Accueil ECONOMIE FINANCES EMPRUNT OBLIGATAIRE:EMISSION DE NOUVEAUX TITRES
FINANCES

EMPRUNT OBLIGATAIRE:EMISSION DE NOUVEAUX TITRES

25/04 07h04

ALGER- Deux nouvelles catégories d’obligations seront introduites, la semaine prochaine, dans le cadre de l’emprunt obligataire national, avec l’émission de titres de 10.000 DA l’unité pour les particuliers et d’un (1) million de DA pour les gros épargnants, a annoncé, dimanche, le P-dg du CPA, Omar Boudieb.

Lancée le 17 avril en cours pour une période de six mois, la souscription à cet emprunt porte, actuellement, sur des obligations d’Etat d’une valeur de 50.000 DA/titre.

Selon M. Boudieb, les banques ont demandé l’introduction de nouvelles formules de souscription à l’emprunt : "C’est ainsi qu’il a été décidé l’émission, dès la semaine prochaine, de titres de 10.000 DA pour les particuliers et d’un (1) million DA pour les gros déposants", a-t-il déclaré à la presse à l’issue d’une cérémonie dédiée à la souscription de la CASH (compagnie d’assurances des hydrocarbures) à l’emprunt obligataire national.

En effet, a-t-il expliqué, avec des obligations actuelles de 50.000 DA chacune, beaucoup de spécialistes et même de citoyens jugent ce montant "trop élevé" vu les faibles capacités d’épargne des ménages.

Quant aux titres d’un (1) million DA l’unité, il a expliqué que cela permettrait de réduire le nombre d’obligations lorsqu’il s’agit d’un gros souscripteur.

Interrogé par un journaliste pour savoir si les banques allaient contrôler l’origine des fonds collectés dans le cadre de cet emprunt, il a répondu par la négative.

"Non. Nous avons instruit notre réseau pour que l’ensemble des souscripteurs soient pris en charge sans leur demander quoi que ce soit. Cette problématique a été définitivement levée car les pouvoirs publics nous ont autorisés à traiter cette opération de manière exceptionnelle, compte tenu de son importance stratégique", a-t-il soutenu.

Lancé le 17 avril en cours, l’Emprunt national pour la croissance économique a une durée de souscription de 6 mois, rappelle-t-on.

Les obligations sont assorties de deux taux d’intérêts fixés en fonction du délai de remboursement : les obligations de 3 ans avec un taux d’intérêt de 5% et celles de 5 ans avec un taux d’intérêt de 5,75%.

Les souscriptions à cet emprunt national se font à travers près de 4.300 points habilités, composés des agences bancaires et postales, des succursales de la Banque d’Algérie, de la trésorerie principale et centrale et des trésoreries de wilayas.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • GRANDE AFFLUENCE A LA CARAVANE DE L’ENTREPRENEURIAT DES JEUNES...Lire la suite
  • GHOUL APPELLE A DEVELOPPER LES REGIONS FRONTALIERES ...Lire la suite
  • LA JEUNESSE FER DE LANCE DES FORMATIONS EN LICE A ROUISSAT...Lire la suite
  • DEVELOPPER LA COMMERCIALISATION DES PRODUITS DE LA PECHE...Lire la suite
  • ADRAR:RENFORCER LES ATOUTS DES PARCS CULTURELS ...Lire la suite
VIDEO