Accueil ECONOMIE FINANCES OUARGLA:LE RETRAIT DES GAB OU DAB FAIT DES MECONTENTS
FINANCES

OUARGLA:LE RETRAIT DES GAB OU DAB FAIT DES MECONTENTS

14/06 09h20

OUARGLA - Le retrait d’espèces à partir d’un guichet ou distributeur automatique de billet de banque (GAB ou DAB) constitue souvent un casse-tête à Ouargla ou il continue de faire des mécontents, particulièrement les week-ends et les jours fériés, a-t-on constaté.

De nombreux citoyens rencontrés par l’APS ont exprimé leur ‘ras-le-bol’ et se plaignent des pannes récurrentes qu’enregistre souvent la quinzaine de GAB ou DAB à travers la ville.

Installées pour faciliter les prestations destinées aux clients et épargner les longues files d’attente dans les différents établissements bancaires et postaux, ces machines sont parfois en panne permanente ou affichent leur "impossibilité" de satisfaire les besoins des détenteurs de cartes interbancaires (CIB) et postales concernant le retrait de billets et la consultation du solde bancaire notamment, déplorent-ils.

Cette situation pénalise les clients, dont certains s’insurgent contre les pannes, les défaillances dues aux coupures de réseau ainsi que l’absence de liquidités au niveau de ces distributeurs, signalant que l’image est pareille dans les quartiers périphériques de la ville d’Ouargla et les différentes communes de la wilaya.

"A chaque fois que je passe pour consulter mon compte ou retirer de l’argent je me retrouve soit devant un distributeur ‘hors service’, soit que le réseau ‘ne répond pas’ ou que l’opération ‘ne peut être effectuée’, a grogné Ahmed. B, enseignant de son état.

"Je me pose la question de savoir à quoi servent ces machines lorsqu’elles ne disposent pas de suffisamment de liquidités pour honorer les retraits d’argent et tombent à chaque fois en panne ?", s’interroge, pour sa part, Mme Djamila. H, cadre d’entreprise retraitée.

Selon des responsables d’établissements bancaires et postal, cette situation est justifiée notamment par la défaillance momentanée du réseau, en plus de pannes techniques des distributeurs automatiques souvent la cible d’actes de vandalisme.

A ce sujet, le directeur de wilaya du secteur de la Poste et télécommunications, Belkacem Hamadine, a fait état de l’existence de 25 distributeurs d’Algérie-Poste à travers toute la wilaya, dont cinq sont en panne, sachant que la maintenance de ces équipements spécifiques est assurée par une équipe spécialisée dépêchée de la Direction générale.

Concernant la disponibilité des liquidités dans ces distributeurs, le même responsable a fait état d’une contrainte de plafonnement des sommes introduites dans ces appareils, tout en annonçant un prochain programme de 20 nouveaux GAB à installer à travers la wilaya.

A l’approche de l’Aïd El-Fitr, certains bureaux de postes ont entamé, depuis mardi dernier, l’application des horaires de travail de nuit après le f’tour (21h30 à 23 h30).

Cette opération, assurée par la recette principale (chef-lieu de wilaya) ainsi que d’autres bureaux de postes implantés notamment au niveau des trois grandes agglomérations urbaines de la wilaya (Ouargla, Touggourt et Hassi-Messaoud) vise à faire face à la forte demande des clients à l’approche de l’Aid El-Fitr.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • HABITAT A BECHAR:LE WALI RASSURE SUR L’IMPARTIALITE DES COMITES DE RECOURS...Lire la suite
  • OUARGLA : ADOPTION DU B.S-2018 A 16,6 MILLIARDS DA ...Lire la suite
  • OUARGLA:SENSIBILISATION SUR LES RISQUES DE L’ENVENIMATION SCORPIONIQUE ...Lire la suite
  • BECHAR:RENFORCEMENT DES PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT LOCAL...Lire la suite
  • BECHAR:PROJETS DE DEUX IMPORTANTS BARRAGES EN VOIE DE LANCEMENT ...Lire la suite
VIDEO