Accueil ECONOMIE TOURISME-ARTISANAT TAM : CONSOLIDER LES LEVIERS DE RELANCE DU TOURISME (...)
TOURISME-ARTISANAT

TAM : CONSOLIDER LES LEVIERS DE RELANCE DU TOURISME SAHARIEN

7/10 11h43

TAMANRASSET- Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Hassen Mermouri, a mis l’accent, vendredi à Tamanrasset, sur la nécessité de consolider les leviers susceptibles de relancer le tourisme saharien.

Donnant depuis cette wilaya de l’extrême sud du pays le coup d’envoi de la nouvelle saison touristique saharienne (2017-2018), le ministre a affirmé ures à même de contribuer à la dynamisation du tourisme saharien, un important segment de développement socioéconomique’’.

Le tourisme saharien enregistre une ’’amélioration notable’’, en termes de visiteurs dont le nombre a atteint les 140.000 touristes l’an dernier, dont 10.000 étrangers, a relevé M.Mermouri.

Le secteur recense actuellement quelque 424 nouveaux projets de structures hôtelières et touristiques totalisant 48.000 lits, à travers les différentes régions du Sud, et générant près de 19.000 emplois directs, a-t-il encore fait savoir dans une allocution prononcée lors de la cérémonie organisée à la Maison de la Culture de Tamanrasset, en présence des autorités locales et des partenaires du secteur du Tourisme et de l’Artisanat.

M.Mermouri a fait état, néanmoins, de potentialités existantes ’’en-deçà des ambitions du secteur’’, au regard des lacunes constatées, notamment en termes d’insuffisance des structures d’accueil, de détérioration de la qualité des prestations, de la faiblesse de la promotion et des contraintes de transport, en plus de la complexité des opérations de change et des difficultés auxquelles sont confrontées les tour-opérateurs et les agences de voyage.

Selon le ministre du tourisme et de l’artisanat, les pouvoirs publics sont tout à fait conscients de cette situation et sont déterminés à accompagner les opérateurs en vue de trouver des solutions adéquates à travers une fédération des efforts, au regard de l’importance du tourisme en tant que secteur aux grandes capacités créatrices de richesses et génératrices d’emplois, a-t-il enchainé.

---Le tourisme saharien tributaire d’une complémentarité intersectorielle---

Le développement du tourisme saharien est tributaire d’une fédération des efforts et d’une complémentarité intersectorielle, en ce sens qu’il concerne les entreprises, les structures de tourisme et l’environnement général, afin d’ancrer une culture du tourisme au sein de la société et d’améliorer l’image du pays dans le domaine, a estimé le ministre. Dans ce sens, des ateliers planchent sur diverses questions afférentes, notamment les questions de la réduction des tarifs de transport aérien entre le Nord et le Sud du pays, de l’endettement des agences de tourisme et de voyage et de la facilitation de l’octroi des visas, une question qui connait une و’amélioration’’, a-t-il expliqué.

Dans le même contexte, M.Mermouri a annoncé qu’il a été décidé, en ce qui concerne la wilaya de Tamanrasset, l’ouverture de trois circuits vers des sites touristiques du Tassili N’Ahaggar, à savoir ceux de Tafdest Beida, Assekrem et Mertoutek, et que les efforts se poursuivent pour l’ouverture prochain d’autres.

Il a souligné, en outre, l’importance du renforcement de la formation et de la qualification dans des domaines précis, afin d’améliorer la qualité des prestations touristiques, que ce soit dans les segments de l’hôtellerie ou des circuits touristiques, ainsi que les activités de l’artisanat traditionnel, dont l’ouverture à Tamanrasset d’une école pilote de gemmologie, fruit de la coopération algéro-brésilienne.

M.Hassen Mermouri a, par ailleurs, invité les agences de tourisme et de voyage à ne pas se limiter à l’accueil, mais à rechercher des créneaux susceptibles d’attirer les touristes nationaux.

Cette tournée de travail dans la capitale de l’Ahaggar Tamanrasset a été aussi l’occasion pour le ministre du Tourisme et de l’Artisanat d’inspecter certaines structures, dont les hôtels Tin-Hinane, Caravane-sérail et Touareg, ainsi que l’école pilote de gemmologie et la maison de l’Artisanat et des métiers, et a honoré des artisans formé dans le domaine de la gemmologie.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • VALORISER L’INVESTISSEMENT DANS LES DERIVES DU PALMIER...Lire la suite
  • 11 DECEMBRE 1960:UNE HALTE POUR CONSACRER LA FIDELITE AUX MARTYRS...Lire la suite
  • DEUX STRUCTURES DE L’ANP BAPTISEES DE NOMS DE CHOUHADA A ADRAR...Lire la suite
  • 11 DECEMBRE 1960 : RESSUSCITER ET GLORIFIER L’HISTOIRE...Lire la suite
  • DEUX OPERATIONS D’ABLATION DU CANCER DE LA GORGE A TOUGGOURT...Lire la suite
VIDEO