• DEPART DU PREMIER BUREAU ITINERANT VERS LA REGION D’EL-KEHAL-CHENECHENE A TINDOUF
Accueil CULTURE LE ROLE DU SIDI MOHAMED BELKEBIR DANS L’IMMUNISATION DE (...)
CULTURE

LE ROLE DU SIDI MOHAMED BELKEBIR DANS L’IMMUNISATION DE LA PENSEE

15/03 15h10

ADRAR- Les participants à un colloque national sur l’érudit et homme de culte, Cheikh Sidi Mohamed Belkebir ont appelé, mercredi à Adrar, à s’inspirer des grandes valeurs sociales, humaines et cultuelles véhiculées à travers l’œuvre du Cheikh.

Les intervenants, des académiciens, des imams et des choyoukh, ont mis en exergue, lors de cette rencontre coïncidant avec l’anniversaire de la mort de Cheikh Belkebir, le rôle de ce dernier dans l’immunisation de la pensée islamique et les mécanismes susceptibles de raviver ce rôle dans les temps actuels.

Le représentant du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, Pr. Mohand Ouidir Mechnane a valorisé le rôle de cette éminente personnalité, avant et après l’indépendance, donnant lieu à l’émergence d’une génération "d’or" d’imams et de Choyoukh qui ont contribué à la protection de la sécurité intellectuelle et du référent religieux du pays basé sur la modération, la lutte contre l’ignorance et les divers maux sociaux, la cohésion sociale par la sagesse et le prêche de la bonne parole.

Le président du conseil scientifique à la direction des affaires religieuses de la wilaya d’Adrar, Cheikh Abdekrim Debbaghi a affirmé, de son côté, que "le renforcement du rôle de la personne modèle et exemple à suivre, constitue un maillon fort dans la préservation de la sécurité intellectuelle, la défense de la cohésion sociale, de la paix et de la stabilité de la société, contre toute atteinte sous un quelconque prétexte religieux ou dogmatique.

Pour cet intervenant, le défunt Cheikh Sidi Mohamed Belkebir tenait compte de tous ces facteurs dans la défense de la sécurité intellectuelle et du référent religieux, en s’intéressant à l’application correcte des valeurs et préceptes religieux dans la vie sociale.

L’imam Ahmed Benhacen a, de son côté, mis en relief la mission de la mosquée et des lieux de culte dans la protection de la pensée et de la sécurité intellectuelle, avant de soutenir que l’institution de la mosquée constitue un solide rempart pour la sécurité de la protection de la société des différents fléaux sociaux.

Il a, à ce titre, valorisé le rôle de l’imam dans la formation des idées et des orientations, et la dynamisation des Halqate (regroupement religieux), cours et prêches religieux, eu égard à leur rôle dans l’éducation, l’enseignement et la réforme, en plus de l’implication des hommes de culte dans la vie sociale par la participation aux différentes manifestations sociales et leur exploitation pour la correction des comportements et l’orientation sage vers les actions positives à même de servir la société et la renforcer.

L’œuvre de Belkebir consacre la voie de la modération et du juste milieu L’œuvre du Cheikh visant la protection du référent religieux du pays et l’immunisation de la pensée religieuse algérienne a été également soulignée lors de cette rencontre traitant des efforts de l’une des éminentes personnalités algériennes, du monde musulman et de l’humanité.

Initiée par l’assemblée populaire communale (APC) d’Adrar, en coordination avec la direction des affaires religieuses et des Wakfs, ce colloque, qui a regroupé, à la maison de la culture, des Imams, des Choyoukh, des universitaires du pays et de l’étranger, vise la vulgarisation du parcours du défunt Cheikh Sidi Mohamed Belkebir.

L’objectif étant de mettre en valeur les qualités et idées religieuses de Cheikh Belkebir et de s’en inspirer, pour la consécration de la pensée modérée et du juste milieu face aux défis rencontrés par l’Islam du fait de certains appelant à l’extrémisme, l’exagération et l’intransigeance, et ce en vue d’immuniser les futures générations, a estimé le président de l’APC d’Adrar, Mustapha Benzita.

La rencontre a donné lieu également à la projection d’un documentaire sur la vie du défunt érudit Sidi Mohamed Belkebir, son enfance, son enseignement, ses voyages en quête du savoir, sa mission d’enseignement coranique dans sa propre école où il est d’ailleurs décédé.

Une cérémonie a été aussi mise sur pied en l’honneur du président de l’association des recherches et études historiques, en reconnaissance à ses actions pour la vulgarisation des efforts des Uléma et Choyoukh de la région.

La ville d’Adrar connait ces jours une large affluence de visiteurs, issus de différentes régions du pays, pour prendre part aux festivités commémoratives de l’anniversaire de la disparition du défunt Cheikh Sidi Mohamed Belkebir, et réciter le saint Coran à sa mémoire.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • GRANDE AFFLUENCE A LA CARAVANE DE L’ENTREPRENEURIAT DES JEUNES...Lire la suite
  • GHOUL APPELLE A DEVELOPPER LES REGIONS FRONTALIERES ...Lire la suite
  • LA JEUNESSE FER DE LANCE DES FORMATIONS EN LICE A ROUISSAT...Lire la suite
  • DEVELOPPER LA COMMERCIALISATION DES PRODUITS DE LA PECHE...Lire la suite
  • ADRAR:RENFORCER LES ATOUTS DES PARCS CULTURELS ...Lire la suite
VIDEO