• DEPART DES PREMIERES CARAVANES DE BUREAUX ITINERANTS VERS LES ZONES EPARSES DU GRAND SUD
  • DEPART DU PREMIER BUREAU ITINERANT VERS LA REGION D’EL-KEHAL-CHENECHENE A TINDOUF
Accueil SOCIETE SANTE CHIMIO ET RADIOTHERAPIE : FORMER LES PRATICIENS (...)
SANTE

CHIMIO ET RADIOTHERAPIE : FORMER LES PRATICIENS GENERALISTES

26/10 16h04

EL-OUED- Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, a mis l’accent, jeudi à El-Oued, sur l’importance de la formation des praticiens généralistes devant assurer les prestations médicales en chimiothérapie et radiothérapie.

Le ministère de la santé a arrêté un programme de formation des praticiens généralistes au niveau local pour leur permettre d’assurer les prestations médicales lors des traitements par chimiothérapie et radiothérapie des cancéreux au niveau des établissements publics hospitaliers, a indiqué le ministre lors d’une visite de travail dans cette wilaya.

Ce programme vise à combler le déficit en spécialistes dont le nombre ne peut couvrir les besoins des services d’oncologie ouverts au niveau des EPH à travers le territoire national, a-t-il expliqué avant d’insister aussi sur la nécessaire formation des spécialistes en chirurgie générale pour assurer les interventions d’ablation de tumeurs.

Le ministre a amorcé sa tournée dans la localité d’El-Hamadine, commune d’El-Magrane, où il a inauguré la polyclinique Chahid Hezla Mohamed Bensalem et pris connaissance des prestations médicales assurées par cette structure de proximité.

M.Hazbellaoui a évoqué, à cette occasion, la possibilité de recourir aux sages-femmes retraitées et d’accorder des dérogations de prolongation de durée de travail pour les personnes admissibles à la retraite, afin d’assurer la continuité des prestations de santé au niveau des structures Mère-Enfant, tout en insistant sur l’intérêt à accorder à la formation de paramédicaux pour combler le déficit et améliorer la prise en charge sanitaire dans les structures médico-chirurgicales.

Dans la commune du chef lieu de wilaya, le ministre a inspecté les urgences médico-chirurgicales d’une capacité de 35 lits, sis à la cité du و’8 Mai 1945’’, entrée en service en juin 2014 et assurant une couverture médicale pour une population de plus de 700.000 habitants de la région, a-t-on expliqué à la délégation ministérielle.

Le ministre a ensuite inspecté, au niveau de l’établissement public hospitalier EPH- و’Benamar Djilani’’ à El-Oued, le service dوoncologie (15 lits), encadré par des oncologues, ainsi que trois médecins généralistes, 14 agents paramédicaux et un psychologue.

Il a, sur site, écouté un exposé sur la télémédecine qui a permis, outre l’animation cette année de 50 séances de formation, le diagnostic de 195 cas complexes dans 29 spécialités médico-chirurgicales.

— Développer la technique de télémédecine dans les hôpitaux—

M.Hazbellaoui a suivi aussi un exposé sur le programme de jumelage entre l’EPH-Benamar Djilani et huit (8) autres établissements hospitaliers du pays, et a insisté sur l’exploitation de la technique de télémédecine dans les différents hôpitaux, ainsi que sur la formation de chirurgiens en oncologie. Pas moins de 39 jumelages inter-hôpitaux, organisés jusqu’à fin septembre dernier, ont permis à 809 malades de bénéficier de consultations médicales spécialisées, dont 403 ont bénéficié d’interventions chirurgicales, 49 au profit de cancéreux, selon les explications fournies.

Le ministre a poursuivi sa tournée par l’inspection de l’établissement hospitalier d’ophtalmologie, d’une capacité de 40 lits, réalisé pour un investissement de 1,64 milliard DA (étude, réalisation et équipement).

La structure assure 300 à 500 consultations par jour, en plus de 30 à 40 interventions chirurgicales ophtalmologiques, par un staff cubain composé de 65 praticiens, dont 25 spécialistes. Sur site, le ministre a appelé à renforcer le staff médical en spécialistes et compétences algériennes.

Au chef lieu de wilaya, il s’est enquis du projet d’une polyclinique au pôle de 1.300 logements, avant d’inspecter l’établissement hospitalier Mère-enfant و’Bachir Bennacer’’ de 120 lits, qui couvre les besoins d’une population de 820.000 habitants, avant de visiter une maternité au quartier 17 octobre.

M. Mokhtar Hazbellaoui s’est enquis, au terme de sa visite de travail d’une journée dans la wilaya d’El-Oued, du projet de centre anticancéreux, d’une capacité de 140 lits. Les travaux de réalisation de cette structure médicale qui s’est vue accorder un financement de 5,2 milliards DA, sont à 99% d’avancement.

Il dispose de différents services médicochirurgicaux d’oncologie, d’imagerie médicale, de diagnostic, de médecine nucléaire et de radiothérapie, selon sa fiche technique.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • VERS LA CREATION DE STUDIOS CINEMATOGRAPHIQUES DANS LE SUD...Lire la suite
  • OUARGLA : MISE EN SERVICE COMMERCIALE DU TRAMWAY EN MARS PROCHAIN ...Lire la suite
  • PARTICIPER MASSIVEMENT AUX LOCALES POUR ’’LE CHANGEMENT ESCOMPTE’’...Lire la suite
  • NOUVEAUX ELUS : VEILLER A TOUTES LES CATEGORIES SOCIALES ...Lire la suite
  • RENFORCER LES RESSOURCES FINANCIERES DES COMMUNES...Lire la suite
VIDEO