Accueil ECONOMIE ENERGIE MISE EN SERVICE D’UNE NOUVELLE STATION DE POMPAGE GPL A (...)
ENERGIE

MISE EN SERVICE D’UNE NOUVELLE STATION DE POMPAGE GPL A HASSI-MESSAOUD

13/02 07h53

HASSI-MESSAOUD (Ouargla) - Le Président directeur-général (Pdg) du groupe Sonatrach, Abdelmoumène Ould Kaddour, a procédé lundi à l’inauguration d’une station de pompage GPL implantée au niveau de la zone de Haoud El-Hamra, près de Hassi-Messaoud (900 km Sud d’Alger).

Cette nouvelle installation, dont la concrétisation fait partie du système de transport par canalisation (STC) doté d’une capacité de 10,2 tonnes/ an, a pour objectif de répondre à l’augmentation des quantités supplémentaires de GPL des champs du Sud et de sécuriser les installations de cette chaine menant vers Arzew, a-t-on expliqué.

Lors de sa tournée à Haoud El-Hamra, le Pdg de Sonatrach a visité aussi le chantier de réalisation d’une station de pompage, dont les travaux, confiés à une entreprise chinoise, enregistrent un avancement physique de 59,7%, selon les explications fournies sur place.

Ce projet vise à assurer l’évacuation de la production de pétrole brut depuis le centre de stockage de Haoud El-Hamra jusqu’au terminal marin de Béjaïa, tout en sécurisant l’alimentation de la région centre en pétrole, notamment la raffinerie d’Alger, ainsi que la future raffinerie de Biskra et l’exportation à partir de Bejaïa, selon sa fiche technique.

M. Ould Kaddour a inspecté, en outre, le chantier de revamping et réalisation d’un nouveau système de production au niveau des unités satellites Sud à Hassi-Messaoud, avant d’assister à une présentation du projet dit "Field Management Integrated" (FMIS), dont la réception provisoire est prévue à la fin de l’année en cours.

Il s’agit de six (6) satellites sur 23 qui ont été déjà modélisés et le reste des satellites (17) sera finalisé fin 2018, a-t-on fait savoir.

Le FMIS, dont six (6) satellites sur 23 ont été déjà modélisés permettra d’améliorer et d’augmenter la production du champ de Hassi-Messaoud grâce à la modélisation du système de production intégré (puits, réseau de collecte et satellites) en temps réel par la surveillance des paramètres de production par la télémétrie.

Parmi les challenges de ce projet, qui s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre Sonatrach et Halliburton (USA), figurent l’augmentation de la production, la réactivation des puits fermés, la réduction des coûts d’exploitation, le développement d’une méthodologie d’allocation de la production, ont souligné des cadres de Sonatrach.

Auparavant, M. Ould Kaddour a présidé une séance de travail avec les cadres du groupe Sonatrach au cours de laquelle il a insisté surtout sur le travail commun, le développement de la communication, la prise en charge des travailleurs et la modernisation de l’entreprise.

"La seule solution pour réussir, c’est de travailler ensemble pour le meilleur de l’entreprise", a-t-il dit. Les représentants des travailleurs ont saisi l’opportunité de cette rencontre pour soulever une série de doléances socioprofessionnelles.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • SUIVI MITIGE DE LA GREVE DE L’INTERSYNDICALE AU SUD...Lire la suite
  • ZITOUNI MET EN EXERGUE LE MESSAGE DU CHAHID POUR L’UNITE NATIONALE...Lire la suite
  • CAMPAGNE OLEICOLE : PLUS DE 7.112 QX D’OLIVES RECOLTES A OUARGLA ...Lire la suite
  • CNDH : 577 PLAINTES PRISES EN CHARGE EN ALGERIE EN 2017 ...Lire la suite
  • FINALISATION DE L’ETUDE D’AMENAGEMENT DE LA BERGE D’OUED MZI ...Lire la suite
VIDEO