Accueil ECONOMIE ENVIRONNEMENT ILLIZI : IMPLIQUER LE CITOYEN DANS LA PROTECTION DE (...)
ENVIRONNEMENT

ILLIZI : IMPLIQUER LE CITOYEN DANS LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

11/05 13h12

ILLIZI- La prolifération des dépôts anarchiques de déchets à travers les quartiers de la ville d’Illizi, altérant l’environnement et la salubrité locale, n’a pas laissé indifférentes certaines associations qui appellent à une nécessaire l’implication du citoyen dans la protection et le nettoiement du milieu urbain.

Le président de l’association du quartier El-Hadeb estime, dans une déclaration à l’APS, que le phénomène de la prolifération des déchets constitue une réelle menace pour l’environnement, notamment avec l’avènement de la saison estivale, période favorable à la prolifération des insectes nuisibles et mortels, dont les moustiques et scorpions.

Abdou Ali Ammar appelle, pour cela, les citoyens à penser à la protection de leur environnement par une implication ‘‘responsable’’ dans les efforts de lutte contre toutes les formes de sa dégradation, l’entretien et le nettoyage des cités et quartiers, le respect des horaires et lieux de collecte des déchets ménagers et la lutte contre le dépôt anarchique des déchets.

Le même responsable associatif invite les parties actives concernées par l’aspect environnemental à mettre un terme à ce phénomène, devenu un point noir dans le quotidien des citoyens de la ville d’Illizi.

Le président de l’Assemblée populaire communale (P/APC) d’Illizi, Mohamed Yahiaoui a fait savoir, de son côté, que la commune £uvre, en coordination avec les services de la wilaya et l’entreprise de wilaya de l’enfouissement technique, à la prise en charge de cette question de préservation de l’environnement.

Il a reconnu que ce phénomène, qui ‘‘a pris de l’ampleur’’ est lié à ‘‘la conscience et au civisme du citoyen’’, ajoutant que ce phénomène s’est aggravé avec la non-collecte des déchets par les entreprises privées chargées de l’opération, faute de perception de leurs créances auprès de la commune.

Le phénomène de prolifération des dépôts anarchiques de déchets à travers les quartiers ne cesse de défigurer la belle image de propreté qu’incarnait, jusqu’à un passé récent, la capitale du Tassili N’Ajjer, et ce en dépit des campagnes de volontariat menées par les associations et comités de quartiers de la ville d’Illizi.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA : 324 BACHELIERS ORIENTES VERS L’ENS...Lire la suite
  • OUVERTURE"PROCHAINE"DE QUATRE ECOLES D’ALPHABETISATION A TINDOUF ...Lire la suite
  • EL-OUED : UNE PRODUCTION DE 570.000 QX DE CEREALES MOISSONNES...Lire la suite
  • DEPART DE PELERINS DU SUD-EST VERS LES LIEUX SAINTS DE L’ISLAM ...Lire la suite
  • BOUFAROUA-MYELOIS : 1,2 MILLION PALMIERS TRAITES A EL OUED ...Lire la suite
VIDEO