Abdelaziz Belaïd, président du Front El Moustakbal : «Tebboune veut un changement profond»
Search
Samedi 27 Février 2021
Journal Electronique

Le président du Front El Moustakbal, Abdelaziz Belaïd, a qualifié, lundi , sa rencontre avec le président de la République de «très importante». «Elle m’a permis notamment de mieux comprendre les ambitions du Président», a-t-il déclaré. Lors de son passage au forum du journal El Hiwar, il a évoqué la forte volonté de Tebboune de consacrer un véritable changement. «C’est un signal positif qui rassure sur l’aboutissement du projet de la nouvelle Algérie escomptée par tous», a-t-il ajouté. «Je salue sa force et sa détermination à respecter ses engagements», a-t-il déclaré. Il en veut pour preuve ses rencontres avec des représentants de partis politiques. «J’ai constaté qu’il est au courant de tout», a-t-il poursuivi, en affirmant que les discussions lors de l’audience ont tourné autour de nombreuses questions d’actualité. Selon lui, le chef de l’Etat est revenu sur sa démarche qui va prendre forme prochainement. «Il suffit juste d’un peu de patience», a-t-il lâché. A l’en croire, le Président est porteur de beaucoup de nouveautés et veut ériger, dans les meilleurs délais, la nouvelle Algérie. «L’agenda fixé se concrétise avec la révision des lois suite à la promulgation de la nouvelle Constitution et l’assouplissement des règles d’investissement», a-t-il soutenu. «Ce qui a été commis durant 20 ans ne peut être réparé en une année», a-t-il assené,évoquant les cadres qui, par la faute de l’ancien système, croupissent dans les geôles.

«Le Président peut légiférer par ordonnance»
Belaïd est convaincu que le pays est à un tournant crucial. «La solution à la crise n’est pas entre les mains du chef de l’Etat ou du gouvernement mais entre celles du peuple qui doit imposer un Etat fort», a-t-il souligné. Evoquant l’éventuelle dissolution de l’APN, il a nié avoir avancé la date du 18 février prochain. «J’ai juste compris, des propos du chef de l’Etat, qu’il prononcera ce jour-là un discours devant la nation et que la décision pourrait intervenir dans le sillage de la célébration de la Journée du chahid». Qualifiant la dissolution de «normale», il a estimé que le prochain Parlement sera différent puisqu’il aura toute latitude de légiférer et que la nouvelle loi électorale exigera des prochains élus un niveau acceptable. Le président du Front El Moustakbal a insisté sur le «changement profond des mentalités, des modes et des outils de gouvernance, et l’adhésion de tout le monde dans le processus de réformes institutionnelles». Quant à un éventuel remaniement ministériel, Belaïd s’est contenté de dire qu’il n’a pas été sollicité pour occuper le poste de Premier ministre mais qu’il va se prononcer sur cette question au moment opportun. Il a refusé, cependant, d’évaluer «de façon populiste» le bilan du gouvernement dans une conjoncture assez spéciale. «Certains ministres ont commis des dérives de par leurs déclarations mais d’autres ont assumé leur rôle», a-t-il affirmé.
«A l’avenir, le ministre doit être jugé en fonction de son appartenance politique, car c’est du nouveau Parlement que sortira le prochain Exécutif», a-t-il rappelé.
Belaïd a indiqué que le chef de l’Etat peut, en vertu de l’article 142 de la Constitution, légiférer par ordonnance s’agissant de la promulgation de la loi électorale. Pour ce qui est de la possibilité d’initier une alliance présidentielle, Belaïd a répondu par la négative. «Toutefois, des alliances objectives pourraient intervenir au sein du prochain Parlement autour de questions d’intérêt national», a-t-il conclu.
 Karima Alloun

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Saga des entreprises

Santé

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda


UGCAA
L’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) organise le 3 mars à 9h30 au siège de l’Union, une conférence de presse qui sera animée par la présidente de la Fédération des crèches et maternelles, Mme Nouara Ben Kharouf,  sur l’impact de la Covid-19 sur ces établissements.


Ministère de la Culture

La Palais de la culture d’Alger organisera, le 27 février à 14h, la cérémonie de récompense des lauréats des concours de calligraphie arabe et de mosaïque.


Musée du moudjahid
Dans le cadre de la célébration des manifestations du 27 février 1962 survenues à Ouargla, le Musée national du moudjahid organisera, le  25 février , à 14h, une conférence intitulée «Le Sahara algérien dans la stratégie coloniale française».

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept