Accueil ECONOMIE TOURISME-ARTISANAT OUARGLA : VERS LA REHABILITATION DU BAIN THERMAL (...)
TOURISME-ARTISANAT

OUARGLA : VERS LA REHABILITATION DU BAIN THERMAL D’EL-HADEB

31/03 11h24

OUARGLA- Des démarches sont entreprises pour la réouverture du bain thermal d’El-Hadeb, à quelques encablures de la commune de Rouissat (Ouargla), à la satisfaction des touristes et des curistes, a-t-on appris mercredi des responsables de l’Assemblée populaire communale (APC) de Rouissat.

Les démarches ont été couronnées par le lancement, la semaine dernière, d’un avis d’adjudication pour l’exploitation de ce bain thermal pour une durée de six ans, renouvelable sur entente entre l’investisseur et l’APC, permettant de redorer le blason de cette structure thermale, l’une des nombreuses à travers le Sud du pays, a précisé le secrétaire général de l’APC, Hachani Beggui.

De nombreux investisseurs, de Ouargla et d’autres wilayas du pays, ont répondu à cet appel d’offre et se sont présentés pour retirer le cahier des charges, accompagné d’un avenant des travaux nécessaires à la réhabilitation de la structure remontant à l’ère coloniale et qui se trouve aujourd’hui dans un état de dégradation.

Cette opération, devant permettre à cette structure thermale de faire peau neuve, porte notamment sur les aménagements intérieurs et extérieurs, le ravalement des murs, la rénovation des canalisations de pompage des eaux et d’assainissement des eaux usées, l’amélioration des prestations curatives au niveau de cette station occupant une surface de 1.000 m2, a-t-on expliqué.

Fermé depuis plus de cinq ans, Hammam d’El-Hadeb, qui accueillait de nombreux visiteurs en quête de cure et de détente, venus de différentes régions du Sud du pays, offre des vertus thérapeutiques importantes, à la faveur de ses eaux thermales, de 51 degrés et d’un débit de 200litres/seconde, notamment en matière de traitement de certaines pathologies rénale, urologique, ORL (oto-rhino-laryngologie), difficultés respiratoires, maladies rhumatismales et neurologiques, selon une étude publiée par la direction du tourisme et de l’artisanat (DTA).

Le responsable de l’Office local du tourisme a indiqué, de son coté, qu’une opération de réhabilitation et de restauration de ce bain thermal, d’un montant de près de 20 millions DA, avait été retenue l’an dernier et qui s’était, toutefois, heurtée à des contraintes liées notamment l’insuffisance de l’enveloppe.

Les efforts de développement du tourisme dans la wilaya d’Ouargla s’orientent vers la promotion du thermalisme, un des segments importants du tourisme saharien susceptible de drainer des touristes et curistes, avait relevé la DTA.

La wilaya d’Ouargla recense une quarantaine de sources thermales de divers débits de leurs eaux (80 l/s à 250 l/s), et de températures variant de 40 à 60 degrés, qui demeurent, cependant, inexploitées, selon le DTA, Abdallah Belaid.

Le même responsable estime que l’exploitation optimale de cette ressource thermale ouvrira de larges perspectives au tourisme saharien et de santé, à même d’attirer de nombreux touristes nationaux et étrangers.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA:DES OPERATIONS POUR AMELIORER L’APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE...Lire la suite
  • ENVENIMATION SCORPIONIQUE : UNE PREOCCUPATION EN QUETE D’UNE MEILLEURE PRISE EN CHARGE ...Lire la suite
  • CAMPAGNE DE LABOURS : PREVISION D’EMBLAVEMENT DE 4.478 HA A OUARGLA ...Lire la suite
  • LAGHOUAT:EXPLOITATION DE L’ENERGIE SOLAIRE DANS LES ECOLES...Lire la suite
  • GHARDAÏA:UN CENTRE DE FORMATION DEDIE AUX ENERGIES PROPRES...Lire la suite
VIDEO