Accueil ECONOMIE ENVIRONNEMENT EVALUATION DU PROFIL ENVIRONNEMENTAL DU PARC DE L’ATLAS (...)
ENVIRONNEMENT

EVALUATION DU PROFIL ENVIRONNEMENTAL DU PARC DE L’ATLAS SAHARIEN

8/10 12h35

LAGHOUAT - Un atelier de restitution des résultats de l’étude sur ‘’l’Evaluation du profil environnemental du parc culturel de l’Atlas saharien’’ se tiendra les 15 et 16 octobre courant à Laghouat, à l’initiative de la direction nationale du projet ‘’Conservation de la biodiversité d’intérêt mondial et utilisation durable des services éco-systémiques dans les parcs culturels en Algérie’’.

Organisé avec le concours de l’Office national du parc culturel de l’Atlas saharien, l’atelier vise à faire connaitre les résultats de l’étude précitée, fruit d’un travail d’experts nationaux, mené en équipe pluridisciplinaire, et de permettre, ainsi, aux partenaires et acteurs intervenants sur le territoire du parc culturel de l’Atlas saharien, d’avoir des données récentes et fiables sur le profil environnemental du parc en question et des différentes enjeux environnementaux pesant sur ses écosystèmes, selon les organisateurs.

Son objectif est d’identifier des lignes directrices pour l’élaboration d’un plan d’action pour la conservation du patrimoine éco-culturel du parc culturel de l’Atlas saharien, qui couvre six wilayas (Laghouat, Naâma, El-Bayadh, Djelfa, Msila et Biskra), sur une superficie de plus de 63.900 km2, précisent-ils dans un communiqué.

Le plan, qui s’articulera autour de la mise en place d’un système de suivi de la biodiversité et d’une démarche de gestion collaborative, à être accompagné d’un programme de renforcement des capacités de communication, sera mis en £uvre sur les sites pilotes identifiés, est-il ajouté. L’atelier réunira les partenaires et parties prenantes du projet, aux niveaux central et local, les directeurs des offices des parcs culturels, les experts et chercheurs, ainsi que les médias.

Cette étude s’inscrit dans le cadre des activités du projet des parcs culturels algériens, un projet de partenariat entre le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, et le Fonds pour l’Environnement mondial (FEM).

Il est coordonné par le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, mis en £uvre par le programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et exécuté par le ministère de la Culture, rappelle la même source.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • DEUX STRUCTURES DE L’ANP BAPTISEES DE NOMS DE CHOUHADA A ADRAR...Lire la suite
  • 11 DECEMBRE 1960 : RESSUSCITER ET GLORIFIER L’HISTOIRE...Lire la suite
  • DEUX OPERATIONS D’ABLATION DU CANCER DE LA GORGE A TOUGGOURT...Lire la suite
  • ELECTRIFICATION AGRICOLE : UN LINEAIRE DE 300 KM REALISE A LAGHOUAT...Lire la suite
  • LE SPORT,UN MOYEN DE PROMOUVOIR LA DESTINATION SAOURA ...Lire la suite
VIDEO