• DEPART DU PREMIER BUREAU ITINERANT VERS LA REGION D’EL-KEHAL-CHENECHENE A TINDOUF
Accueil ACTUALITES LOCALES 3.6 TONNES DE RESINE DE CANNABIS SAISIS EN CINQ (...)
LOCALES

3.6 TONNES DE RESINE DE CANNABIS SAISIS EN CINQ MOIS

2/07 14h01

OUARGLA - Une quantité de 3,6 tonnes de résine de cannabis a été saisie durant les cinq premiers mois de l’année en cours à travers différentes wilayas du pays par les services de la sureté nationale, a-t-on appris dimanche de la sureté de wilaya d’Ouargla.

Des quantités de 984,5 grammes (gr) de cocaïne, 193,3 gr d’héroïne, en plus de 350.299 comprimés de psychotropes destinés à la commercialisation illégale, ont également été saisies durant la même période, a précisé la commissaire Amina Djaâroune lors d’une journée de sensibilisation sur la lutte contre les stupéfiants tenue à la maison de la culture "Moufdi Zakaria" à Ouargla.

La même officier de police signale le traitement de quelques 11.446 affaires ayant impliqué 14.493 individus qui ont été présentés à la justice.

Pour ce qui est du bilan des saisies de drogues de l’année 2016 dans différentes régions du pays, les services de la sûreté nationale font état de plus de 256 quintaux de résine de cannabis, 11,9 kg de cocaïne, 1,4 kg d’héroïne et 532.927 comprimés de produits hallucinogènes.

Les participants à cette journée s’insérant au titre de la célébration de la journée mondiale de lutte contre les drogues ont mis l’accent sur la nécessité d’une lutte implacable contre ce fléau, notamment en milieu des jeunes.

Le psychologue Ouahid Mekkiou, ancien cadre au centre de lutte contre la toxicomanie d’Ouargla, a indiqué que 83% des toxicomanes sont de la catégorie des jeunes, avant de relever que les revenus mondiaux de la commercialisation de drogues ont atteint en 2015 près de 807 milliards de dollars.

Toutefois, estime le même intervenant, les moyens mobilisés en Algérie pour le traitement des toxicomanes demeurent insuffisants au regard de l’ampleur du phénomène en milieu des jeunes, y compris en milieu des élèves scolarisés, ajoutant que 17 centres de traitement des toxicomanes accomplissent leur mission seulement sur les 52 structures similaires existantes en Algérie.

La psychologue de la sureté de wilaya d’Ouargla, Mme. Hanane Ouled Salem, a évoqué, de son coté, les effets corporels et psychiques de la toxicomanie, ainsi que le lien entre la toxicomanie et la criminalité, dont le vol, l’homicide et le suicide.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • GRANDE AFFLUENCE A LA CARAVANE DE L’ENTREPRENEURIAT DES JEUNES...Lire la suite
  • GHOUL APPELLE A DEVELOPPER LES REGIONS FRONTALIERES ...Lire la suite
  • LA JEUNESSE FER DE LANCE DES FORMATIONS EN LICE A ROUISSAT...Lire la suite
  • DEVELOPPER LA COMMERCIALISATION DES PRODUITS DE LA PECHE...Lire la suite
  • ADRAR:RENFORCER LES ATOUTS DES PARCS CULTURELS ...Lire la suite
VIDEO