Accueil ACTUALITES LOCALES LE VOTE SE POURSUIT EN ZONES EPARSES
LOCALES

LE VOTE SE POURSUIT EN ZONES EPARSES

21/11 13h34

OUARGLA - Les électeurs dans les zones éparses et enclavées du Sud du pays continuent à voter mardi au niveau des bureaux itinérants, dans des conditions normales, pour le choix de leurs représentants aux assemblées populaires communales (APC) et wilayas (APW), dans le cadre des élections locales du 23 novembre.

Le scrutin, pour lequel ont été mobilisés les moyens humains et matériels nécessaires, se poursuit au niveau des bureaux itinérants ou le scrutin est avancé de 72 heures réglementairement, désignés par l’administration locale des wilayas de Béchar, Tindouf, Tamanrasset, Illizi et Ouargla, se déroule dans des conditions normales pour permettre aux électeurs d’accomplir leur devoir électoral en zones éloignées et d’élire leurs représentants aux futures assemblées. L’opération de vote connait des les premières heures de l’ouverture des bureaux un engouement des électeurs des populations nomades, hommes et femmes, venus s’acquitter de leur devoir électoral.

Dans la commune d’Oum-LAâssel (Tindouf), à l’extrême Sud-ouest du pays, les électeurs continuent d’affluer, en dépit des rudes conditions naturelles, aux bureaux itinérants pour accomplir, dans une ambiance empreinte d’optimisme, leur devoir électoral que d’aucuns qualifient de و’plus que nécessaire’’.

Mohamed Bentouba, jeune éleveur, a déclaré, après avoir accompli son devoir dans la périphérie de Tindouf, que ces élections sont "une fête nationale et une nouvelle victoire pour l’Algérie à l’ère de la nouvelle constitution".

Mme. Oum Laid n’a pas caché, de son coté, sa "fierté" de participer à ce rendez-vous électoral qui, a-t-elle dit, lui permettra de "contribuer à l’édification de l’Etat de droit".

Hadj Khelihlenna, octogénaire de la région de Ghar-Djebilet, a, après avoir glissé son bulletin dans l’urne, appelé les citoyens à "assumer leurs responsabilités, accomplir leur devoir et و’barrer la route aux ennemis du pays".

Des représentants de formations politiques, candidates aux élections locales, accompagnant les bureaux itinérants, se sont déclarés "satisfaits" des conditions de déroulement jusqu’ici du scrutin qui se poursuit dans une ambiance de "concurrence".

Selon le coordinateur de la haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) de Tindouf, Mahmoud Cherad, l’opération de vote, se poursuit, en dépit du manque de surveillants et d’observateurs, dans un "bon climat", grâce à la réunion des conditions nécessaires pour la réussite de cet évènement national.

Les électeurs dans les zones enclavées des communes de la wilaya de Tamanrasset (extrême Sud du pays), continuent d’affluer et d’accomplir leur devoir civique dans une bonne organisation. Le président du bureau itinérant dépêché pour les zones d’Arak et Moulay Lahcene (380 km de Tamanrasset), Abdelkader Menekad, a affirmé que l’opération de vote se déroule dans de "bonnes conditions" au niveau de ce bureau qui compte 824 électeurs.

Les électeurs des populations nomades des zones de Hirafok, Mertoutak et Amguid, dans la commune d’Ideles (200 km Nord de Tamanrasset), s’acquittent eux aussi de leur devoir électoral au niveau des bureaux itinérants mis à leur disposition.

A Illizi (extrême Sud-est), les caravanes de bureaux itinérants, dotés du mobilier électoral et d’équipements de télécommunications modernes, continuent de sillonner les zones éparses à la rencontre des électeurs portés sur leurs listes, a indiqué le Directeur de la réglementation et des affaires générales (DRAG) de la wilaya, Sâad Lezhari.

Le coordinateur de la HIISE de cette wilaya, Mohamed Ghouma, a souligné "qu’aucune anomalie" n’a jusqu’ici été signalée, et que l’opération de vote se poursuit dans des conditions "normales".

Le président du comoté de quartier de Tamajert (380 km d’Illizi), Mohamed Bouyoud, a, après avoir accompli son devoir, indiqué qu"’il a exercé son droit d’élire ses représentants aux assemblées dans l’espoir de voir les conditions de vie s’améliorer dan son village".

Début de vote, avancé de 48h, dans certains bureaux itinérants L’opération de vote pour les élections du 23 novembre a débuté mardi au niveau des bureaux itinérants ou le scrutin a été avancé réglementairement de 48 heures, et concernant différentes régions de Sud du pays.

Les électeurs des régions enclavées de la wilaya d’Adrar, Sebâa, Tissabit (Nord d’Adrar), ainsi que des communes frontalières de Bordj Badji Mokhtar, Timiaouine (extrême Sud d’Adrar), ont commencé mardi à s’acquitter de leur devoir électoral au niveau des 11 bureaux itinérants désignés pour la circonstance pour choisir leurs futurs représentants aux assemblées locales élues.

Mabrouk (50 ans) a souhaité, à travers son vote, voir ces élections permettre l’émergence de représentants و’capables’’ de gérer les affaires de la collectivité et de répondre aux attentes des citoyens. L’électrice, T. Aïcha (35 ans) a présenté, de son côté, comme une opportunité délire les meilleurs candidats, "en mesure d’assumer la responsabilité dans les assemblées locales".

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • 11 DECEMBRE 1960 : RESSUSCITER ET GLORIFIER L’HISTOIRE...Lire la suite
  • ELECTRIFICATION AGRICOLE : UN LINEAIRE DE 300 KM REALISE A LAGHOUAT...Lire la suite
  • LE SPORT,UN MOYEN DE PROMOUVOIR LA DESTINATION SAOURA ...Lire la suite
  • CONGRES UJSARIO : REAFFIRMATION DU SOUTIEN A LA CAUSE SAHRAOUIE...Lire la suite
  • ILLIZI:AIDES SOCIALES AU PROFIT DES PERSONNES AUX BESOINS SPECIFIQUES ...Lire la suite
VIDEO