Accueil ACTUALITES INTERNATIONALES UNE CONFERENCE ESTUDIANTINE CONDAMNE LE COLONIALISME (...)
INTERNATIONALES

UNE CONFERENCE ESTUDIANTINE CONDAMNE LE COLONIALISME EN AFRIQUE

13/04 16h08

DAKHLA (Camps sahraouis) - Les participants à la Conférence internationale estudiantine et juvénile de solidarité avec le peuple sahraoui, qui se tient au camp de Dakhla des réfugiés sahraouis, ont condamné jeudi toute forme de colonisation en Afrique et salué les efforts de l’Union Africaine (UA) dans ce sens.

Le chargé de communication et de culture de la délégation sahraouie auprès de l’Ethiopie et de l’UA, Oudadi Salek, a mis en valeur, dans ce cadre, le rôle de l’UA et de ses institutions et les acquis réalisés par cette organisation territoriale depuis sa fondation en 1963.

"L’Afrique a effectivement contribué à la concrétisation des objectifs de l’UA, dont la lutte contre toutes les formes de colonialisme en Afrique", a souligné M. Oudadi, ajoutant que "la défection du Maroc, après sa réintégration à l’UA, du conseil africain pour la paix et la sécurité, notamment après l’adoption de l’Acte constitutif de l’Union africaine, est une tentative pour affaiblir la position africaine et de saper la cohésion au sein de cette organisation".

Pour le même responsable, "il appartient à l’Etat sahraoui d’agir en tant que pays membre pour atteindre une série d’objectifs, dont notamment l’entame effective, avec le concours de l’UA, de la mise en £uvre du plan et une présence dans les différentes manifestations, évènements et partenariats préconisés par l’UA, ou y figurer pour déjouer les tentatives de l’occupant marocain d’arracher des positions ou d’en entraver d’autres".

Mahfoud Mohamed Lamine Bechiri, membre de l’Union générale des étudiants de Sakia El-Hamra et Oued El-Dhaheb (Ugesario), a évoqué, de son côté, le problème des mines et bombes à fragmentation semés par l’occupant marocain le long du "mur de la honte", érigé au Sahara Occidental et qui "expose dangereusement la vie de la population locale". Le conférencier a expliqué, dans sa communication intitulée "Mur de la honte, le crime silencieux", que le Maroc a semé un grand nombre de mines au Sahara Occidental et a utilisé des bombes à fragmentation aux alentours du "mur de la honte" coupant le Sahara Occidental en deux parties.

Il a ajouté que cet ouvrage, "le plus long mur de séparation au monde, fait partie des causes empêchant une solution équitable à la question sahraouie juste".

Les délégations estudiantines et juvéniles participant à cette conférence de solidarité avec le peuple sahraoui ont observé, au deuxième jour de cette conférence, une cérémonie de solidarité avec les détenus de Gdeim-Izik, et ont rendu hommage à la grande résistance et sacrifices consentis par les "lions de la bataille Gdeim-Izik et leur défi face à la tyrannie marocaine", estimant que leur résistance et détermination est un message reflétant la situation de tout le peuple sahraoui. Selon les organisateurs, une visite au "mur de la honte" est prévue, en marge de cette conférence, au profit des participants.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • 11 DECEMBRE 1960 : RESSUSCITER ET GLORIFIER L’HISTOIRE...Lire la suite
  • ELECTRIFICATION AGRICOLE : UN LINEAIRE DE 300 KM REALISE A LAGHOUAT...Lire la suite
  • LE SPORT,UN MOYEN DE PROMOUVOIR LA DESTINATION SAOURA ...Lire la suite
  • CONGRES UJSARIO : REAFFIRMATION DU SOUTIEN A LA CAUSE SAHRAOUIE...Lire la suite
  • ILLIZI:AIDES SOCIALES AU PROFIT DES PERSONNES AUX BESOINS SPECIFIQUES ...Lire la suite
VIDEO