Accueil CULTURE BECHAR : POUR LA RELANCE DU MAOUSSEM DE TAGHIT
CULTURE

BECHAR : POUR LA RELANCE DU MAOUSSEM DE TAGHIT

4/10 14h04

BECHAR - Des démarches sont actuellement entreprises par le secteur de la Culture auprès du ministère de tutelle pour la relance et l’institutionnalisation du festival local des arts populaires "Maoussem Taghit", a-t-on appris mercredi de la direction du secteur à Bechar.

Ces démarches font suite à une recommandation adoptée en juin dernier par l’assemblée populaire de wilaya (APW) dont les membres ont souligné la nécessité de la réhabilitation et de l’institution de ce Maoussem en festival national des arts populaires et des produits touristiques, a-t-on précisé.

La relance et l’institutionnalisation en festival national de cette manifestation constitue l’une des préoccupations locales dans le but de promouvoir les produits culturels et touristiques de la wilaya, a-t-on souligné.

La direction de la Culture a sollicité la tutelle pour approuver et soutenir cette recommandation dans un but de renforcement des outils de développement des activités touristiques et culturelles de la région, qui constituent un atout économique "très important" tant pour la commune touristique de Taghit que pour la wilaya de Bechar, a-t-on expliqué.

Une fois institutionnalisé, le "Maoussem Taghit" peut être un moyen de drainage des investissements dans les secteurs culturels et touristiques, et sa réhabilitation, avec le concours financier des sponsors et autres donateurs publics ou privés, permettra d’en faire un des importants rendez-vous culturels et touristiques, local et national, pour différentes parties (artistes, opérateurs économiques, artisans, et autres acteurs culturels et scientifiques), estiment des responsable de la direction de la culture.

Sa relance et institutionnalisation en festival national, avec la contribution aussi du secteur du tourisme et de l’artisanat, sera de plus un apport à la stratégie nationale de promotion et de développement du tourisme saharien et un réel produit touristique et culturel national, pour peu que son organisation soit confiée à des professionnels, poursuit-on.

Cette manifestation des arts populaires, dont le déroulement coïncide avec la campagne de récolte des dattes à Taghit, localité à vocation touristique (97 km au sud de Bechar), avait été organisée en six éditions durant les années 90, a-t-on rappelé.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA:LE TOURISME D’AFFAIRE, UN VERITABLE POTENTIEL A DEVELOPPER ...Lire la suite
  • GHARDAÏA : 275 MDA POUR L’AMELIORATION URBAINE A BERRIANE ...Lire la suite
  • UNE EQUIPE MEDICALE DU CHU DE TIZI-OUZOU A PIED D’OUVRE A GHARDAÏA ...Lire la suite
  • TAM :1.841 FEMMES ONT BENEFICIE DU DISPOSITIF DU MICROCREDIT ...Lire la suite
  • ILLIZI : CONSULTATIONS EN OPHTALMOLOGIE PAR UNE EQUIPE ALGERO-SUISSE...Lire la suite
VIDEO