Accueil ACTUALITES INTERNATIONALES RENOUVELLEMENT DES STRATEGIES POUR LA REUSSITE DE (...)
INTERNATIONALES

RENOUVELLEMENT DES STRATEGIES POUR LA REUSSITE DE L’ACTION PACIFIQUE

27/02 10h28

SMARA (camps de refugiés sahraouis) Des participants à la conférence internationale sur la résistance pacifique, qui s’est poursuivie lundi au camp de Smara des réfugiés sahraouis, ont, dans des déclarations à l’APS, plaidé pour le renouvellement des stratégies et l’adoption de mesures visant à assurer la réussite de l’action pacifique en faveur de la cause sahraouie.

Le Pr Stelen Fintagan, spécialiste espagnole de la question de la résistance pacifique, a indiqué que la tenue de cette conférence intervient au regard de la situation de la cause sahraouie, des longues années d’attente et d’un besoin de renouveler les modes de résistance et de lutte, laissant apparaitre la résistance pacifique comme nouvelle méthode que les sahraouis ont besoin d’adopter.

"La question ne se pose pas dans un sens temporel mais à travers le renouvellement du discours et des stratégies et l’adoption de mesures susceptibles d’assurer la réussite de cette action pacifique", a-t-il ajouté, en soulignant que cette conférence s’articule autour de deux principaux objectifs.

Il s’agit, a-t-il dit, de lancer une campagne sahraouie impliquant l’ensemble des parties, aussi bien dans les camps de refugiés que dans les territoires occupés et ceux de la diaspora, et une autre, à échelle internationale, associant la communauté internationale, notamment le mouvement de solidarité internationale avec le peuple sahraoui, dans le but de lancer une campagne internationale dans le domaine de l’action pacifique.

Le second objectif, ajoute l’interlocuteur, porte sur "l’encadrement de cette campagne et la mise en place de mécanismes visant à assurer la réussite de l’action dans cette perspective et à offrir des espaces pour le renforcement de ces objectifs".

De son côté, l’ancien vice-président de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme, Ahmed Galai, a estimé que la région connait de fortes turbulences, ce qui pousse à "ressusciter le rêve caressé par les ainés en 1956 à Tanger, avec les symboles de la résistance nationale en Algérie, Tunisie et Maroc traduisant le souhait de leurs peuples d’unifier la région sur les principes de liberté, de prospérité et de démocratie".

Un rêve qui, a-t-il déploré, "s’est aussitôt estompé devant les appétits de certaines parties qui ont refusé l’application de la légalité internationale en termes de droits de l’Homme et du droit des peuples à disposer de leurs ressources naturelles".

"Le peuple sahraoui, qui présente toutes les constituantes d’unité historique, géographique et culturelle, a le droit de concrétiser son rêve en tant que République indépendante à travers laquelle il s’affirme", a poursuivi l’interlocuteur.

Et d’estimer que cette conférence internationale sur la résistance pacifique est une "bonne" occasion d’exposer diverses expériences internationales, aux plans maghrébin, africain, arabe et européen, afin de fédérer les forces dans un ensemble international ou s’élèvent les valeurs du droit et de la légalité internationale en ce qui concerne les droits de l’homme.

La militante sahraouie des droits de l’homme et membre du mouvement de résistance pacifique dans les territoires occupés, Mina Baali, a affiché, pour sa part, son souhait de tirer avantage de cette conférence sur la résistance pacifique, notant que "les citoyens sahraouis dans les territoires occupés ont le plus besoin des modes de résistance pacifique, car se trouvant en première ligne de la confrontation face à l’occupant marocain".

Cette rencontre, observe-t-elle, est aussi une opportunité de rencontre des militants sahraouis à l’Est et à l’Ouest du mur de la honte, avec les mouvements de solidarité internationale ayant toujours soutenu la lutte du peuple sahraoui contre l’occupation, et aussi une occasion de réaffirmer le caractère pacifique de la résistance du peuple sahraoui dans les territoires occupés sur de longues années.

La tenue de cette conférence internationale sur la résistance pacifique, qui porte le nom du Chahid sahraoui Dida El-Yazid, s’inscrit dans le cadre des festivités célébrant le 42ème anniversaire de la Proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD). Ces festivités comportent diverses autres activités, dont la 18ème édition du Marathon du Sahara, ainsi que des expositions culturelles mettant en exergue les différentes étapes de la lutte du peuple sahraoui.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • JEUX TRADITIONNELS A BECHAR,IDENTITE CULTURELLE COMMUNE DES MAGHREBINS ...Lire la suite
  • IMPLIQUER LES ASSOCIATIONS DANS LES PROJETS A DIMENSION ENVIRONNEMENTALE ...Lire la suite
  • 2.112 PROJETS TOURISTIQUES ET HOTELIERS INSCRITS DEPUIS 2008 ...Lire la suite
  • OUARGLA:DES OPERATIONS POUR AMELIORER L’APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE...Lire la suite
  • ENVENIMATION SCORPIONIQUE : UNE PREOCCUPATION EN QUETE D’UNE MEILLEURE PRISE EN CHARGE ...Lire la suite
VIDEO