Accueil ACTUALITES LOCALES VALORISER LE ROLE DE OUED-SOUF ET OUED-RIGH DURANT LA (...)
LOCALES

VALORISER LE ROLE DE OUED-SOUF ET OUED-RIGH DURANT LA REVOLUTION

3/07 16h03

OUARGLA- Les participants à une conférence sur l’Histoire de la Révolution, organisée lundi à Ouargla, ont plaidé pour la valorisation du rôle important rempli par les régions d’Oued-Souf et Oued-Righ durant la glorieuse Révolution (1954-1962).

Ces deux régions ont constitué des zones "très importantes dans l’opération d’acheminement d’armes vers la Wilaya I historique (Aurès), en plus d’avoir grandement contribué au soutien matériel et moral des révolutionnaires en les approvisionnant en armes depuis la Libye et la Tunisie", a soutenu le conférencier Mohamed Said Aguib, enseignant à l’Université d’El-Oued.

Les éléments de l’Armée de libération nationale (ALN) dans ces régions "ont été d’un apport appréciable dans la dynamisation du front Sud-est", en exécutant de nombreuses opérations contre des centres et casernes de l’occupant français aux frontières algéro-tunisiennes, en plus de la mobilisation de militants et de la collecte de fonds, a-t-il ajouté.

Le conférencier évoquera, dans ce cadre, quelques étapes et évènements historiques, citant comme exemples les batailles de Hassi-Khelifa (1954), de Houd-Chika (1955) et de Dbidibi et Houd-Soltane (1956).

Le président de l’association des manifestations populaires du 27 février 1962, le moudjahid Brahim Boukhetta, a apporté, pour sa part, quelques témoignages sur le rôle du Front de libération nationale (FLN) dans l’organisation de ces manifestations populaires déclenchées pour exprimer le rejet par les populations du Sud des plans de la France coloniale de séparation du Sahara.

"Cette mise en échec du plan colonial de séparation du Sahara du reste du pays reflète le profond attachement des habitants de la région à l’unité et l’intégrité du territoire national ce qui a permis de déjouer les velléités de la France coloniale de spolier les richesses du sous sol algérien, surtout après la découverte du pétrole à Hassi-Messaoud en 1956", a expliqué M. Boukhetta.

Cette conférence, organisée par le commandement de la 4ème région militaire (Ouargla) dans le cadre des festivités du 55ème anniversaire de la fête de l’Indépendance, vise à braquer les lumières sur le rôle joué par les régions du Sud en général et du Sud-est en particulier durant la Révolution, a affirmé le chef d’état-major de la 4ème RM, le général major Abdelwahab Cherairia, dans une allocution d’ouverture prononcée au nom du général major commandant de la 4ème RM. Pour M.Cherairia, la région du Sud-est "a grandement contribué dans l’approvisionnement de la Révolution en armes, et l’histoire retiendra qu’elle a constitué une solide passerelle pour les caravanes d’acheminement d’armes et de vivres destinés à la Révolution". La rencontre, à laquelle ont assisté des officiers et cadres militaires ainsi que des moudjahidine, a été une occasion d’honorer le conférencier Mohamed Said Aguib et des moudjahidine à qui il leur a été décerné des médailles symboliques et des cadeaux.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • DON D’UNE ASSOCIATION NATIONALE AUX FAMILLES NECESSITEUSES D’EL-MENEA...Lire la suite
  • KSAR D’OUARGLA : HATER LE LANCEMENT DE L’ETUDE...Lire la suite
  • ILLIZI COMMEMORE LE 12EME ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE BALI ...Lire la suite
  • PROMOUVOIR LES OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT ...Lire la suite
  • GHARDAÏA : 18 MEDECINS SPECIALISTES RENFORCENT LE STAFF MEDICAL ...Lire la suite
VIDEO