Accueil CULTURE PATRIMOINE DIVERSES ACTIVITES RETENUES POUR LE FESTIVAL DE (...)
PATRIMOINE

DIVERSES ACTIVITES RETENUES POUR LE FESTIVAL DE L’ANTIQUE SEDRATA

7/04 11h02

OUARGLA - Diverses activités culturelles, scientifiques et touristiques figurent au programme de la 2ème édition du festival national de l’antique cité de Sedrata (Ouargla) prévue du 17 au 20 avril sous le signe "‘Sedrata, un legs historique et civilisationnel pour tous", a-t-on appris des organisateurs.

Cette manifestation prévoit notamment l’organisation de journées d’étude sur la fondation de la cité antique de Sedrata, ses conception et spécificités urbanistiques et les ksour sahariens, à être animées par des spécialistes, historiens et archéologues, issus de différents organismes et institutions universitaires du pays et de Tunisie, a révélé à l’APS le vice-commissaire du festival, Mohamed Lakhdar Baba Hamou.

Une panoplie de thèmes seront débattus par les participants, afférents notamment aux "rôle des Ouléma de la vallée du M’zab dans la propagation des connaissances historiques", "les vieux ksour sahariens d’Algérie dans les travaux et thèses académiques", "Les relations socioculturelles entre les régions de Oued-Mya (Ouargla) et les ksour de la vallée du M’zab (Ghardaïa)", "le système ksourien et oasien et son rôle dans le développement de la région du Touat (Adrar) entre les 9 et 19 siècles", a-t-il ajouté.

Le programme prévoit également des circuits au site de l’antique ville de Sedrata, classé patrimoine national sauvegardé, et à d’autres sites archéologiques de la région, dont le ksar d’Ouargla, la région du Cheikh Ammar Abdelkafi, la zaouïa El-Kadiria, en plus de la projection d’un documentaire sur l’histoire de l’antique Sedrata.

Le festival annuel s’assigne comme objectifs la vulgarisation des connaissances sur l’antique ville de Sedrata, sa revalorisation historique en tant que legs national et universel, l’examen des voies de préservation de ses repères, la vulgarisation des Ouléma et érudits de la région d’Ouargla, en plus de l’animation de la scène culturelle locale et l’ancrage de bases pour la préservation du patrimoine local, mémoire collective des différentes générations, a souligné M.Baba Hamou.

Sedrata a été édifiée au 10ème siècle par les Rostémides à une quinzaine de kilomètres à l’Ouest d’Ouargla, après la chute en 909 de l’Etat Rostémide de Tihert (Tiaret actuellement).

Les fouilles archéologiques menées entre 1951 et 1952 ont mis au jour des traces d’une riche civilisation ayant marqué cette antique cité, dont la conception architecturale, l’organisation des bâtisses, des locaux commerciaux et des ruelles, prouvent sa conception ingénieuse.

Toutefois, ce site archéologique est tombé au fil des ans en ruines, la plupart ensevelis sous le sable, du fait surtout des aléas naturels, notamment les tempêtes de sable.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • RECUPERATION DE 130 LOGEMENTS SOCIAUX SQUATTES A BORDJ OMAR IDRISS ...Lire la suite
  • LAGHOUAT : DEBUT DE JOURNEES D’INFORMATION SUR LES SCIENCES SPATIALES ET L’ASTRONOMIE ...Lire la suite
  • LE TOUR D’ALGERIE CYCLISTE, PREUVE DE L’APTITUDE DE L’ALGERIE A ORGANISER UN EVENEMENT SPORTIF INTERNATIONAL...Lire la suite
  • BECHAR : LE SACRIFICE SUPREME DES MARTYRS DEMEURE "TOUJOURS VIVACE" ...Lire la suite
  • ACCELERER LA FINALISATION DU PROJET DE STEP DE TIMIMOUNE ...Lire la suite
VIDEO