Accueil CULTURE ART CULINAIRE TINDOUF :"HAKOUZA",UN PLAT POUR FETER LE NOUVEL AN (...)
ART CULINAIRE

TINDOUF :"HAKOUZA",UN PLAT POUR FETER LE NOUVEL AN AMAZIGH

8/01 13h47

TINDOUF- Le plat de "Hakouza" occupe encore une place de choix au menu de la gastronomie de la région de Tindouf, où il constitue un des symboles marquant de la célébration du Nouvel an amazigh.

Hormis une légère différence dans la préparation, les mêmes ingrédients et composants de ce plat sont partagés par la population tindoufie et constitués notamment de légumes secs, céréales et épices, nécessaires à la préparation de la sauce du Berkoukes (plomb fait maison) et du Couscous.

Selon El-Hadja Khadidja (septuagénaire), cette tradition séculaire fait partie du programme festif de l’avènement du nouvel an amazigh.

Pour Mme. Hamida (40 ans, femme au foyer), de nombreuses familles préparent, en cet évènement, le Hakouza, consistant en un plat de Berkoukes ou de couscous, avec cependant la perpétuation d’une tradition dénommée "El-Alfa" : un noyau de datte ajoutée à la sauce et qui chanceux celui qui le trouvera dans son plat, augurant d’une année faste et joyeuse pour sa famille.

Selon Hadja Milouda, le diner du nouvel an amazigh donne lieu également à la distribution de fruits secs et sucreries appelés localement "El-Mekhalet" (mélange) aux membres de la famille, agrémentés de tasses de thé, le tout dans une ambiance de regroupement et de convivialité, en signe de porte-bonheur pour le nouvel an.

Le président de l’association du patrimoine de Tindouf, Mohamed Belaid, a indiqué que la célébration du nouvel an amazigh est une importante halte pour la réconciliation et la concorde familiale, le raffermissement des liens sociaux et l’ancrage de l’entraide sociale.

En cette occasion, les locaux des herboristes sont pris d’assaut par les citoyens pour s’approvisionner en épices, légumes secs et plantes aromatiques qui donnent une saveur particulière au plat de Hakouza.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA:DES OPERATIONS POUR AMELIORER L’APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE...Lire la suite
  • ENVENIMATION SCORPIONIQUE : UNE PREOCCUPATION EN QUETE D’UNE MEILLEURE PRISE EN CHARGE ...Lire la suite
  • CAMPAGNE DE LABOURS : PREVISION D’EMBLAVEMENT DE 4.478 HA A OUARGLA ...Lire la suite
  • LAGHOUAT:EXPLOITATION DE L’ENERGIE SOLAIRE DANS LES ECOLES...Lire la suite
  • GHARDAÏA:UN CENTRE DE FORMATION DEDIE AUX ENERGIES PROPRES...Lire la suite
VIDEO