Promotion de Tamazight : Les radios locales diffusent 674 heures d’émissions quotidiennes
Search
Vendredi 26 Février 2021
Journal Electronique

De notre envoyé spécial à Chlef, Hakim Metref
Pour célébrer la Journée mondiale des langues maternelles, le Haut commissariat à l’amazighité (HCA) a organisé, samedi dernier, au centre culturel de la wilaya de Chlef une conférence sur «le rôle des programmes radiophoniques dans la promotion de la langue et de la culture amazighes» et «la langue maternelle et le rôle de la radio locale dans sa promotion».

Le premier thème a été développé par Ratiba Slimani, directrice de la production au sein de la coordination des radios régionales. Elle a d’emblée mis en avant l’importance accordée par la radio nationale à la langue amazighe en accompagnant le processus de son développement à travers les grilles de programmes de ses différentes stations régionales. «En tenant compte des spécificités de chaque région», a-t-elle précisé. Selon elle, «la radio a associé à sa démarche des spécialistes et chercheurs universitaires pour présenter et expliquer au large auditoire leurs travaux de recherche en matière d’histoire et de culture». Cette importance accordée à Tamazight se traduit également par le volume horaire consacré aux programmes dans cette langue, à travers les radios locales atteint 674 heures par jour. Sur les 48 stations, a expliqué l’intervenante, 40 consacrent 18 heures de diffusion, autrement dit 520 heures. Les stations d’Adrar, Tamanrasset, Illizi, Tizi-Ouzou, Béjaïa et El Bahdja, émettent 24h sur 24. Le volume horaire varie entre 1 et 70% selon les régions. Ratiba Slimani a également abordé les différents programmes et émissions radiophoniques consacrées à des sujets divers qui intéressent les auditeurs. Dans le souci d’améliorer le service et la qualité des programmes, Slimani préconise l’ouverture de sessions de formation au profit des journalistes et animateurs de la radio et l’élaboration d’accords de partenariat entre les secteurs de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la communication. Boudjemaa Mamouni, journaliste à la radio locale de Chlef et chercheur universitaire, s’est attardé sur le rôle de la radio régionale dans la promotion de la langue maternelle par le biais de programmes diffusés dans les différentes variantes de Tamazight. D’après lui, et «grâce aux efforts des animateurs et des invités des émissions, la radio a pu redonner vie à une terminologie ancienne peu usitée par les nouvelles générations». «La radio par son impact direct sur l’auditeur, ajoute-t-il, contribue à la renaissance du patrimoine oral et immatériel de chaque région». C’est le cas, par exemple, de la radio de Chlef qui consacre une heure par jour aux variantes du Chenoui. Ce programme englobe un bulletin d’information et des sujets variés traitant de politique, religion, société et des séquences de divertissement.

Partenariat entre l’université Hassiba Ben Bouali et le HCA
Le recteur de l’université Hassiba Ben Bouali de Chlef, Ali Choukri, a souligné que celle-ci «est disposée à collaborer avec le HCA afin de promouvoir et développer l’enseignement de la langue amazighe». Il proposera sept points sur lesquels peut s’appuyer et se déployer cette collaboration. Outre la création d’équipes de recherches scientifiques mixtes, il recommande la mise en place de projets de recherches thématiques au sein de laboratoires, l’élaboration de programmes de recherches en formation universitaire, l’ouverture de chaires de masters et doctorats dans les spécialités liées à la langue amazighe. Il a plaidé également pour l’organisation de manifestations et journées d’études en collaboration avec le HCA et l’étude de la possibilité d’ouverture d’une branche tamazight au sein de  la faculté des langues étrangères de l’université de Chlef. Le secrétaire général du HCA, Si El Hachemi Assad, a accueilli avec enthousiasme les propositions du recteur. «Nous sommes  disposés à étudier toutes les modalités permettant la réalisation de projets communs», a-t-il assuré.
 H. M.

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Saga des entreprises

Santé

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda


UGCAA
L’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) organise le 3 mars à 9h30 au siège de l’Union, une conférence de presse qui sera animée par la présidente de la Fédération des crèches et maternelles, Mme Nouara Ben Kharouf,  sur l’impact de la Covid-19 sur ces établissements.


Ministère de la Culture

La Palais de la culture d’Alger organisera, le 27 février à 14h, la cérémonie de récompense des lauréats des concours de calligraphie arabe et de mosaïque.


Musée du moudjahid
Dans le cadre de la célébration des manifestations du 27 février 1962 survenues à Ouargla, le Musée national du moudjahid organisera, le  25 février , à 14h, une conférence intitulée «Le Sahara algérien dans la stratégie coloniale française».

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept