Accueil SOCIETE SANTE PRISE EN CHARGE DU POLYTRAUMATISE
SANTE

PRISE EN CHARGE DU POLYTRAUMATISE

10/04 14h44

BECHAR - La prise en charge d’un polytraumatisé, les maladies transmissibles et le rôle de l’infirmier diplômé d’Etat ont été les principaux thèmes débattus lundi à Bechar par une centaine de participants à la 7ème journée des paramédicaux des services de la santé militaire.

Cette rencontre médicale et scientifique, entrant dans le cadre de la formation continue et du perfectionnement du personnel paramédical du service de santé militaire des différents hôpitaux et structures de l’Armée nationale populaire (ANP), est marquée par la présentation par des praticiens de la santé militaire d’une trentaine communications.

Les thèmes des communications s’articulent autour des différents aspects de prise en charge paramédicale et médicale des polytraumatisés, tant au moment des accidents qu’en temps de conflits militaires, et des pathologies liées aux maladies transmissibles et de la conduite à tenir par les infirmiers durant les soins préliminaires.

Les intervenants, dont des praticiens spécialistes militaires exerçant dans les hôpitaux militaires de Bechar, Oran et l’hôpital central de l’ANP à Ain-Naâdja (Alger), ont abordé les sujets concernant l’arrivée du polytraumatisé aux urgences médico-chirurgicales et les premiers gestes de secours que doit effectuer le personnel paramédical, la stratégie de prise en charge d’un blessé grave en pré-hospitalisation, ainsi que les moyens de protection et attitudes des soignants en cas de maladies transmissibles en bloc opératoire.

Les paramédicaux constituent un "important" segment du protocole de prise en charge des patients et un facteur humain très efficace en matière de premiers soins du polytraumatisé, d’où la nécessité de leur formation continue et perfectionnement selon les nouvelles connaissances et technologies médicales acquises par les différentes structures hospitalières de l’Armée nationale populaire (ANP), a souligné le général major Said Changriha, commandant de la troisième région militaire (3ème RM) en ouverture des travaux de cette rencontre.

Cette 7ème journée, initiée par l’hôpital régional militaire universitaire "Dahmani Slimane" de la 3ème RM et le service régional de la santé militaire de la même RM, et à laquelle ont pris part des paramédicaux du secteur de la santé de la wilaya, est un moyen d’échange d’expériences, de connaissances et du savoir-faire entre les personnels paramédicaux, qu’ils soient militaires ou civils assimilés, ont expliqué des officiers du service régional de santé militaire.

La cérémonie d’ouverture de la rencontre s’est déroulée en présence de nombreux officiers supérieurs, officiers cadres de la 3ème RM ainsi que des officiers-médecins des structures hospitalières militaires nationales.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA : 324 BACHELIERS ORIENTES VERS L’ENS...Lire la suite
  • OUVERTURE"PROCHAINE"DE QUATRE ECOLES D’ALPHABETISATION A TINDOUF ...Lire la suite
  • EL-OUED : UNE PRODUCTION DE 570.000 QX DE CEREALES MOISSONNES...Lire la suite
  • DEPART DE PELERINS DU SUD-EST VERS LES LIEUX SAINTS DE L’ISLAM ...Lire la suite
  • BOUFAROUA-MYELOIS : 1,2 MILLION PALMIERS TRAITES A EL OUED ...Lire la suite
VIDEO