Accueil CULTURE CINEMA PROJECTION DE "AHMED BEN BELLA, LE LEADER’’
CINEMA

PROJECTION DE "AHMED BEN BELLA, LE LEADER’’

5/12 13h52

TLEMCEN-"Ahmed Ben Bella, le leader", film documentaire du téléaste Nabil Hamadache, retraçant la vie et le parcours du défunt président résume à lui seul le thème du colloque international "Ahmed Ben Bella dans ses dimensions nationale et internationale, ouvert dimanche au Palais de la Culture de Tlemcen.

Le documentaire de 52 minutes a été projeté lors de l’ouverture du colloque organisé à l’occasion du centenaire de la naissance (1916-2016) de feu Ahmed Ben Bella. Dès l’entame du documentaire, le spectateur est invité à suivre des extraits de discours du premier président de l’Algérie indépendante, puis des témoignages de ses anciens compagnons de lutte et des membres du parti qu’il avait créé, le MDA.

Les compagnons d’Ahmed Ben Bella, anciens moudjahidine, anciens membres de l’organisation Spéciale (OS) que Ben Bella rejoint en 1947, ont mis en exergue son patriotisme, sa sincérité, son combat et différentes péripéties de son parcours politique, sa rencontre avec les Algériens après le recouvrement de l’indépendance du pays.

Le film retrace la vie de Ben Bella depuis sa naissance, son enfance à Maghnia, sa scolarité à Tlemcen et sa passion pour le ballon. On apprend même qu’il avait fait un court passage à l’Olympique de Marseille.

Le documentaire revient également sur son enrôlement de force dans l’armée française, à deux reprises, et quelques actes de bravoure dont il se distingua alors.

L’attaque de la grande poste d’Oran pour "collecter" des fonds pour l’OS et pour les préparatifs du déclenchement de la lutte armée, avec Ait Ahmed, Hamou Boutlelis, entre autres, n’a pas été omise par le documentaire, qui revient également sur son arrestation, lors du premier acte de piraterie aérienne de l’histoire.

Le film, dont l’auteur Nabil Hamadache a été honoré lors de la cérémonie d’ouverture du colloque, retrace le parcours de Ben Bella à la tête du pays, période durant laquelle il fallait "créer un Etat" à partir de presque rien, sinon sa détermination et celle de son peuple. Puis vint le 19 juin 1965. Les compagnons de Ben Bella témoignent, dans le film, qu’il avait "tout pardonné et à tout le monde". Le film revient ensuite sur l’exil, la création du MDA et bien d’autres étapes de sa vie.

L’un de ses compagnons a dit de lui qu’il était un homme d’action et qu’il était devenu un homme de pensée et un homme qui ne tolérait pas l’effusion du sang des Algériens. Il était totalement en accord avec la politique de paix et de réconciliation nationale prônée et mise en £uvre par le président de la République Abdelaziz Bouteflika.

On retrouve, ensuite, Ben Bella à la tête du Comité des Sages africains, une autre initiative du président Bouteflika. Au final, le spectateur découvre Ahmed Ben Bella "Docteur Honoris causa", titre décerné en mai 2005, puis son décès en avril 2012.

Un de ses vieux compagnons d’armes, anonyme, conclut le film, par ce témoignage : "Ben Bella fait partie des grands de ce monde, il a une dimension mondiale".

A noter qu’une exposition de photos retraçant la vie et le parcours d’Ahmed Ben Bella a été organisée dans le hall du palais de la culture, des photos historiques avec de nombreuses personnalités comme John F. Kennedy, Fidel Castro, Hugo Chavez, Indira Ghandi, Che Guevara et bien d’autres encore.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • TINDOUF : ENTREE EN ACTIVITE D’UNE UNITE DE LAIT DE CHAMELLE...Lire la suite
  • ACHEVEMENT DE L’ETUDE DE PROTECTION DE TINDOUF CONTRE LES INONDATIONS ...Lire la suite
  • UN VOL REGULIER ENTRE OUARGLA ET LES LIEUX SAINTS DE L’ISLAM EN OCTOBRE ...Lire la suite
  • 317 NOUVEAUX ETUDIANTS ATTENDUS AU CENTRE UNIVERSITAIRE DE TINDOUF...Lire la suite
  • FIEVRE APHTEUSE :UN PROGRAMME PREVENTIF EN COURS D’EXECUTION A TINDOUF...Lire la suite
VIDEO