Sahara Occidental :«Biden à l’épreuve du respect du droit international», affirme le Polisario
Search
Samedi 27 Février 2021
Journal Electronique

Le peuple sahraoui attend de la nouvelle administration américaine qu’elle écoute la voix de la sagesse et du droit international dans le processus de règlement de la question sahraouie ou fasse, au moins, preuve de neutralité et «corrige la bourde de Donald Trump».

 

 C’est ce qu’a affirmé le représentant du Front Polisario en Suède et en Norvège. Le statut juridique du territoire sahraoui est clair, «l’on espère que la nouvelle administration des Etats-Unis fasse triompher la légalité internationale, particulièrement la résolution 1514 de l’ONU qui garantit au peuple sahraoui le droit à l’autodétermination, ou fasse au moins «preuve de neutralité», a déclaré Kentaoui. La démarche du président sortant, Donald Trump «est contraire à la légalité internationale et au rôle des Etats-Unis à l’égard de la question du Sahara occidental», a-t-il indiqué, soulignant que le régime marocain se plaisait à croire que cette reconnaissance illégale constituerait «une victoire diplomatique», sauf que celle-ci «a eu un effet contraire et a compliqué davantage la situation». «L’occupation marocaine a traité le problème de son occupation du Sahara occidental par problème encore plus grand», en impliquant les Etats-Unis et en les mettant dans une position embarrassante au plan international, une position qui est contraire à son rôle au sein du Conseil de sécurité, a-t-il ajouté. Le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, tel que garanti par le droit international, est l’élément clé pour le règlement de la question sahraouie, a soutenu le diplomate sahraoui, assurant que «l’occupation marocaine n’arrivera jamais à ses fins malgré toutes ses manœuvres pour acheter les consciences». Le Sahara occidental appartient au peuple sahraoui et celui-ci ne renoncera pas à son droit à l’organisation d’un référendum libre, juste et équitable, a-t-il affirmé. Abondant dans le même sens, la conseillère du Président sahraoui, Mme Nana Labaat Rachid, a exprimé le souhait que le président américain élu, Joe Biden, rectifie l’annonce illégale du président américain sortant, Donald Trump, concernant le Sahara occidental, affirmant que les Etats-Unis sont mis à «l’épreuve» du respect du Droit international. «Tout le monde est conscient du chaos provoqué par Trump, durant son mandat, dans la politique extérieure, et pas uniquement la reconnaissance de la prétendue souveraineté marocaine sur les territoires sahraouis occupés», a souligné la diplomate sahraouie. Elle a assuré que «l’annulation de cette annonce illégale et injuste envers le Sahara occidental met les Etats-Unis à l’épreuve du respect du Droit international», soulignant qu’«après l’intrusion des pro-Trump au Capitole, tout le monde a pris conscience de l’irrationalité des décisions du Président américain sortant qui ne sont que pures exhibitions politiques». Concernant le «Deal» de l’ouverture «d’un consulat américain» à Dakhla (ville sahraouie occupée), la conseillère du Président sahraoui a estimé qu’il s’agit là d’«une aventure aux conséquences désastreuses» qui risque de mettre en péril le droit humanitaire international». «L’observateur n’a pas besoin de plus de décernement pour relever la grande confusion qui règne sur l’administration de Trump, en témoigne la réaction du secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, qui a affirmé que le consulat des Etats-Unis dans la ville de Dakhla sera virtuel et géré depuis Rabat par l’ambassade américaine, une première en termes de pratiques diplomatiques», a-t-elle indiqué, ajoutant que le même responsable américain avait reconnu dans un tweet qu’un tel agissement constituait «un précédant et un gros risque qu’aucune administration américaine n’a fait jamais pris auparavant».
La nouvelle administration américaine est mise devant ses responsabilités. «Elle ne pourra pas aller à l’encontre du droit international, ni renier la politique «claire» des Etats-Unis concernant le statut juridique du Sahara occidental.» Ce sont les propos tenus par le politologue iranien Hassan Hashemian établi à Washington. «Le président américain élu, Joe Biden, «ne pourra pas aller à contre-courant et contredire, dans sa future politique, les résolutions onusiennes et africaines relatives au statut juridique du Sahara occidental, de même qu’il ne pourra pas renier des décennies d’une politique américaine claire concernant la situation dans la région».

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Saga des entreprises

Santé

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda


UGCAA
L’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) organise le 3 mars à 9h30 au siège de l’Union, une conférence de presse qui sera animée par la présidente de la Fédération des crèches et maternelles, Mme Nouara Ben Kharouf,  sur l’impact de la Covid-19 sur ces établissements.


Ministère de la Culture

La Palais de la culture d’Alger organisera, le 27 février à 14h, la cérémonie de récompense des lauréats des concours de calligraphie arabe et de mosaïque.


Musée du moudjahid
Dans le cadre de la célébration des manifestations du 27 février 1962 survenues à Ouargla, le Musée national du moudjahid organisera, le  25 février , à 14h, une conférence intitulée «Le Sahara algérien dans la stratégie coloniale française».

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept