Accueil SOCIETE SANTE LAGHOUAT:GROS EFFORTS DANS LA PRISE EN CHARGE DES (...)
SANTE

LAGHOUAT:GROS EFFORTS DANS LA PRISE EN CHARGE DES CANCEREUX

7/02 11h36

LAGHOUAT - De grands efforts sont déployés pour prendre en charge, de la meilleure manière possible, les cancéreux de la wilaya de Laghouat et leur épargner les lourdes contraintes matérielles et physiques des déplacements vers des structures hospitalières hors wilaya pour des motifs de soins.

La wilaya de Laghouat dispose actuellement d’un service d’oncologie, ouvert en 2008 au niveau de l’établissement public hospitalier (EPH) H’mida Benadjila, au chef lieu de wilaya, et d’une unité à l’hôpital d’Aflou, encadrés par trois spécialistes et trois généralistes.

Offrant ses prestations médicales spécialisées à près de 250 cancéreux, issus de Laghouat et de wilayas voisines, dont Ghardaïa, El-Bayadh, Djelfa et Msila, ce service spécialisé est encadré par Dr Zakia Bellahreche, qui assure aussi des consultations hebdomadaires au niveau de l’hôpital de Ksar El-Hirane et à la polyclinique d’Ain-Madhi.

Les cancéreux et les responsables du secteur de la santé de la wilaya aspirent à davantage d’amélioration des prestations médicales spécialisées et d’une meilleure prise en charge des cancéreux avec l’ouverture du centre anticancéreux, projeté à Laghouat pour un investissement de 4,5 milliards DA.

D’une capacité de 140 lits, ce projet, dont les travaux de réalisation ont atteint un taux d‘avancement de 60%, comprend des services de traitement par radiothérapie, d’imagerie médicale, des blocs opératoires, de salles de réanimation, des laboratoires, une salle de conférences, un pavillon de chirurgie oncologique et un pavillon de pédiatrie.

La wilaya de Laghouat enregistre une recrudescence des cas de cancer, à leur tête le cancer du sein, selon les services de la direction locale de la santé et de la population (DSP), qui font état de 186 nouveaux cas de cancer enregistrés l’année dernière à l’hôpital de Laghouat, dont 74 cas de cancer du sein, suivi d’autres types de cancer (colon, prostate, poumon).

Action continue de formation et de sensibilisation pour la lutte anti-cancer La DSP de Laghouat a, par souci de lutter contre cette pathologie lourde, arrêté un programme de sensibilisation axé surtout sur le dépistage précoce du cancer du sein, sachant que plus de 390 femmes ont bénéficié l’an dernier de mammographies ayant confirmé cinq (5) cas de ce type de cancer.

A ces efforts de sensibilisation pour la prévention du cancer, vient s’ajouter la formation des praticiens et biologistes sur les modes de diagnostic, au niveau notamment des laboratoires et des polycliniques, en plus de la participation des médecins de Laghouat dans différentes manifestations et rencontres médicales, au niveau local et national, pour se mettre au diapason des nouveautés dans le traitement de la maladie.

Pour la DSP, la prise en charge des malades ne se limite pas seulement au traitement, mais concerne aussi l’accompagnement psychologique et l’orientation, en vue de soutenir le cancéreux, l’aider à supporter la maladie et lui faire connaitre la nature des médicaments qu’il prend. Outre l’accompagnement et le suivi manifestés aussi bien par les services concernés et les parents aux malades, deux associations, l’une à Laghouat et l’autre à Aflou, s’impliquent, pour leur part, dans ces efforts d’assistance, en proposant leurs louables actions de soutien et des prestations au profit des cancéreux et de leurs familles.

Le président de l’association "Chiffa" pour la prise en charge des malades chroniques d’Aflou, Mohamed Sandil, a indiqué à l’APS que l’association, fondée en 1995, constitue un trait d’union entre les bienfaiteurs et les malades, notamment les cancéreux, en leur assurant des prestations d’orientation pour la couverture médicale et de contribution au support des charges pour les nécessiteux.

M. Sandil a signalé, à ce titre, que les cancéreux font face à diverses contraintes inhérentes notamment aux difficultés d’accomplissement des analyses, à l’obtention de rendez-vous médicaux proches, en sus de l’absence de traitement suffisant, selon les spécificités des phases de traitement.

Il a suggéré, pour atténuer les difficultés rencontrées par les malades, de mettre le centre de détente de Staoueli (Alger), relevant de la wilaya de Laghouat, à la disposition des cancéreux de Laghouat lors de leurs déplacements et séjours pour traitement, et la concertation entre les différents acteurs pour intensifier les actions préventive et améliorer la prise en charge.

Le secteur de la santé de la wilaya de Laghouat sera renforcé prochainement par la réception, outre le CAC, d’un hôpital de 240 lits et d’un hôpital psychiatrique, constituant ensemble le noyau du futur centre hospitalo-universitaire (CHU) de la wilaya de Laghouat.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • SUIVI MITIGE DE LA GREVE DE L’INTERSYNDICALE AU SUD...Lire la suite
  • ZITOUNI MET EN EXERGUE LE MESSAGE DU CHAHID POUR L’UNITE NATIONALE...Lire la suite
  • CAMPAGNE OLEICOLE : PLUS DE 7.112 QX D’OLIVES RECOLTES A OUARGLA ...Lire la suite
  • CNDH : 577 PLAINTES PRISES EN CHARGE EN ALGERIE EN 2017 ...Lire la suite
  • FINALISATION DE L’ETUDE D’AMENAGEMENT DE LA BERGE D’OUED MZI ...Lire la suite
VIDEO