Accueil ECONOMIE AGRICULTURE DEVELOPPER L’AQUACULTURE ET ATTEINDRE L’AUTOSUFFISANCE EN (...)
AGRICULTURE

DEVELOPPER L’AQUACULTURE ET ATTEINDRE L’AUTOSUFFISANCE EN POISSONS

10/05 11h19

EL-OUED - Les participants à un séminaire national sur "le développement de l’aquaculture en régions sahariennes", clôturé mercredi soir à El-Oued, ont mis l’accent sur l’intensification des projets d’investissement dans l’aquaculture comme stratégie visant à assurer l’autosuffisance en poissons.

Spécialistes, académiciens et professionnels présents à cette rencontre, ont souligné, dans leurs recommandations, les défis économiques qui attendent l’Algérie contraignant, entre autres, à l’élaboration d’un programme national d’encouragement des investisseurs dans la filière aquacole, à travers notamment les facilitations administratives et l’accompagnement technique afin de viabiliser leurs projets et les concevoir aux normes scientifiques et standards internationaux.

Des investisseurs, ayant pris part aux ateliers de formation du séminaire avec leurs expériences dans l’aquaculture, ont estimé que l’intérêt du ministère de tutelle à ce type de projets et leur valorisation constituait un mécanisme aidant à leur viabilisation (projets) comme ressource supplémentaire à l’économie nationale, hors secteur des hydrocarbures.

Ils ont, en outre, mis l’accent sur l’orientation vers les régions sahariennes pour développer l’aquaculture, au regard des potentialités offertes, favorables à ce type d’investissement agricole, notamment la superficie, sachant que ces régions occupent près de 87% de la superficie du pays (2,4 millions km2), et l’abondance de la ressource hydrique souterraine avoisinant les 40.000 milliards m3.

Dans le même contexte, le directeur général de la Pêche et l’Aquaculture au ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Taha Hammouche, a affirmé que le secteur accordait un intérêt particulier aux projets aquacoles avec pour objectif à moyen terme de doubler la production de 100.000 à 200.000 tonnes/an.

Cinquante (50) projets aquacoles ont été enregistrés, dont 25 concrétisés en 2017, et plus de 1.100 bassins agricoles ensemencés en poissons d’eau douce, a-t-il précisé, signalant que 40 nouveaux projets ont été lancés au début de 2018, en plus de la réception de 280 demandes d’investissement dans cette filière et le souhait de 500 agriculteurs d’ensemencer leurs bassins en poissons.

Le séminaire sur le thème du "Développement de l’aquaculture en régions sahariennes’’ (El-Oued, 8-9 mai) a été organisé par la Direction générale de la Pêche et l’Aquaculture, en coordination avec l’Organisation onusienne pour l’alimentation et l’Agriculture (FAO), le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD) et le Programme européen de développement de l’Aquaculture.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA : 1.500 POSTES POUR LES CANTINES SCOLAIRES ...Lire la suite
  • OUARGLA : RASSEMBLEMENT DE REVENDICATION DU DEVELOPPEMENT LOCAL ...Lire la suite
  • SANTE SCOLAIRE:227.000 ELEVES EN BENEFICIENT A EL-OUED...Lire la suite
  • COURS D’ALPHABETISATION : PRES DE 4.500 INSCRITS A OUARGLA ...Lire la suite
  • LAGHOUAT : DEDOMMAGEMENT DE DEGATS DUS AUX COUPURES ELECTRIQUES...Lire la suite
VIDEO