Accueil ECONOMIE TOURISME-ARTISANAT TINDOUF : PROMOUVOIR LE TOURISME SAHARIEN
TOURISME-ARTISANAT

TINDOUF : PROMOUVOIR LE TOURISME SAHARIEN

17/04 16h39

TINDOUF - Les participants à une rencontre sur le développement du tourisme saharien, tenue mardi au centre universitaire de Tindouf, ont plaidé pour la promotion de ce secteur pour diversifier les ressources et booster la dynamique de développement.

Les intervenants, des universitaires, cadres et représentants d’associations concernées par les activités touristiques, ont appelé à accorder davantage d’importance au tourisme saharien, l’exploitation des potentialités existantes, ainsi que la réunion des conditions créatrices de richesses et de développement et de croissance du produit intérieur brut, notamment en cette conjoncture marquée par la chute des prix du pétrole.

Placée sous le signe de ’’promouvoir le tourisme saharien comme mécanisme de financement des collectivités locales, Tindouf comme modèle’’, cette rencontre, mise sur pied par le centre universitaire avec le concours de l’association locale "Sidi Ahmed Reguibi’’, a été marquée par l’animation d’une série de communications afférentes au développement du secteur et des activités qui lui sont liées.

L’universitaire Smail Mimoun a évoqué les conditions à réunir pour développer le tourisme saharien en Algérie sur des bases maitrisées et étudiées, afin de permettre au tourisme saharien d’atteindre, outre sa durabilité, le niveau compétitif avec les pays développés, avant de suggérer l’élaboration d’une "charte éthique’’ prévoyant des principes généraux du tourisme durable à respecter par les intervenants dans le secteur.

M. Mimoun a estimé en outre nécessaire l’implication des populations des régions sahariennes dans le développement des projets touristiques, en plus de la vulgarisation et la médiatisation du produit touristique saharien.

La directrice du centre universitaire de Tindouf, Fatima Yahiaoui, a, de son coté, présenté un aperçu monographique des potentialités touristiques existantes dans la région, à l’instar du legs culturel, des sites archéologiques et des atouts naturels, en quête d’investissements.

M. Brahim Souid Ahmed, vice-président de l’association "Sidi Ahmed Reguibi’’, a indiqué, pour sa part, que le tourisme saharien est un segment de l’économie nationale à même de contribuer à la diversification des ressources financières du pays, avant d’appeler à redoubler d’efforts pour promouvoir ce secteur au service du développement local.

L’intervenant a estimé aussi qu’il est temps de réfléchir sérieusement au développement du tourisme saharien, une des sources de financement des collectivités locales, notamment au Sud du pays, par l’exploitation des richesses touristiques locales disponibles.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • HABITAT A BECHAR:LE WALI RASSURE SUR L’IMPARTIALITE DES COMITES DE RECOURS...Lire la suite
  • OUARGLA : ADOPTION DU B.S-2018 A 16,6 MILLIARDS DA ...Lire la suite
  • OUARGLA:SENSIBILISATION SUR LES RISQUES DE L’ENVENIMATION SCORPIONIQUE ...Lire la suite
  • BECHAR:RENFORCEMENT DES PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT LOCAL...Lire la suite
  • BECHAR:PROJETS DE DEUX IMPORTANTS BARRAGES EN VOIE DE LANCEMENT ...Lire la suite
VIDEO