• DEPART DES PREMIERES CARAVANES DE BUREAUX ITINERANTS VERS LES ZONES EPARSES DU GRAND SUD
  • DEPART DU PREMIER BUREAU ITINERANT VERS LA REGION D’EL-KEHAL-CHENECHENE A TINDOUF
Accueil ECONOMIE CONSOMMATION UN BARRAGE SUR LE COURS DE OUED LABIADH, UNE NECESSITE (...)
CONSOMMATION

UN BARRAGE SUR LE COURS DE OUED LABIADH, UNE NECESSITE (WALI)

18/10 14h10

BECHAR- La réalisation d’un barrage sur le cours de l’oued "Labiadh", au nord de la commune de Bechar, est devenue une nécessite pour la satisfaction des besoins de la population en eau potable, a estimé le wali de Bechar.

"Il est nécessaire que l’on procède à la réalisation de cet important projet pour la mobilisation des ressources hydriques superficielles, pour pouvoir répondre à l’avenir aux besoins en eau potable des populations de Bechar et des localités limitrophes", a affirmé M. Dziri Tewfik, lors de la récente présentation à l’enrichissement de la première phase de l’étude d’aménagement et de développement de la zone frontalière du Sud-ouest.

La réalisation de ce barrage permettra de faire face au déficit en matière de stockage de l’eau et donnera une nouvelle offre en eaux nécessaires également à l’irrigation agricole dans les zones frontalières du nord de la wilaya, a ajouté le responsable.

Le barrage sur l’oued "Labiadh", d’une capacité de retenue de plus de deux millions de mètres-cubes d’eaux de l’oued et localisé au nord de Béchar et à proximité de la commune frontalière de Béni-Ounif (100 km de Béchar), est considéré comme la "solution idoine" pour la prise en charge des préoccupations des habitants des communes de Bechar et Kenadza en matière d’eau potable.

Il constituera aussi un palliatif au barrage de "Djorf Ettorba" dont la contenance change chaque année à cause des débits parfois très faibles de l’oued "Guir" dont les crues sont retenues par ce barrage d’une capacité de 365 millions de mètres-cubes et qui rétrécit chaque année à cause aussi de l’envasement de l’ouvrage, a expliqué le chef de l’exécutif de la wilaya.

Dans le cadre de la stratégie nationale de mobilisation des ressources hydriques superficielles et souterraines, des études pour la réalisation de six (6) retenues collinaires dans les régions agricoles et pastorales de Jdida, Ben-Zireg, Hmida Belghanami et Menounat (wilaya de Bechar) viennent d’être finalisées pour être proposées à l’inscription puis à la réalisation au cours de 2018, a-t-on fait savoir auprès de la direction locales du secteur des ressources en eau.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • VERS LA CREATION DE STUDIOS CINEMATOGRAPHIQUES DANS LE SUD...Lire la suite
  • OUARGLA : MISE EN SERVICE COMMERCIALE DU TRAMWAY EN MARS PROCHAIN ...Lire la suite
  • PARTICIPER MASSIVEMENT AUX LOCALES POUR ’’LE CHANGEMENT ESCOMPTE’’...Lire la suite
  • NOUVEAUX ELUS : VEILLER A TOUTES LES CATEGORIES SOCIALES ...Lire la suite
  • RENFORCER LES RESSOURCES FINANCIERES DES COMMUNES...Lire la suite
VIDEO