Accueil SOCIETE SANTE IMPLIQUER LA SOCIETE CIVILE DANS LA PREVENTION DE LA (...)
SANTE

IMPLIQUER LA SOCIETE CIVILE DANS LA PREVENTION DE LA TOXICOMANIE

22/05 12h01

TAMANRASSET- Les participants à une journée d’étude sur "les voies préventives contre les drogues et les effets hallucinogènes", tenue dimanche à Tamanrasset, ont mis en avant la contribution de la société civile dans la sensibilisation sur la prévention contre la toxicomanie et ses risques.

Les intervenants, des praticiens et personnalités judiciaires, ont mis l’accent, lors de cette rencontre tenue au centre universitaire "Hadj Moussa Agh Akhamoukh", sur l’important engagement des composantes de la société civile dans l’accomplissement de leur mission, et leur contribution dans la sensibilisation et la vulgarisation des risques encourus de la toxicomanie et la protection de la société des effets dévastateurs de ce fléau.

Les participants ont souligné, pour faire face au phénomène de la drogue, la nécessaire adoption de mécanismes préventifs à la faveur de l’organisation d’intenses activités de sensibilisation par l’implication des acteurs de la société civile.

Dans son intervention, l’avocate Krikou Kawthar a souligné que la consommation de drogues ne cesse de prendre de "l’ampleur", qu’il appartient aux acteurs de la société civile de faire face à ce fléau en milieu sociétal, notamment parmi les jeunes en quête d’une prise en charge des institutions concernées.

L’intervenante a fait savoir à cette occasion, que l’ordre des avocats de Constantine vient de mettre au point un riche programme de sensibilisation ciblant les différentes régions du pays, dont son coup d’envoi s’effectue à partir de la wilaya de Tamanrasset eu égard à sa position et spécificités géographiques.

Pour sa part, M. Halimi Rachid (praticien) a, évoqué les séquelles de la toxicomanie, dont les complications sur la santé morale, les crises cardiaques et le décès, qu’il s’avère nécessaire, a-t-il préconisé, l’intensification des actions de sensibilisation, vulgarisation et la lutte contre les dangers de ce phénomène.

Initiée par le centre universitaire Hadj Moussa Agh Akhamoukh de Tamanrasset, en coordination avec l’ordre régional des avocats de Constantine, cette journée s’est déroulée en présence des autorités locales, des étudiants et des représentants de la société civile.

Une exposition a été, à cette occasion, mise sur pied par les corps constitués sur les mécanismes de lutte contre les tentatives d’infiltration de drogues à travers les frontières, et exposition des équipements de détection des drogues.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • KSAR D’OUARGLA : HATER LE LANCEMENT DE L’ETUDE...Lire la suite
  • ILLIZI COMMEMORE LE 12EME ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE BALI ...Lire la suite
  • PROMOUVOIR LES OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT ...Lire la suite
  • GHARDAÏA : 18 MEDECINS SPECIALISTES RENFORCENT LE STAFF MEDICAL ...Lire la suite
  • 3.589 HABITATIONS RURALES EN COURS DE CONSTRUCTION A OUARGLA...Lire la suite
VIDEO