Accueil ECONOMIE FINANCES L’APPLICATION DE L’ARTICLE 120 PAR L’OUTIL INFORMATIQUE
FINANCES

L’APPLICATION DE L’ARTICLE 120 PAR L’OUTIL INFORMATIQUE

28/12 15h37

GHARDAIA- L’application des nouvelles dispositions de l’article 120 de la Loi de Finances 2017 sur l’utilisation de l’outil informatique pour une meilleure maîtrise et contrôle de la gestion des deniers publics, a été au centre d’une journée d’étude régionale de vulgarisation organisée jeudi à Ghardaïa.

L’objectif de cette rencontre, initiée par le ministère des Finances, est d’instaurer une rigueur et la transparence dans la maîtrise des dépenses et de la gestion des deniers publics en utilisant un logiciel spécifique réalisé par les cadres de ce département ministériel, a indiqué Mohamed Saïd Lezzam, membre du panel d’experts chargé de la vulgarisation de cet article.

Le même responsable a rappelé que "les mesures contenues dans la Loi de finance 2017 —qui imposent aux ordonnateurs (walis et ministres) à rationaliser et à maîtriser les dépenses publiques et à n’engager des projets qu’à la limite des crédits notifiés—seront dorénavant appliquées selon un logiciel préparé par les experts des services du ministère des Finances afin de faciliter la maîtrise et le contrôle de la gestion des deniers publics.

Devant les représentants et cadres locaux du secteur des Finances des wilayas de Ghardaïa, Ouargla, El Oued, Biskra, Illizi et Tamanrasset, les membres du panel d’experts du ministère des Finances ont appelé à la maîtrise des dépenses publiques dictée par la situation financière du pays et à l’engagement de projets qu’en fonction de la disponibilité réelle des fonds.

De nombreuses questions portant sur la mise en £uvre du logiciel préparé à cet effet ont été débattues durant cette journée d’étude notamment la gestion des comptes spéciaux du Trésor, à savoir "les comptes d’affectation spéciale" et les "comptes de gestion des opérations d’investissement public" au titre du budget d’équipement de l’Etat, la notification et la répartition des crédits.

L’ensemble des participants à cette rencontre ont insisté, dans leurs interventions, sur la préservation des équilibres du budget de l’Etat, une meilleure maîtrise de la gestion en utilisant l’outil informatique (logiciel) et la bonne gouvernance ainsi que la lutte contre le gaspillage.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • HABITAT A BECHAR:LE WALI RASSURE SUR L’IMPARTIALITE DES COMITES DE RECOURS...Lire la suite
  • OUARGLA : ADOPTION DU B.S-2018 A 16,6 MILLIARDS DA ...Lire la suite
  • OUARGLA:SENSIBILISATION SUR LES RISQUES DE L’ENVENIMATION SCORPIONIQUE ...Lire la suite
  • BECHAR:RENFORCEMENT DES PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT LOCAL...Lire la suite
  • BECHAR:PROJETS DE DEUX IMPORTANTS BARRAGES EN VOIE DE LANCEMENT ...Lire la suite
VIDEO