Accueil CULTURE CONSOLIDER LES COMPOSANTES DE L’IDENTITE NATIONALE(FORUM)
CULTURE

CONSOLIDER LES COMPOSANTES DE L’IDENTITE NATIONALE(FORUM)

13/01 14h57

ADRAR - Les participants à la 9ème édition du Forum national sur "la citoyenneté et la promotion de la société civile", tenu samedi à Adrar, ont souligné "l’importance de renforcer les atouts de l’identité nationale dans le cadre de la diversité culturelle du peuple algérien".

"Le raffermissement de l’unité nationale est un rempart solide devant les défis auxquels fait face l’Algérie et orchestrés par certaines velléités œuvrant à la déstabilisation du pays", ont affirmé les intervenants, dont des chercheurs universitaires et des sociologues. Le président du Forum, Tayeb Dahkel, a, à ce titre, appelé à la nécessaire "organisation et structuration des acteurs civils pour contrecarrer les dangers qui guettent l’Algérie à la faveur de la conjugaison des efforts de différents partenaires et acteurs".

"La constitutionnalisation de la langue amazighe, l’institutionnalisation de la fête du nouvel an amazigh et la création de l’Académie algérienne de la langue amazighe, sont des acquis nationaux à même de consolider l’unité nationale et de sauvegarder les composantes de l’identité nationale", a soutenu M. Dahkel.

Pour sa part, le sociologue, Mohamed Taïbi, de l’université d’Oran, a relevé que "la société civile dans le monde musulman est une importante composante qui constitue un facteur de stabilité pour la nation".

L’imam Benabdallah Bensalem, a, de son côté, mis l’accent sur la nécessité d’"écarter tous les facteurs et causes de la Fitna (discorde) et d’opter pour la voie du dialogue et de la persuasion".

Dans son allocution d’ouverture de cette rencontre, le wali d’Adrar, Hamou Bekkouche, a indiqué que و’la société est en quête de pareilles rencontres constructives à même d’éveiller la conscience sur la protection de l’unité nationale et les composantes de l’identité nationale".

La rencontre revêt une importante symbolique, car coïncidant avec la célébration du Nouvel An amazigh Yennayer, a-t-il ajouté, appelant à mettre en valeur ces acquis à la faveur de pareilles initiatives associatives.

Initié en coordination avec l’Observatoire national du service public (ONSP), ce forum, abrité par la maison de la culture d’Adrar, a également donné lieu à l’animation d’activités artistiques, la mise sur pied d’ateliers de dessins avec la participation des clubs de la maison de la culture, l’exposition d’une nouvelle invention sur la prévention des dangers du mauvais usage d’internet. Conçu par des ingénieurs en technologies d’information et de communication (TIC), ce procédé électronique permettra également d’apprendre la langue amazighe, dans un délai très court, selon les concepteurs.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA : L’UTILISATION DE L’ENERGIE SOLAIRE EN MILIEU RURAL AU CŒUR D’UNE JOURNEE DE VULGARISATION ...Lire la suite
  • BECHAR : FAIRE DU CITOYEN UN ACTEUR DU NOUVEAU MODELE DE DEVELOPPEMENT ...Lire la suite
  • JEUX TRADITIONNELS A BECHAR,IDENTITE CULTURELLE COMMUNE DES MAGHREBINS ...Lire la suite
  • IMPLIQUER LES ASSOCIATIONS DANS LES PROJETS A DIMENSION ENVIRONNEMENTALE ...Lire la suite
  • 2.112 PROJETS TOURISTIQUES ET HOTELIERS INSCRITS DEPUIS 2008 ...Lire la suite
VIDEO