Accueil ECONOMIE ENVIRONNEMENT BECHAR:PROCHAINE OPERATION DE DEVASEMENT DU BARRAGE (...)
ENVIRONNEMENT

BECHAR:PROCHAINE OPERATION DE DEVASEMENT DU BARRAGE DJORF ETTORBA

20/03 16h08

BECHAR- Une opération de dévasement du barrage Djorf-Ettorba (65 km au sud de Bechar) sera lancée prochainement, a-t-on appris mardi auprès de responsables de l’agence nationale des barrages et transferts (ANBT) à Bechar.

Cette opération, inscrite par le ministère des Ressources en eau au titre d’un programme de dévasement de dix (10) barrages en exploitation à travers le pays pour un cout global de 9,7 milliards DA, permettra le dragage de 5 millions m3 de vase dans ce barrage qui contribue à l’alimentation en eau potable (AEP) des habitants des communes de Bechar, Kenadza et Abadla, a-t-on précisé.

Cette infrastructure hydraulique, dont la mise à eau a eu lieu à la fin de 1969, avec une capacité de retenue de 365 millions M3 d’eaux des crues de l’oued-Guir, et qui accuse actuellement un taux d’envasement de 25%, a nécessité une telle opération de par son apport à l’AEP des collectivités précitées et aux activités d’irrigation de la plaine agricole d’Abadla (5.400 hectares), a-t-on signalé.

Depuis sa mise à eau, il n’a jamais fait l’objet d’une telle opération de dévasement qui vise essentiellement à augmenter sa capacité de stockage des crues de l’Oued-Guir, le plus important cours d’eaux du sud-ouest du pays, a-t-on souligné.

Il est aussi prévu le lancement, outre cette opération de dévasement, d’un projet de surélévation de sa principale retenue de 1,4 mètres et qui sera réceptionnée à la fin de 2018, soit une capacité de stockage additionnelle de 165 millions de M3 d’eaux, qui se traduira à l’avenir par une contenance de 530 millions M3, et ce dans le cadre de la stratégie nationale de mobilisation des eaux superficielles et l’augmentation des infrastructures de retenues d’eaux dans cette wilaya du sud, selon la même source.

Un financement de 117 millions Da est dégagé pour la concrétisation de ce projet et qui concernera aussi la rénovation complète de plusieurs équipements de cette infrastructure hydraulique, dans la perspective de renforcement de l’AEP et de l’irrigation agricole, précise l’ANBT.

En matière d’AEP, un nouveau projet d’extension et de rénovation de la station de traitement des eaux de ce barrage, destinées à la population, sera aussi entamé cette année avec un cout de 1,4 milliards DA, afin d’augmenter sa capacité de traitement, actuellement de l’ordre de 44.000 M3/jour, mais aussi pour améliorer la qualité de l’eau distribuée à la population, a-t-on fait savoir.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • RECUPERATION DE 130 LOGEMENTS SOCIAUX SQUATTES A BORDJ OMAR IDRISS ...Lire la suite
  • LAGHOUAT : DEBUT DE JOURNEES D’INFORMATION SUR LES SCIENCES SPATIALES ET L’ASTRONOMIE ...Lire la suite
  • LE TOUR D’ALGERIE CYCLISTE, PREUVE DE L’APTITUDE DE L’ALGERIE A ORGANISER UN EVENEMENT SPORTIF INTERNATIONAL...Lire la suite
  • BECHAR : LE SACRIFICE SUPREME DES MARTYRS DEMEURE "TOUJOURS VIVACE" ...Lire la suite
  • ACCELERER LA FINALISATION DU PROJET DE STEP DE TIMIMOUNE ...Lire la suite
VIDEO