Accueil CULTURE PATRIMOINE OUARGLA:FINALISATION DE L’INVENTAIRE DES ACQUISITIONS DU (...)
PATRIMOINE

OUARGLA:FINALISATION DE L’INVENTAIRE DES ACQUISITIONS DU MUSEE

23/04 11h39

OUARGLA - L’opération d’inventaire des acquisitions archéologiques et objets entreposés au musée saharien à Ouargla a été finalisée, avec leur classification selon leur nature et leur valeur historique, en prévision de la réouverture ’’toute prochaine’’ du musée, a-t-on appris lundi de sa directrice.

Cette opération scientifique précise, qui a pris du temps (lancée en 2016) et qui a été confiée à deux archéologues de l’Office local de gestion et d’exploitation des biens sauvegardé, permet de réhabiliter et d’évaluer toutes les acquisitions du musée saharien (fondé en 1938), y compris celles datant de l’ère préhistorique, aux fins de leur classement selon la réglementation en vigueur, a expliqué à l’APS Mme Oum El-Kheir Benzahi.

"Elle est actuellement au stade du choix des articles" que les archéologues ont pu clairement identifier et connaitre leur véritable origine et pouvant être exposés au musée, en prévision de "sa toute prochaine" ouverture au public, en coordination avec la direction générale de l’Office précité, a-t-elle ajouté.

Ces objets concernent notamment des pierres, des fléchettes, des ustensiles en poterie et d’autres en cuivre, datant de diverses époques (de la préhistoire à l’ère moderne), découvertes dans les régions d’Oued-Mya, Oued Righ et jusque dans le Tassili, en plus d’armements datant de la glorieuse Guerre de libération nationale et d’objets divers façonnés par l’homme ancien au début de la découverte des métaux, a fait savoir Mme Benzahi.

A ces objets, s’ajoutent diverses acquisitions mises au jour lors de fouilles archéologiques menées par la suisse Marguerite Van Berchem sur le site de l’antique Cité de Sedrata (7 km Sud d’Ouargla) fondée vers le 10ème siècle par les Rostémides.

Tous ces articles rares, plus de mille (1.000) pièces remontant à des ères diverses et anciennes, soigneusement conservés dans des boites spéciales pour les préserver des facteurs de dégradation, au vu de leur valeur historique, seront mis à la disposition des universitaires et chercheurs pour les besoins d’études scientifiques et de recherches, et ce comme matière scientifique authentique, en coordination avec l’administration du musée, selon la même responsable.

Le musée compte aussi une aile dédiée à l’ethnographie, reflétant le mode de vie des habitants de la région, leurs traditions et coutumes, leur artisanat traditionnel lié à la confection de leurs habits et la fabrication de leurs ustensiles (poterie et cuivre), ainsi que des photographies immortalisant l’ancien mode vie dans la région d’Ouargla.

Réouverture imminente du musée saharien La réouverture du musée saharien, dont l’édifice avait été déjà inauguré auparavant après avoir subi un large lifting, est imminente au public.

Elle permettra aux citoyens de s’informer sur le patrimoine culturel populaire ancien de la région d’Ouargla et ses environs, a annoncé Mme Benzahi. L’aménagement de cette structure muséale a pris un temps relativement "long’’, du fait de l’opération d’inventaire et de classement des pièces archéologiques qu’il renferme, des procédés de leur conservation, leur mode d’exposition, le type d’éclairage à adopter, le classement des salles et autres, a-t-elle expliqué.

Le lifting qu’il a subi, tout en veillant au respect du cachet architectural local saharien, est passé par plusieurs étapes englobant les façades extérieurs et intérieures et leur revêtement en gypse local, le colmatage des fissurations, la réfection des toitures et des sols, la réalisation de l’éclairage (intérieur et extérieur), l’entretien et la réfection des réseaux divers, la peinture, l’installation des armoires d’exposition et autres.

Le musée saharien, dans son nouvel habillage, contribuera à la dynamisation de l’activité touristique dans la région, en plus de l’ouverture d’un site d’étude aux universitaires, chercheurs et archéologiques, permettant des recherches sur l’histoire de la région d’Ouargla en particulier, et du sud-est du pays en général.

Le site du musée saharien constituait dans le passé une halte de caravanes culturelles en provenance de la Saoura, du Gourara et du Touat, à destination des régions d’Oued Mya (Grand Ouargla), Oued-Righ (Grand Touggourt), selon des versions historiques.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA:SENSIBILISATION SUR LES RISQUES DE L’ENVENIMATION SCORPIONIQUE ...Lire la suite
  • BECHAR:RENFORCEMENT DES PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT LOCAL...Lire la suite
  • BECHAR:PROJETS DE DEUX IMPORTANTS BARRAGES EN VOIE DE LANCEMENT ...Lire la suite
  • ATTRIBUTION DE TERRAINS ET AEP : LE WALI S’ENGAGE A SATISFAIRE LES REVENDICATIONS DE LA POPULATION DES SEPTEMBRE ...Lire la suite
  • BECHAR:PROTESTATION CONTRE LES PERTURBATIONS DANS L’AEP ET LA DISTRIBUTION DE TERRAINS ...Lire la suite
VIDEO