Accueil ECONOMIE COMMERCE VALORISER L’INVESTISSEMENT DANS LES DERIVES DU (...)
COMMERCE

VALORISER L’INVESTISSEMENT DANS LES DERIVES DU PALMIER

11/12 15h33

EL-OUED- Les participants à un séminaire organisé lundi à El-Oued sur l’ingénierie des procédés ont appelé à valoriser l’investissement dans l’exploitation industrielle des dérivés du palmier, comme support à l’économie nationale.

Dans une communication sur la ‘’valorisation des dérivés du palmier-dattier’’, Pr.Laadjal Segueni (Université d’Ouargla) a mis l’accent sur la mise en place d’une stratégie susceptible d’ouvrir des perspectives d’investissement dans l’exploitation industrielle des dérivés du palmier dattier, en tant qu’arboriculture la plus répandue dans le Sud, mais aussi comme filière alternative à la ressource énergétique, en plus de ce qu’elles offrent comme diversité de matières premières.

Les dérivés de dattes (résidus de dattes) produit en effet une matière première industrielle dont l’utilisation dans une dizaine de types d’industries a été prouvée en laboratoire, à l’instar de l’industrie médicale (fil chirurgicale et alcool médical), mais aussi dans le domaine alimentaire (vinaigre, sucre, levure, etc.), sans compter ses possibilités d’usage dans le domaine de l’artisanat traditionnel, a expliqué l’intervenant.

Les laboratoires universitaires comptent plusieurs travaux de recherches scientifiques spécialisés dans cette question, et l’administration universitaire est prête à accompagner les investisseurs désireux de se lancer dans ce segment d’activités, à travers l’orientation, le suivi et le montage d’entités industrielles, a-t-il assuré.

Sur un autre registre, Pr.Boubekeur Benhoua, président de l’unité de recherche dans les énergies renouvelables (Université d’El-Oued), s’est penché sur l’importance de la mise ne place d’un programme d’exploitation de l’énergie solaire dans le Sud qui en constitue un énorme réservoir, dans l’objectif de rationnaliser l’utilisation de l’électricité.

Les participants ont, par ailleurs, évoqué les mécanismes de mise en contact des industriels et artisans avec les chercheurs, aux fins de jeter les bases d’une coopération entre l’Université et son environnement permettant aux investisseurs potentiels de monter des entités performantes.

D’autres questions liées à l’industrie chimique, les énergies renouvelables et l’exploitation des bio-ressources ont été débattues par les participants à cette rencontre scientifique.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • ENTRETENIR LE BARRAGE DE KHENEG POUR IRRIGUER LE PERIMETRE CHEMORRA ...Lire la suite
  • PERCEVOIR LE DEVT. DES REGIONS FRONTALIERES DANS LE CADRE DE LEUR ENVIRONNEMENT ...Lire la suite
  • TAM : 1.111 LOGEMENTS PUBLICS LOCATIFS PRETS A ETRE ATTRIBUES ...Lire la suite
  • L’ETAT POURSUIT SON SOUTIEN A L’IRRIGATION AGRICOLE DANS LE SUD...Lire la suite
  • UN PLAN D’URGENCE MIS EN PLACE POUR AMELIORER L’ALIMENTATION EN EAU POTABLE DEMINERALISEE A OUARGLA ...Lire la suite
VIDEO