Accueil ECONOMIE ENVIRONNEMENT ADRAR : 3.071 OISEAUX MIGRATEURS RECENSES
ENVIRONNEMENT

ADRAR : 3.071 OISEAUX MIGRATEURS RECENSES

16/02 14h15

ADRAR- Pas moins de 3.071 oiseaux migrateurs ont été dénombrés durant la période hivernale pour le recensement de cette richesse avifaune migratrice à travers le territoire de la wilaya d’Adrar, a-t-on appris jeudi des responsables de la conservation locale des forêts.

Retenue dans le cadre de la convention internationale de protection de l’avifaune, cette opération de recensement s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme annuel de recensement pour les escadrons d’oiseaux migrateurs ayant élu domicile dans les zones humides, en vue d’enrichir la banque de données sur ces espèces de l’organisation mondiale de la vie sauvage (OMVS-GWP), a expliqué le conservateur des forêts d’Adrar.

Confié à cinq agents de la conservation, en coordination avec le réseau national des ornithologues, le recensement de ces tribus volatiles a été mené entre les 3 et 24 janvier derniers au niveau des huit zones humides d’Adrar, dont deux classées mondialement, à savoir Sebkhet Timi et Tamentit, et les Sebkha de Timimoune, d’Ouled Saïd, les plans d’eau formées par les exutoires d’eaux usées des agglomérations urbaines et installations industrielles, a précisé le conservateur de forêts, Mounir Demdoum.

Selon le même responsable, les 3.071 oiseaux migrateurs recensés par les ornithologues, à leur retour de la région du Sahel, représentent 24 espèces avifaunes, appartenant à neuf familles d’oiseaux, dont la Tadorne Casarca, la cigogne, la tadorne de Belon et le canard Souchet. Les oiseaux migrateurs font partie, outre les autres composantes d’espèces faunistiques et floristiques, des facteurs enrichissant la biodiversité locale et dénotant de la bonne santé de l’écologie et l’environnement local, a-t-il souligné.

La conservation des forêts a opté, au regard de l’importance de la protection de ces espèces avifaunes migratrices et de la biodiversité, pour l’organisation d’activités de sensibilisation en direction des clubs verts des établissements pédagogiques, à travers des excursions et sorties aux sites de prédilection des oiseaux migrateurs rares, en vue de leur permettre de s’informer des zones humides et leurs composantes et des autres plans d’eau formés par les exutoires et devenus des espaces écologiques.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • TINDOUF : ENTREE EN ACTIVITE D’UNE UNITE DE LAIT DE CHAMELLE...Lire la suite
  • ACHEVEMENT DE L’ETUDE DE PROTECTION DE TINDOUF CONTRE LES INONDATIONS ...Lire la suite
  • UN VOL REGULIER ENTRE OUARGLA ET LES LIEUX SAINTS DE L’ISLAM EN OCTOBRE ...Lire la suite
  • 317 NOUVEAUX ETUDIANTS ATTENDUS AU CENTRE UNIVERSITAIRE DE TINDOUF...Lire la suite
  • FIEVRE APHTEUSE :UN PROGRAMME PREVENTIF EN COURS D’EXECUTION A TINDOUF...Lire la suite
VIDEO