Accueil ECONOMIE CONSOMMATION DESARROI DES BOUCHERS FACE A L’ABSENCE D’ABATTOIR
CONSOMMATION

DESARROI DES BOUCHERS FACE A L’ABSENCE D’ABATTOIR

30/04 11h53

GHARDAIA- Des bouchers et chevillards de la vallée du M’zab (quatre communes) ont exprimé lundi à l’APS leur désarroi devant l’inexistence d’un abattoir répondant aux normes requises par la loi pour l’abattage des animaux.

L’absence d’un abattoir aux normes requises dans la vallée du M’zab contraint les bouchers et chevillards à recourir à l’abattage clandestin qui prend de plus en plus d’ampleur dans la région, amenant les autorités locales à procéder à la saisie de viandes non estampillées et la verbalisation des contrevenants bouchers.

De nombreux bouchers ont protesté dimanche à travers des regroupements à la place du marché et devant la wilaya pour contester les décisions de l’administration chargée du contrôle de la qualité qui n’a pas mis en place un lieu d’abattage répondant aux exigences de la loi en vigueur.

Pour des professionnels approchés par l’APS, "rien ne marche pour la filière viande" qui souffre de nombreux problèmes, notamment "l’absence d’abattoirs dignes du nom", les quelques tueries existantes dans la région se distinguant par de "déplorables" conditions d’hygiène ont été fermées sur pression des riverains.

Ils accusent en premier lieu les autorités compétentes de "laxisme" devant l’absence d’un abattoir pour la vallée du M’zab depuis des années.

Pour les autorités de la wilaya, une dizaine d’investisseurs dans le domaine ont exprimé leur désir d’investir dans la création d’abattoirs pour la viande rouge et blanche et l’un d’entre eux va entamer les travaux incessamment.

En attendant la réalisation d’un complexe d’abattage, les autorités locales comptent renforcer le contrôle de la viande chez le boucher afin de lutter contre les pratiques frauduleuses ou douteuses (viande malsaine ou de bêtes malades) ainsi que des conditions de transport de la viande.

La vallée du M’zab compte plus de 200 bouchers, selon les chiffres avancés par un porte-parole des bouchers qui comptent s’organiser en association.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA : 1.500 POSTES POUR LES CANTINES SCOLAIRES ...Lire la suite
  • OUARGLA : RASSEMBLEMENT DE REVENDICATION DU DEVELOPPEMENT LOCAL ...Lire la suite
  • SANTE SCOLAIRE:227.000 ELEVES EN BENEFICIENT A EL-OUED...Lire la suite
  • COURS D’ALPHABETISATION : PRES DE 4.500 INSCRITS A OUARGLA ...Lire la suite
  • LAGHOUAT : DEDOMMAGEMENT DE DEGATS DUS AUX COUPURES ELECTRIQUES...Lire la suite
VIDEO