Accueil ECONOMIE COMMERCE ELARGISSER LE COMMERCE DE TROC FRONTALIER
COMMERCE

ELARGISSER LE COMMERCE DE TROC FRONTALIER

17/04 15h34

BECHAR - L’élargissement du troc frontalier à la wilaya de Bechar, la suppression du document passavant et le renforcement de la coordination Douanes-opérateurs économiques, ont été les doléances formulées, lundi à Bechar, par des opérateurs économiques locaux aux représentants de la direction régionale des Douanes.

L’ouverture d’un passage commercial et économique entre les frontières algéro-mauritaniennes à Tindouf, pour la promotion et le développement des échanges entre les operateurs économiques et autres industriels du sud-ouest du pays avec ce pays maghrébin, et la création d’une logistique douanière capable de suivre et réguler les activités d’imports et d’export dans cette région, ont été les autres propositions formulées par les participants à une journée d’étude sur les facilitations et les mesures d’encouragement accordées par l’administration des Douanes algériennes aux opérateurs économiques.

’Nous souhaitons voir le commerce de troc frontalier, mesure dont bénéficient actuellement les operateurs économiques des wilayas de Tamanrasset, Adrar, Illizi et Tindouf, appliqué aussi à notre wilaya, elle aussi frontalière, et ce dans le but de permettre l’échange légal de marchandises avec nos voisins, à savoir le Niger, le Mali et la Mauritanie’’, a affirmé à l’APS, en marge de cette rencontre, l’industriel Hamou Maazouzi, membre du forum des chefs d’entreprise (FCE) .

’L’ouverture aussi d’un passage commercial et économique aux frontières algéro-mauritaniennes, permettra l’export de nos productions à destination de la Mauritanie’’, a ajouté M. Mazouzi, dont l’usine au nord de Bechar fabrique de nombreux produits industriels, notamment des humidificateurs.

Répondant à cette dernière doléance des opérateurs, le directeur régional (Sud-ouest) des douanes algériennes, Abdel-Nasser Khentout, a affirmé que l’ouverture de ce passage frontalier était و’actuellement à l’étude’’, soulignant la disponibilité de son administration à contribuer à son ouverture pour la promotion des échanges les deux pays maghrébins.

Cette journée d’étude, initiée par la direction régionale des douanes, ‘‘vise à faire connaitre aux operateurs économiques de la région les facilités accordées à l’encouragement et à l’incitation à l’export des produits nationaux, et à mettre en exergue la disponibilité des douanes algériennes à apporter un plus à cette activité économique hors hydrocarbures, a expliqué M.Khentout.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUVERTURE"PROCHAINE"DE QUATRE ECOLES D’ALPHABETISATION A TINDOUF ...Lire la suite
  • EL-OUED : UNE PRODUCTION DE 570.000 QX DE CEREALES MOISSONNES...Lire la suite
  • DEPART DE PELERINS DU SUD-EST VERS LES LIEUX SAINTS DE L’ISLAM ...Lire la suite
  • BOUFAROUA-MYELOIS : 1,2 MILLION PALMIERS TRAITES A EL OUED ...Lire la suite
  • OUARGLA : "LEGERE" HAUSSE DES FEUX DE PALMERAIE ...Lire la suite
VIDEO