Accueil ECONOMIE CONSOMMATION LA VIANDE CAMELINE TRES PRISEE DANS LA WILAYA DE (...)
CONSOMMATION

LA VIANDE CAMELINE TRES PRISEE DANS LA WILAYA DE GHARDAÏA

4/02 12h31

Ghardaïa - Riche en atouts nutritionnels, la viande de camélidé (viande rouge de chameau) s’illustre ses derniers temps comme un aliment très prisé et recherché dans la wilaya de Ghardaïa.

Selon le bilan établi par les vétérinaires de la wilaya de Ghardaïa, pas moins de 760 tonnes de viandes rouges fraiches ont été contrôlées par les médecins vétérinaires durant l’année 2017 dans les six structures d’abattage existantes dans la wilaya.

Les mêmes statistiques montrent que la viande cameline, avec une consommation de 414 tonnes (1.923 têtes de camélidés), soit plus de 54% des viandes rouges abattues et contrôlées à Ghardaïa, occupe une place prépondérante dans les habitudes culinaires des populations de la région.

Pour les viandes rouges, la consommation de la viande ovine vient en seconde position avec 25%, soit 195 tonnes dont plus de 80 % est constituée de viande de brebis, alors que le bovin et le caprin sont les moins consommés avec un taux respectif de plus de 13% (106 tonnes) et de plus de 5% (44 tonnes).

A l’origine de cette tendance de consommation de la viande cameline, vient, outre les habitudes culinaires dans le Sud, ses vertus supposées et son goût dû à la qualité des herbes du désert broutées par les dromadaires.

"La viande cameline, notamment celle du chamelon, dont le prix oscille entre 850 et 1.400 DA/kg, en plus de ses qualités gustatives, est une viande 100% Bio et a des vertus pour la prévention du diabète, de l’obésité et des risques cardiovasculaires, vu sa faible concentration en cholestérol", a expliqué Mustapha Boutarouk, un boucher au souk de Ghardaïa.

Les carcasses de viande cameline pendant aux crochets et qui tournoient sur la devanture des boucheries constituent des spectacles pour de nombreux passants, visiteurs et touristes dans le Souk de Ghardaïa.

De nombreux bouchers tentent de séduire les clients de passage en leur expliquant que la viande du chamelon offre une saveur gustative appréciable, facile à digérer, contient peu de cholestérol et riche en vitamines et minéraux.

"Depuis les dix dernières années, l’on constate une hausse annuelle de la consommation de 2 à 3%", a expliqué M. Mustapha, un boucher de Theniet El-Makhzen.

—La consommation de viande blanche en progression—

Si beaucoup de citoyens de Ghardaïa sont friands de la viande cameline, d’autres au revenu faible s’orientent vers la viande d’ovin femelle et la viande blanche de poulets.

Comparativement aux années précédentes, la place des viandes rouges dans la consommation quotidienne est en faible progression alors qu’une forte progression est enregistrée pour les viandes blanches (volaille).

Plus de 267 tonnes de viandes blanches issues de la production intra et extra-muros ont été contrôlées par les services de l’inspection vétérinaire de la wilaya de Ghardaïa.

Les signes révélateurs d’une hausse de consommation de la viande blanche de volaille est la prolifération ces dernières années de vendeurs de poulets rôtis à la braise et au four, à travers les différentes artères des localités de la wilaya.

Par ailleurs, 24,7 tonnes de poissons bleus et 2 tonnes de poissons blancs ont été également écoulés dans la wilaya de Ghardaïa durant l’année 2017.

Sans occulter les différences entre les profils de la structure sociale des consommateurs, de nombreux nutritionnistes trouvent qu’une évolution quantitative de la consommation des viandes dans la région de Ghardaïa a été accompagnée d’une modification de la structure de la consommation de ces protéines animales.

Si la part des viandes rouges est plus ou moins stable, la progression la plus forte est à mettre à l’actif des viandes de volailles pour le prix pratiqué et aussi au développement de la filière avicole dans le pays.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • HABITAT A BECHAR:LE WALI RASSURE SUR L’IMPARTIALITE DES COMITES DE RECOURS...Lire la suite
  • OUARGLA : ADOPTION DU B.S-2018 A 16,6 MILLIARDS DA ...Lire la suite
  • OUARGLA:SENSIBILISATION SUR LES RISQUES DE L’ENVENIMATION SCORPIONIQUE ...Lire la suite
  • BECHAR:RENFORCEMENT DES PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT LOCAL...Lire la suite
  • BECHAR:PROJETS DE DEUX IMPORTANTS BARRAGES EN VOIE DE LANCEMENT ...Lire la suite
VIDEO