Accueil ECONOMIE CONSOMMATION ABH-S:GROS EFFORTS POUR AMELIORER LA QUALITE DE L’EAU AU (...)
CONSOMMATION

ABH-S:GROS EFFORTS POUR AMELIORER LA QUALITE DE L’EAU AU SUD

21/05 09h17

OUARGLA - De gros efforts sont entrepris pour améliorer la qualité et la distribution de l’eau potable dans les wilayas du Sud relevant de l’Agence du bassin hydrographique Sahara (ABH-S, basé à Ouargla), a-t-on appris lundi des responsables de cet organisme.

Parmi ces efforts, la réalisation et la mise en exploitation, ces deux dernières années dans la wilaya d’Ouargla, de neuf (9) stations de déminéralisation de l’eau potable, au niveau des complexes hydrauliques répartis dans différents quartiers du chef lieu de wilaya.

Alimentées à partir de 26 forages, dont 3 albiens donnant une eau avec une salinité de 3 à 6 gr/ litres, ces nouvelles stations ont pour but de réduire cette salinité à 0,8 gr/l et de répondre ainsi aux caractéristiques physicochimiques et bactériologiques de l’eau potable, exigées par les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a indiqué la cheffe de service des enquêtes à l’Agence, Nawel Bouziane.

Ces stations permettent de traiter une importante quantité d’eaux brutes pour fournir une eau déminéralisée de qualité au citoyen, qui en appréciera mieux la qualité une fois achevée l’opération en cours de rénovation du réseau de distribution, a-t-elle assuré.

L’opération a été accompagnée par la réalisation, par l’entreprise l’Algérienne des eaux (ADE), d’une étude technique visant une meilleure gestion et distribution de l’eau dans le Grand Ouargla.

A un taux d’avancement de 30%, cette étude, dont l’exécution sur le terrain a été confiée à l’entreprise Cosider, suggère la répartition des quartiers en douze secteurs pour une meilleure gestion de la distribution, et la recherche de solutions adéquates pour la lutte contre la déperdition de l’eau et l’inondation fréquente de nombreux espaces et rues, provoquant le gaspillage d’importantes quantités de cette ressource vitale.

L’étude porte sur la réhabilitation du réseau de distribution de l’eau au niveau des communes d’Ouargla, Rouissat et Ain El-Beida, en plus de la daira de Touggourt (communes de Touggourt, Tebesbest, Zaouïa El-Abidia et Nezla).

Un taux de déperdition annuelle de 40% est enregistré à travers cette région du fait de la vétusté du réseau d’alimentation et des branchements illicites et anarchiques au réseau, en plus du manque de points de stockage (châteaux d’eau et réservoirs), selon la responsable.

Coiffant 17 wilayas du pays, dont neuf au Sud du pays intégrées totalement (Ouargla, Biskra, El-Oued, Ghardaïa, Adrar, Tamanrasset, Illizi, Tindouf et Béchar), l’ABH-S relève une hausse, entre 2016 et 2017, de 2 à 3% de couverture en eau, avec l’exploitation de nouveaux forages au niveau des wilayas de Biskra, El-Oued, Ghardaïa, la wilaya déléguée de Bordj Badji Mokhtar, Timiaouine et Adrar qui s’est vue accorder de nouvelles opérations pour la réalisation de nouveaux forages d’eau potable, a fait savoir Mme Bouziane.

Ces efforts ont permis une augmentation de la dotation quotidienne en eau potable dans plusieurs zones d’Ouargla, la portant entre 4 et 8 heures/jour et dans la région de Debila (El-Oued) qui est passé d’une dotation de 2 à 4 h/j.

Ancrer la culture de l’économie de l’eau à travers la sensibilisation Les efforts sont concentrés aussi sur l’intensification de la sensibilisation sur l’utilisation rationnelle de l’eau, pour ancrer la culture de l’économie de l’eau et préserver cette ressource non-renouvelable, a indiqué de son coté le chef de département de la communication à l’ABH-S.

L’opération a porté sur l’animation de plus de 150 cours en direction de plus de 3.640 élèves des trois paliers scolaires et des stagiaires de la formation professionnelle.

Appuyées de supports pédagogiques "Motion-Graphics’’, ces cours théoriques ont été accompagnées d’une dizaine de sorties sur le terrain au niveau des installations hydrauliques, en plus de la distribution de dépliants riches en informations sur l’eau et appelant à sa préservation.

L’ABH-S, qui contribue au développement de la gestion intégrée des ressources en eau ainsi que de la gestion du système d’information sur son territoire de compétence et d’actualisation de sa base de données, est chargée également de l’élaboration, l’évaluation et l’actualisation des plans de développement sectoriels à moyen et long termes.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA:DES OPERATIONS POUR AMELIORER L’APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE...Lire la suite
  • ENVENIMATION SCORPIONIQUE : UNE PREOCCUPATION EN QUETE D’UNE MEILLEURE PRISE EN CHARGE ...Lire la suite
  • CAMPAGNE DE LABOURS : PREVISION D’EMBLAVEMENT DE 4.478 HA A OUARGLA ...Lire la suite
  • LAGHOUAT:EXPLOITATION DE L’ENERGIE SOLAIRE DANS LES ECOLES...Lire la suite
  • GHARDAÏA:UN CENTRE DE FORMATION DEDIE AUX ENERGIES PROPRES...Lire la suite
VIDEO