Accueil ECONOMIE ENVIRONNEMENT FORMATION SUR LES ANALYSES DE LA QUALITE DE L’EAU DES (...)
ENVIRONNEMENT

FORMATION SUR LES ANALYSES DE LA QUALITE DE L’EAU DES ZONES HUMIDES

19/12 14h12

TAMANRASSET - L’analyse de la qualité de l’eau des zones humides à travers le territoire du parc national culturel de l’Ahaggar a été au centre d’une session de formation ouverte mardi à Tamanrasset dans le cadre du Projet de préservation de la biodiversité d’intérêt mondial et l’utilisation durable des services éco-systémiques dans les parcs culturels en Algérie.

Cette rencontre, qui regroupe plus de vingt participants, cadres et techniciens représentant l’Office du parc culturel de l’Ahaggar, des directions des secteurs des forêts, de la culture, des ressources en eau et de l’environnement, vise à permettre aux participants la mise en £uvre des procédés et normes d’analyses de l’eau et la mise en place d’une base de données sur l’observation et le suivi de la qualité biologique de l’eau des zones humides, a indiqué la chargée de l’information et de la communication du Projet, Narimen Saheb.

Encadré par deux spécialistes en zones humides de l’université des sciences et technologies Houari Boumediene (USTHB-Alger), Abdessalem Aârab et Bilal Belalfiya, le programme de cette session prévoit, au volet théorique, des chapitres axés sur les connaissances techniques et réglementaires, les différentes applications en analyses hydro-biologiques, les équipements nécessaires aux analyses, le prélèvement des échantillons,l’étude analytique des résultats en fonction de l’exploitation et la préservation des eaux superficielles et des aquifères souterrains.

Au volet pratique, il sera procédé lors de cette session à la mise en pratique des techniques et connaissances au niveau des zones humides de "Afilal" et "Amedjeroun" dans l’Ahaggar, avec le concours de la station d’analyses du laboratoire mobile de la biodiversité relevant de l’USTHB.

Initiée avec le concours de l’Office national du parc culturel de l’Ahaggar et l’USTHB, cette rencontre (19-24 décembre) sera consolidée par l’organisation, en janvier prochain, d’une session similaire en direction des techniciens et ingénieurs relevant des secteurs précités au niveau du parc national culturel du Tassili.

Placé sous l’égide du ministère de la Culture, en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) en Algérie, le Projet de préservation de la biodiversité d’intérêt mondial et l’utilisation durable des services éco-systémiques dans les parcs culturels en Algérie vise le soutien des systèmes des parcs culturels en Algérie (cinq parcs), leur dotation en moyens techniques et scientifiques pour une gestion efficace de ce système susceptible d’assurer la préservation de la biodiversité et l’exploitation durable des services des éco-systémiques.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • ATTRIBUTION DE TERRAINS ET AEP : LE WALI S’ENGAGE A SATISFAIRE LES REVENDICATIONS DE LA POPULATION DES SEPTEMBRE ...Lire la suite
  • BECHAR:PROTESTATION CONTRE LES PERTURBATIONS DANS L’AEP ET LA DISTRIBUTION DE TERRAINS ...Lire la suite
  • TAMANRASSET:BIENTOT UN NOUVEAU PLAN DE CIRCULATION ...Lire la suite
  • RECLAMATION DE LA REGULARISATION DES DOSSIERS D’INVESTISSEMENT AGRICOLE...Lire la suite
  • LE DG DES DOUANES A TAMANRASSET SUITE A L’ACCIDENT AYANT FAIT 4 MORTS PARMI LES AGENTS ...Lire la suite
VIDEO