour lequel je milite depuis longtemps, préservera le savoir-faire, l’histoire et la culture», a déclaré le ministre, en marge de cet événement, de trois jours, entrant dans le cadre des festivités de Yennayer. Il y va, poursuit-il, «de la préservation de notre patrimoine et de notre identité». Le ministre a précisé que cette publication qui aura pour vocation de valoriser les richesses du pays, verra le jour prochainement, précisant que «le département ministériel est en pleine négociation avec l’organisation onusienne pour l’alimentation (FAO) pour réaliser ce projet». Pour ce faire, a-t-il affirmé, «la contribution des spécialistes est impérative». Hamdani a, dans ce cadre, appelé les spécialistes de se rapprocher de son département pour finaliser ce projet interactif appelé à s’enrichir au fil du temps, et qui servira de guide et facilitera la rencontre entre les consommateurs et les producteurs locaux des produits du terroir. S’adressant à ces derniers et tout en les encourageant à renforcer leurs productions, le ministre a incité ces derniers à s’appuyer sur les aides financières octroyées dans le cadre des trois dispositifs publics, à savoir l’Ansej, Cnac et Anjem. Il a, par ailleurs, encouragé les agriculteurs présents à s’organiser en coopératives pour une meilleure organisation afin de pallier aux contraintes de chaque filière. «Un arsenal juridique est disponible pour restructurer les filières de la production locale», a annoncé le ministre, en appelant au renforcement de la coopération entre les acteurs professionnels et les associations et aux fins de relancer la dynamique et créer une synergie. «La dynamique doit, en effet, émerger de la base», a-t-il martelé. Et d’ajouter : «Nous ne sommes que des accompagnateurs et régulateurs et par moment des contrôleurs, mais la force de propositions doit parvenir de la base et instaurées par les professionnels qui détiennent le savoir-faire». Le président de l’Association des produits du terroir, Sid Ali Lahlou, a, pour sa part, mis l’accent sur l’aspect culturel que revêt l’événement auquel une vingtaine d’exposants y ont participés. Il a également mit en avant le travail de la femme rural, qui a de tout temps contribué à la préservation des traditions et coutumes ancestrales à l’instar du roulage de couscous, un met traditionnel qui est classé au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco, le 15 décembre dernier, après une candidature commune de quatre pays du Maghreb. Lahlou n’omet pas de rendre hommage aux 800 femmes que compte son entreprise familiale et qui font dans la production du couscous de manière traditionnelle et autres produits dérivés. Il est à noter qu’un atelier de roulage de couscous a été organisé à la Chambre nationale de l’agriculture, en direction des jeunes amateurs.
Samira Azzegag

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Environnement

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de la Solidarité
La ministre de la Formation et l'Enseignement professionnels, Mme Hoyam Benfriha, effectuera, le 24 janvier , une visite de travail et d’inspection dans les wilayas de Laghouat et Djelfa.

Ministère de la Solidarité 
La ministre de la Formation et l'Enseignement professionnels, Mme Hoyam Benfriha, effectuera, le 24 janvier , une visite de travail et d’inspection dans les wilayas de Laghouat et Djelfa.

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept